Dossier d’œuvre architecture IA00062727 | Réalisé par
Ramette Jean-Marc (Rédacteur)
Ramette Jean-Marc

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine industriel, Armentières
Tissage Deligne et Hembert, puis usine de confection Rogeau Aîné
Œuvre recensée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Métropole européenne de Lille - Armentières
  • Hydrographies rivière de la Lys
  • Commune Armentières
  • Adresse 8 rue des Prés
  • Cadastre 1888 B9 6779 A 6801  ; 1983 CP 452, 453
  • Dénominations
    tissage, usine de confection
  • Précision dénomination
    tissage de lin
  • Appellations
    Tissage Deligne et Hembert, Tissage Rogeau Aîné
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, conciergerie, cour, bureau, salle des machines, transformateur, poste de chargement

Une demande d'établissement d'une prise d'eau dans la Lys pour l'alimentation d'une machine à vapeur est formulée par MM. Deligne et Hembert, tisserands, le 20 août 1869. Le tissage est repris à une date inconnue par la Société Rogeau Ainé. L'annuaire Dubar de l'industrie linière y recense, en 1889, 136 métiers. Endommagée lors de la Première Guerre mondiale, elle est en partie reconstruite : des vestiges augmentés de nouvelles constructions apparaissent au cadastre de 1935, toujours sous la raison sociale Tissage Rogeau Aîné. En 1988, l'entreprise Rogeau Aîné produit des vêtements de chasse distribués sous les marques Standarex, Pompadour, Velourex, Imperex et Imperfix.

En 2023, l'usine, détruite avant 2008, a laissé place à un ensemble d'immeubles d'habitation.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
    • Principale : 2e quart 20e siècle
    • Principale
  • Dates
    • 1869, daté par source

En 1988, le tissage comporte deux étages. Édifié en brique, il est couvert de toits à longs pans à croupes de même que certains bâtiments annexes dans leurs parties les plus anciennes. Les parties datant des années 1920, dont le magasin industriel, sont recouvertes de sheds. La conciergerie compte un étage surmonté de combles couverts d'un toit brisé en pavillon. Dans un des bâtiments sont présents poulies et arbres de transmission ainsi qu'une presse à découper le cuir de facture ancienne dépourvue de marque.

  • Murs
    • brique
  • Toits
    tuile flamande mécanique
  • Étages
    2 étages carrés, étage de comble, sous-sol
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
    • toit brisé en pavillon
    • shed croupe
  • Énergies
    • énergie thermique produite sur place
    • énergie électrique achetée
  • Statut de la propriété
    propriété privée (incertitude)

Cette étude menée en 1988 a fait l'objet d'une mise à jour par le service de l'Inventaire en 2023.

Bibliographie

  • Annuaire de l'industrie linière : lin, chanvre, jute. Lille : Verly Dubar & Cie, 1889.

Documents figurés

  • Deligne et Hembert. Demande d'établir une prise d'eau pour alimenter une machine à vapeur au sein de leur tissage, 1869 (AD Nord ; S3784).

    AD Nord : S 3784
  • Armentières. Extrait du plan cadastral, section B9, 1888 (AD Nord ; P31/178).

    AD Nord : P31/178
Date d'enquête 1988 ; Date(s) de rédaction 1990, 2023
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Ramette Jean-Marc
Ramette Jean-Marc

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.