Logo ={0} - Retour à l'accueil
Lumière sur

L'architecture de l'administration ou de la vie publique de la Côte picarde

Les édifices de la vie publique n'ont rien de spécifiquement balnéaire, mais leur présence donne à l'ancien village maritime le statut de ville.

La gendarmerie de Saint-Valery-sur-Somme n'a aucun lien avec la thématique balnéaire, mais son style et sa position (au coeur du quartier de villégiature) en font un édifice singulier.

Les postes n'ont rien de spécifiquement balnéaire, mais elles sont le témoignage de la croissance urbaine de la station balnéaire, qui d'un petit village devient une ville. A la fin du 19e et au début du 20e siècle, le courrier et l'envoi de cartes postales sont les seuls moyens de communication avec les personnes éloignées. Peu développé dans les villages maritimes, le service postal se doit de se moderniser afin de gagner en efficacité.

Les postes sont construites au plus près des besoins, à savoir dans les stations balnéaires : à Fort-Mahon-Plage, Louis Petit fait construire une poste à essentage de planches, vers 1904 à proximité de l'avenue principale [fig. 1]. A Ault, c'est dans le Bourg qu'elle est construite en 1907 [fig. 2], les plages d'Onival et du Bois-de-Cise n'étant pas équipées.

A Quend-Plage et Fort-Mahon-Plage, de nouvelles postes sont construites au cours de l'entre-deux-guerres, en angle de rue, mêlant sobriété du style Art déco et références régionales de la brique apparente ou du mur enduit et peint de couleur blanche, couvert de tuiles [fig. 3].

En savoir plus…