Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 22 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les maisons et les fermes du Val de Nièvre
    Les maisons et les fermes du Val de Nièvre
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement] Antoine Louis Henry [architecte] Delefortrie Louis Joseph Victor
    Texte libre :
    architectes de premier plan : Charles Demoulins à Canaples (1828) et à Saint-Ouen (1840) ; Louis Henry Antoine
    Illustration :
    Saint-Ouen, maison, 9 rue Philippe-Louis, reconstruite vers 1838. IVR22_20108001535NUCA Saint-Ouen, maison, 3 rue Philippe-Louis, construite vers 1862. IVR22_20108001536NUCA Saint-Ouen, maison, 28 rue Philippe-Louis, 2e moitié du 19e siècle. IVR22_20108001532NUCA
  • L'architecture publique du Val de Nièvre
    L'architecture publique du Val de Nièvre
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement] Antoine Louis Henry [architecte] Delabroye Henry [architecte] Dory Claude Antoine [architecte] Douillet Louis
    Texte libre :
    départemental, pour l'ancienne école des filles de Ville-le-Marclet (1861) ; Louis Henry Antoine, architecte de surtout après la Seconde Guerre mondiale, comme à Ribeaucourt (Louis Douillet, 1963). La nouvelle poste de
    Illustration :
    Berteaucourt-les-Dames, ancienne école de filles, Louis Henry Antoine architecte, 1876 et 1894 Berteaucourt-les-Dames, ancienne école primaire de garçons, Louis Henry Antoine architecte, 1868 Canaples, école primaire, Louis Henry Antoine architecte, 1862, et Alfred Cuvillier architecte L'Étoile, ancienne école primaire de filles, Louis Henry Antoine architecte (agrandissement), 1870 L'Étoile, ancienne école primaire de garçons et mairie, LOuis Henry Antoine architecte Louis Henry Antoine architecte, 1869. IVR22_20108001505NUCA Ribeaucourt, salle des fêtes, Louis Douillet architecte, 1963. IVR22_20108000120XA
  • Les églises, les chapelles et les oratoires (Amiens métropole)
    Les églises, les chapelles et les oratoires (Amiens métropole)
    Texte libre :
    Massenot (Saint-Pierre d'Amiens et Dreuil), Amédée Vigreux (Saint-Honoré d´Amiens), Henry Antoine (Longueau Antoine (Dury), Devillers et Langlois (Sainte-Thérèse), Bernard Bougeault (Saint-Paul d´Amiens
    Illustration :
    Amiens. Eglise paroissiale Saint-Martin (Louis Henry Antoine architecte). IVR22_20038000217VA Amiens. Eglise Saint-Roch (Louis Henry Antoine architecte). IVR22_20038000220VA Amiens (Petit Saint-Jean). Chapelle Saint-Jean-Baptiste (Louis Henri Antoine architecte Amiens. Eglise Sainte-Anne (Victor Louis Delefortrie et fils architecte). IVR22_20058000332PA Glisy. Eglise paroissiale Saint-Léger (Victor Louis Delefortrie et fils architecte Saleux. Eglise paroissiale Saint-Fuscien (Victor Louis Delefortrie et fils architecte Poulainville. Eglise paroissiale Saint-Pierre (Victor Louis Delfortrie et fils architecte
  • Les tombeaux et monuments funéraires du cimetière de la Madeleine
    Les tombeaux et monuments funéraires du cimetière de la Madeleine Amiens - rue Saint-Maurice Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Texte libre :
    : Louis Henry Antoine (colonne funéraire de Mathieu Joseph de Lanselles, vers 1849, et tombeau en forme de ), Henry Antoine (1820-1900) et son fils Georges Antoine (1852-1940) également maire d'Amiens, Paul (1843 elles sont attribuables à l'architecte communal Henry Antoine (Mathieu Joseph de Lanselles, 1849) et A ), René Delassus (Liévois, vers 1882), Ringois (tombeau de Louis Thuillier, vers 1883), Paul Delefortrie Nicolas Antoine (Codevelle, vers 1907), Edmond Duthoit (Digeon-Duval et Amédée Maintenay), Fanny (stèle funéraire Randon-Hurache, vers 1906), Pierre Ansart (Cocquel, 1907), Louis Esgonnière du Thibeuf (tombeau de ), architecte de la ville, Edmond Douillet (1841-1936) et de son fils Louis Douillet (1891-1986). L'oeuvre des monumentale. Une jardinière à plantes d'applique, leur est parfois adossée (Antoine-Dubois, Lencauchez), à ), enfin deux sont attribués par travaux historiques à l'architecte Louis Duthoit (Maintenay, vers 1885) et ), Henri Antoine (famille Mannessier-Bienaimé, 1859) et à des entrepreneurs : Mangot fils (famille Potron
    Illustration :
