Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle et ancien cimetière Saint-Jean-Baptiste d'Amiens

Dossier IA80000155 réalisé en 1996

Fiche

Á rapprocher de

L´ancienne chapelle Saint-Jean-Baptiste, sans doute construite vers 1638, présentait, comme la chapelle Saint-Honoré, un choeur à chevet polygonal prolongé par une sacristie, ici au sud, élevée en 1849. Le choeur, plus étroit que la nef, suggère une construction en plusieurs campagnes, comme la plupart des églises rurales de l´aire d´étude. On remarquera sur la représentation qu´en donne le cadastre napoléonien (doc. 2) que le cimetière est clos de murs dans les parties mitoyennes avec des habitations et de haies le séparant des jardins.

Erigée en succursale, en 1851, sa reconstruction est envisagée dès 1874 mais « l´extension que va prendre cette localité vers la nouvelle gare de Saint-Roch et probablement aussi vers Renancourt ne permet pas encore de résoudre la question quant à l´emplacement et à l´étendue de la nouvelle église à construite ».

La donation faite par Jules Crignier en 1887 permettra sa reconstruction au même emplacement, sur les plans dessinés par l´architecte Louis Henry Antoine (1820-1900), qui est également l'auteur de l'église Saint-Martin (1869) et de l'église Saint-Roch (1878). On peut observer plusieurs modifications du plan, dans le traitement de la façade antérieure du clocher.

On lui doit peut être aussi la reconstruction de l'église paroissiale de Pont-Noyelles, en 1880.

Vocables Saint-Jean-Baptiste
Parties constituantes non étudiées presbytère
Dénominations chapelle, cimetière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
Adresse Commune : Amiens
Lieu-dit : Petit-Saint-Jean
Adresse : rue des Deux-Ponts
Cadastre : 1813 EE 164, 165 ; 1852 M 59, 61 ; 1974 IL 120

Documents figurés :

L'édifice, visible sur la cadastre de 1813 (doc. 1), est aligné sur rue ; il présente un plan allongé avec un chœur plus étroit que la nef, au nord. Sa représentation sur le cadastre de 1852 (doc. 2) montre son cimetière, clos d'un mur et d'une haie et une extension au sud du chœur. Le dessin réalisé en 1887 pour sa reconstruction (doc. 3) en donne un plan de masse plus précis.

Les plans de la nouvelle église, dessinés par l´architecte Henry Antoine (doc. 3 à 8) montrent deux dispositions envisagées, l´une avec la sacristie à l´est (doc. 3), la seconde avec la sacristie au nord du sanctuaire (doc. 4), dont la position dans la parcelle est centrale. L´édifice projeté présente un plan allongé avec un chœur plus étroit à pans coupés. Sources :

Les sources conservées aux archives départementales (série O) indiquent que la sacristie est construite en 1849. En 1874, l´église est dans un état de délabrement et d´insalubrité qui justifie sa reconstruction mais "l'extension que va prendre cette localité vers la nouvelle gare de Saint-Roch et probablement aussi vers Renancourt ne permet pas encore de résoudre la question quant à l'emplacement et à l'étendue de la nouvelle église à construire".

Les sources conservées dans la série V signalent qu'en 1806, Pont-de-Metz s'apprête à prendre possession de la chapelle, secours de Saint-Jacques. Celle-ci est érigée en succursale en 1851, date à laquelle la paroisse compte 1037 habitants. La construction de la nouvelle église, rendue possible par une donation de Jules Crignier, est autorisée en 1887, date des plans dessinés par l´architecte Henry Antoine. Le conseil local des bâtiments civils considère que l´ensemble "présente un coup d´œil agréable" et apprécie le fait que l´agencement du sanctuaire, plus étroit que la nef, permette d´aménager deux autels latéraux. L´évêché demande cependant qu´une porte relie le chœur à la sacristie, en plus de celle ouvrant sur le sanctuaire. Devis de restauration effectué en 1920 par l'architecte Georges Antoine, comprenant le remplacement des vitraux peints par du verre strié.

