Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Bienvenue sur le site de l'Inventaire général du patrimoine culturel des Hauts-de-France

L'Inventaire général du Patrimoine culturel recense, étudie et fait connaître le patrimoine urbanistique, architectural et mobilier de la région.

Les ouvrages fortifiés de la Grande Guerre dans les Weppes

Lorgies

 La ville de Vervins

 

 Le canton de Villers-Cotterêts

 

Lumière sur

Château d'Estay à Appilly

Le corps de logis a été construit au milieu du 19e siècle, en conservant quelques éléments d´un édifice de la seconde moitié du 18e siècle. Diverses inscriptions ont été relevées dans le sous-sol, avec les dates 1766 et 1782.

Le colombier du château, aujourd´hui isolé, se trouvait jusqu´à la Première Guerre mondiale au centre de la cour des communs. Cette construction, de plan octogonal, construite en brique avec de puissants chaînages de pierre, est sans doute contemporaine des parties les plus anciennes du corps de logis. A l´intérieur, échelle tournante et boulins en torchis sur une structure en bois et en tuile plate sont conservés.

En 1829, Charles Paffe et Casimir Bove installent, dans les dépendances du château, une sucrerie de betteraves équipée d´une chaudière à vapeur dès l´origine. En 1850, elle compte 7 fourneaux, 2 fours, 1 forge et 11 machines. En 1851, elle compte 8 chaudières et 600 formes et cristallisoires.

La fabrique, qui emploie 90 ouvriers saisonniers en 1851, semble avoir cessé sa production vers 1893.

En savoir plus…