    Colonne funéraire de Mathieu Joseph de Lanselles, Henry Antoine (architecte), vers 1849 Cippe de Nicolas Charles Antoine Dargent, ancien maire d'Amiens, Cheussey (architecte), vers 1823 Monument funéraire (niche) du scientifique Louis Thuiller, Ringois (architecte), J. Thomas Tombeau (stèle funéraire) de Louis Alexandre Cozette, fondateur de la maison Cozette, Coënen
  • L'ancienne collégiale royale, puis église paroissiale, actuellement basilique Saint-Quentin
    L'ancienne collégiale royale, puis église paroissiale, actuellement basilique Saint-Quentin Saint-Quentin - place de la Basilique - en ville
    Historique :
    présence du roi Louis IX et d´une assistance prestigieuse. L´édification du grand transept est amorcée dès accueillir en 1400 les autels de Saint-Julien et de Saint-Antoine, récemment fondés. À cette date, la reconstruit de 1477 à 1487, grâce aux libéralités du roi Louis XI, sous la direction du maître-maçon et nécessaires aux chanoines, appauvris par les guerres mais encouragés par les libéralités répétées de Louis XIV
    Référence documentaire :
    COLLIETTE, Louis-Paul. Mémoires pour servir à l'histoire ecclésiastique, civile et militaire de la PEITAVY, chanoine Jean-Antoine. Mémoire sur la Ville et les Environs de St-Quentin. Saint-Quentin
    Auteur :
    [donateur] Louis XI [donateur] Louis XIV
    Illustration :
    Vue de la chapelle absidiale Saint-Louis. IVR22_20090200191VA
  • Le village d'Havernas
    Le village d'Havernas Havernas - en village
    Auteur :
    [architecte] Delefortrie Louis Joseph Victor
    Texte libre :
    d'Havernas, puis sur la terre de Wargnies. À la suite de la révocation de l'édit de Nantes, Louis de Saint -Delis émigre en Angleterre en 1688 où il meurt sans postérité. Antoine Le Pas, marquis de Feuquières
  • Le village de Ribeaucourt
    Le village de Ribeaucourt Ribeaucourt - en village
    Texte libre :
    les plans de l'architecte de Louis-Henry Antoine grâce au legs de la marquise de Persan, dernière dame troisième quart du 18e siècle, à l'initiative de son fils Louis-François Le Fournier de Wargemont, permet de textile mais la présence de deux marchands de toiles, Jean-François et Louis Martin. Louis Martin fils
  • Ensemble des monuments funéraires et commémoratifs de la cathédrale
    Ensemble des monuments funéraires et commémoratifs de la cathédrale Soissons - Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais place Cardinal-Binet - en ville
    Observation :
    les deux orantes, classées en 1903, et les deux dalles commémoratives produites par l'atelier de Louis
    Référence documentaire :
    : 4 J 2 (copie des "Mémoires pour servir à l'histoire de Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre p. 6-8. LEDOUBLE, chanoine Louis-Ferdinand. Soissons. La chapelle de la cathédrale où l'on voit la
  • Plaine E
    Plaine E Amiens - rue Saint-Maurice Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : 1813 F 187 à 188bis 2003 IZ 37, 39
    Annexe :
    -Amand, domicilié à Amiens, 44 rue des Capucins et par Louis Antoine Jean-Baptiste Fournier de Saint car présentant un intérêt d'Art". E 128 : Concession acquise en mai 1849 par Antoine Louis Martial Marie, Victoire, Cécile et Marie, Louise Henriette, Sophie Henry, domiciliées à Amiens, 8 rue des . Vasseur, domicilié à Amiens, 5 rue de la Narine. E 9 : Concession acquise en septembre 1842 par Antoine Pierre Antoine Philippe Lefebvre-Palyart, domicilié à Amiens, rue des Vergeaux, par François Natalis acquise en février 1849 par Gilles Robert Pierre Lemoine Des Marres, représenté par Louis Adolphe Léonard par Louise Joséphine Ducrocq veuve Martin, domiciliée à Amiens, 57 route de Paris. E 67 : Concession route de Paris. E 79 : Concession acquise en février 1860 par Louis Auguste Dupont, rentier, domicilié , domicilié à Amiens, 15 rue du Quai et Antoine François Sixte Calippe-Loignon, domicilié à Amiens, 35 rue en août 1861 par Louise Bacon veuve Jumel et Sophie Plancart, domiciliées rue du Chapeau de Violettes
    Illustration :
    Stèle funéraire du docteur Pierre Louis De Heilly, vers 1866 (oeuvre repérée
  • La ville de Flixecourt
    La ville de Flixecourt Flixecourt
    Référence documentaire :
    p. 149 DUTHOIT, Aimé et Louis. Quelques cantons de Picardie. Amiens : CRDP, 1979. p. 291. GOZE, Antoine. Le canton de Picquigny. In Le cabinet historique de l'Artois et de la Pl. 149. Flixecourt. Ancien château. Dessin à la plume par Louis Duthoit, milieu du 19e siècle, in "Aimé et Louis Duthoit. Quelques cantons de Picardie", Amiens, CRDP, 1979.