Travaux historiques :

Selon le Dictionnaire historique et archéologique de Picardie (1909), une chapelle en l'honneur de Jésus-Christ, de la Vierge et de sainte Catherine est fondée en 1638, par Catherine Le Caron. Érigée en cure en 1718, sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste, elle est remplacée par une église paroissiale à la fin du 19e siècle. Selon le dossier établi par Nathalie Mette en 1996, la nouvelle église paroissiale du Petit-Saint-Jean remplace un édifice plus ancien, dont la vétusté entraîne la destruction en 1888. Les travaux sont réalisés entre 1888 et 1890 par l'entrepreneur Sauval, sur les plans de l'architecte Louis Henri Antoine.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle
Dates 1849, daté par source
1887, daté par source
Auteur(s) Auteur : Sauval Alfred,
Alfred Sauval

Entrepreneur établi à Amiens. 8 rue Robert-de-Luzarches.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Antoine Louis Henry,
Louis Henry Antoine (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et d'Antoine Joseph. Grand-père d'Henry.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Implantée en retrait et en surplomb de la voie (trois escaliers donnent accès à la parcelle), l'église non orientée est construite en brique et couverte d´ardoises. Elle présente un plan allongé à vaisseau unique et chevet polygonal et comprend une tour de clocher-porche hors-oeuvre. Elle ne dispose que d´un accès en façade principale. Au nord de la parcelle, s'élève un bâtiment à étage carré construit en briques et couvert d'ardoise. Le vaisseau unique est couvert d´un berceau lambrissé (charpente est consolidée par des tirants métalliques) et éclairé par cinq baies cintrées au nord et au sud. Le sanctuaire est matérialisé par un arc diaphragme et un emmarchement.

Murs brique
Toit ardoise
Étages 1 vaisseau, 1 étage carré
Typologies style néogothique, cimetière d'enclos (churchyard)

Ce dossier établi par Nathalie Mette en 1996 lors d'une enquête thématique sur les édifices religieux d'Amiens a été mis à jour et enrichi par Isabelle Barbedor en 2002 dans le cadre de l'inventaire topographique d'Amiens métropole.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 222. Amiens. Églises avant 1869.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 303. Amiens. Églises.

  • AD Somme. Série R ; 10 R 39. Dommages de guerre.

    (Petit Saint-Jean, chapelle Saint-Jean-Baptiste)
  • AD Somme. Série V ; 2V 18. Érections de cures de deuxième classe, succursales, vicariats et chapelles de secours (an XII-19000).

  • AD Somme. Série V ; 5V 54. Eglise du Petit-Saint-Jean.

Documents figurés
  • Amiens. Plan cadastral. Section EE, dessin, Grevin géomètre, 1813 (AD Somme ; 3 P 1162).

  • Section M, dite du Petit-Saint-Jean, 3e feuille, dessin par Desroches géomètre, 1852 (DGI).

  • Projet de construction d'une église neuve sur l'emplacement de l'église actuelle. Plan de l'église et de ses abords, dessin, par Henry Antoine architecte, 26 avril 1887 (AD Somme ; 5 V 54).

  • Projet de construction d'une église neuve sur l'emplacement de l'église actuelle. Plan de l'église et de ses abords, dessin, par Henry Antoine architecte, 26 août 1887 (AD Somme ; 5 V 54)

  • Projet de construction d'une église neuve sur l'emplacement de l'église actuelle. Elévation latérale, dessin, par Henry Antoine architecte, 26 août 1887 (AD Somme ; 5 V 54).

  • Projet de construction d'une église neuve sur l'emplacement de l'église actuelle. Elévations et coupe, dessin, par Henry Antoine architecte, 7 juillet 1887 (AD Somme ; 5 V 54).

Bibliographie
  • SOCIETE DES ANTIQUAIRES DE PICARDIE. Dictionnaire historique et archéologique de la Picardie. Tome I : Arrondissement d'Amiens, cantons d'Amiens, Boves et Conty. Amiens : Société des antiquaires de Picardie, 1919. Réed. Bruxelles : Editions culture et civilisation, 1979.

    p. 104-105, 107
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région Picardie. Églises et chapelles des XIXe et XXXe siècles. Amiens métropole. Réd. Isabelle Barbedor. Lyon : Lieux-Dits, 2008.

    p. 31-32
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Mette Nathalie