Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tableau : Sainte Véronique essuyant le visage du Christ

Dossier IM02001789 réalisé en 1999

Fiche

Voir

Dénominations tableau, cadre
Titres Sainte Véronique essuyant le visage du Christ
Parties constituantes non étudiées cadre
Aire d'étude et canton Vervins
Adresse Commune : Vervins
Adresse : Eglise paroissiale Notre-Dame , place de l' Eglise
Emplacement dans l'édifice dans le transept sud
contre l'élévation sud

Ce tableau relève de l’École flamande autour des grands ateliers anversois. Cette composition est une copie inversée d'après un tableau du peintre anversois Pierre Paulus Rubens, et plus précisément de la gravure de Paulus Pontius exécutée en 1632. Le tableau original, une huile sur bois datant des années 1631-1632, est aujourd'hui conservé au musée de l'Université de Berkeley en Californie. Le tableau de Vervins est particulièrement remarquable par sa composition encore maniériste dans son esprit avec son accumulation de figures, la richesse de l'accoutrement des personnages mélangeant costumes à l'orientale et riches costumes de l'aristocratie flamande. Le traitement assez maladroit du mouvement dynamique de la montée au Calvaire, les nombreuses erreurs de composition et du traitement des formes tout comme des vêtements indiquent un peintre provincial au talent assez modeste, actif au cours de la 2e moitié du 17e siècle. Le tableau a cependant subi de nombreux repeints et des restaurations sommaires qui ont altéré ou modifié son aspect primitif. Son état de conservation empêche toute autre attribution plus précise, certaines parties paraissant avoir été largement repeintes. Le cadre ne paraît pas remonter au delà du 19e siècle. L’œuvre a fait l'objet d'une estimation, sous le titre de Scène de la Passion, pour une somme de 30 francs, lors de l'inventaire du 22 janvier 1906, à la suite de la loi de 1905.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Stade de création copie inversée de peinture
Flandres
Auteur(s) Auteur de la source figurée : Pontius Paulus, d'après, graveur
Atelier ou école : Ecole flamande, école, (?)
Auteur de la source figurée : Rubens Peter Paul, d'après, peintre

Le support est constitué d'un seul lé de toile. Le cadre, en bois taillé et mouluré, est peint faux bois.

Catégories peinture
Structures plan, rectangulaire vertical
Matériaux matériau textile, en un seul lé, support, peinture à l'huile
Précision dimensions

h = 167 ; la = 108,5 ; Dimensions de la toile à l’'ouverture du cadre. Dimensions avec le cadre : h = 183, la = 125. Dimensions du cadre : la = 9.5, pr = 7.

Iconographies scène biblique, à l'orientale, les Saintes Femmes, sainte Véronique, Sainte Face, miracle, Montée au Calvaire, foule, cavalier, vêtement
fond de paysage, arbre, ciel
Précision représentations

La Montée au Calvaire met en scène une importante foule où dominent les cavaliers et bourreaux romains dont certains sont vêtus à l'orientale. Le Christ vient de tomber sous le poids de la croix provoquant la confusion dans la foule, les Saintes Femmes sont représentées à droite. Sainte Véronique, vêtue d'un riche costume aristocratique essuie avec un linge la Sainte Face du Christ.

États conservations mauvais état
Précision état de conservation

La surface picturale est affectée par des réseaux généralisés de craquelures et un soulèvement de la couche picturale. La toile présente deux accidents, au niveau des deux enfants dans la partie inférieure droite, qui ont fait l'objet de restaurations sommaires.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 1972/10/23
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Guiochon Xavier-Philippe