    Texte libre :
    . Cet ensemble castral, dont l'état médiéval est ignoré, aurait été reconstruit en 1598 par Louis de la
    Illustration :
    Vue de l'ancien château par Louis Duthoit, milieu du 19e siècle (In : Aimé et Louis Duthoit
  • Ancienne ville close de Ham
    Ancienne ville close de Ham Ham -
    Historique :
    l’initiative de Louis de Luxembourg-Saint-Pol, qui fait également moderniser le château. Ham est donnée au duc
    Annexe :
    de 1851 signale également la pension de Louise D'offémont, rue de Sorigny (14 pensionnaires), et la comme pension en 1837, puis instituteur de 1840 à 1844 (AD Somme ; II T 92). Louis Henri Hamet, installé
    Illustration :
    Demeure et agence de l'architecte Henry Brassart, rue Vadé. IVR22_20158000618NUC2A
  • L'architecture funéraire dans les communes étudiées d'Amiens métropole
    L'architecture funéraire dans les communes étudiées d'Amiens métropole
    Référence documentaire :
    Vignette d'un billet de faire-part de la mort de Louis Firmin Bernard Trouvain, rentier, décédé en ). Vignette d'un billet de faire-part de la mort de Louis Firmin Bernard Trouvain, rentier, décédé en 1806 à DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. . In : DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874.
    Texte libre :
    , membre de l'Académie d'Amiens, et du magistrat Jean-Louis Ballue. Le décor Les effigies réapparaissent -1858), Alexandre Dutry père et fils, Louis Dermone et son gendre Louis Moriamé, Léopold Delalieux Delalieux, Louis Dermonne, J. Tison (qui succède à Bernard Coënen). Ces marbriers forment des artisans
    Illustration :
    Faire-part de décès de Louis Firmin Bernard Trouvain, mort en 1806 (BM Amiens Louis. Le Vieil Amiens, 1874. IVR22_20048010844NUCA et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. IVR22_20048010845NUCA Colonne funéraire de J.-P. Bizet, dessin par Aimé Duthoit, 1826. In : DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Tombeau d'Adrien Fauga, fondateur de la fédération socialiste de la Somme, 1907. Louis Le Clabart Tombeau (niche), vers 1910. Georges Antoine et fils (architectes). Albert Roze (sculpteur). Amiens Tombeau (oratoire), vers 1916. Louis Douillet (architecte). Amiens, Vieux Saint-Acheul Stèle et sarcophage, vers 1930. Louis Cordemans (entrepreneur bruxellois). Vers-sur-Selles
  • Les cimetières des communes étudiées de la communauté d'agglomération d'Amiens métropole
    Les cimetières des communes étudiées de la communauté d'agglomération d'Amiens métropole
    Référence documentaire :
    tome 4, p. 25 GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron imprimeur éditeur
    Annexe :
    -Cloud, le 6 Décembre 1843. LOUIS-PHILIPPE, ROI DES FRANÇAIS, à tous présents et à venir, SALUT. Sur le la présente ordonnance. Signé LOUIS-PHILIPPE Par le Roi, le Ministre secrétaire d’État au
  • Le village de Franqueville
    Le village de Franqueville Franqueville - en village
    Référence documentaire :
    pl. p. 324 Carrière de Franqueville, dessin de Jean-Louis Alexandre Bouthors, lithographie de H p. 324-327 BOUTHORS, Jean-Louis Alexandre. Cryptes de Picardie. Mémoires de la Société des
    Texte libre :
    , Pierre Antoine Mathias Bouly. 1836 1851 1872 1881 1906 Fileuse 130 100 Tisserand 7 30 14 13
    Illustration :
    Plan de la carrière de Franqueville, dessin de Jean-Louis Alexandre Bouthors, lithographie par
  • Usine textile Hurstel, puis Hamm, puis Boca, puis Boudoux, puis Vandendriessche, puis Vélifil
    Usine textile Hurstel, puis Hamm, puis Boca, puis Boudoux, puis Vandendriessche, puis Vélifil Saint-Quentin - faubourg d' Isle - 170 rue de Guise rue de la Convention rue du Sentier rue Turbigo - en ville - Cadastre : 2004 BV 1, 2, 3
    Référence documentaire :
    , [1894], par Schneider (dessinateur), H. Rollet (graveur). (Musée Antoine Lécuyer). shématique [état en 1914]. Plan, tirage, 1 : 500, 34 x 45,5 cm, 05-05-1919, par Guindez Louis (architecte -chaussée. Plan, tirage, 1 : 500, 82 x 79 cm, 5-05-1919, par Guindez Louis (architecte). (AD Aisne. Série R -chaussée. Plan, tirage, 1 : 500, 81 x 115 cm, 5/05/1919, par Guindez Louis (architecte). (AD Aisne. Série R -chaussée des magasins dépôts. Plan, tirage, 1 : 500, 93 x 33,5 cm, 5-05-1919, par Guindez Louis (architecte Guindez Louis (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15 R 1164). , tirage, 1 : 500, 21 x 69 cm, 5-05-1919, par Guindez Louis (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15 R 1164). trames en stock. Plan, tirage, 1 : 500, 42 x 50 cm, 5-05-1919, par Guindez Louis (architecte). (AD Aisne . Plan, tirage, 1 : 500, 84 x 38 cm, 5-05-1919, par Guindez Louis (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15 R , tirage, 1 : 500, 1 : 500, 63 x 31 cm, 5-05-1919, par Guindez Louis (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15
    Annexe :
     : - 5 machines - Antoine Destombes (Roubaix) Atelier de découpage : - 7 machines à découper en 180 cm
    Illustration :
    1894 (Musée Antoine Lécuyer). IVR22_20050206476NUCAB
  • La station balnéaire de Mers-les-Bains
    La station balnéaire de Mers-les-Bains Mers-les-Bains
    Référence documentaire :
    , conducteur des Ponts et Chaussées, 1er avril 1839 (vu et signé par Fruitier et Henry Charles, arbitres
    Annexe :
    poète François Coppée (séjourne dans la maison 'la Violette') - le journaliste Louis Veuillot - le , sous l'impulsion de Louis-Philippe, comte d'Orléans, propriétaire du château d'Eu, dont le projet est
  • Ancien château de Beaumé
    Ancien château de Beaumé Beaumé - 4 à 12 rue de Leuze - en village - Cadastre : 1986 A1 99 à 102, 104 à 105
    Historique :
    fils Henri-Antoine-Marie en prend possession vers 1770. C'est vraisemblablement lui qui entreprend la marbre de style Louis XV, servant alors de grenier. Nulle trace n'en a subsisté aujourd'hui, ce pavillon
  • Les installations hydrauliques sur la Brèche et la petite Brèche, dans le bassin creillois
    Les installations hydrauliques sur la Brèche et la petite Brèche, dans le bassin creillois
    Annexe :
    , Antoine Dufour achète la chute d'eau pour faire tourner un moulin à blé. En 1867, les bâtiments sont seconde moitié du 18e siècle sur la rive gauche de la Brèche : il est occupé en 1786 par Louis Joseph le maître particulier des eaux et forêts du baillage de Senlis, oblige Louis Leconte seigneur des Landes et de Monchy-Saint-Eloi et son meunier Louis Braban à enlever les vannes qu'ils ont fait moulin appartenant aux religieux. En 1769, Antoine Cauville est déclaré huilier du moulin et pêcheur de poissons. A la fin du 18e siècle, le moulin est converti en moulin de papier, il est dirigé par Antoine
  • Le village de Canaples
    Le village de Canaples Canaples - en village
    Texte libre :
    , Domart, Moreuil, Pont-Remy et Poix. Antoine de Créquy est cardinal et évêque d'Amiens de 1564 à 1574, et ouest de la vallée de la Fieffes, au lieu-dit le Coerimont (section A 587), a été construit pour Louis
  • Les installations hydrauliques établies sur le Thérain, dans le bassin creillois
    Les installations hydrauliques établies sur le Thérain, dans le bassin creillois
    Annexe :
    , par Louis et Bernard Mertian propriétaires des Forges de Montataire. L'activité de meunerie se (l'un à huile et l'autre à blé). Lors d'un bail passé en 1532 entre Guillaume Madaillan et Antoine