Dossier d’œuvre architecture IA00127912 | Réalisé par
  • inventaire topographique, ville de Château-Thierry
Hôtel-Dieu d'augustines
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) Département de l'Aisne
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération de la Région de Château-Thierry
  • Commune Château-Thierry
  • Adresse 11 rue du Château
  • Cadastre 1832 B 2251, 2252 ; 1983 AB 139
  • Dénominations
    hôtel-Dieu
  • Genre
    d'augustines
  • Parties constituantes non étudiées
    chapelle, cour, jardin

Hôtel-Dieu fondé en 1304 par la comtesse Jeanne de Champagne, Reine de France. Le nombre de lits, 10 à l'origine, fut porté à 23 à la fin du 17e siècle par la réunion de 17 maladreries des environs et plusieurs legs particuliers. C'est sous le priorat d'Anne de la Bretonnière (1683 à 1714) que fut presque entièrement reconstruite la partie actuellement la plus ancienne : bâtiments de la communauté des augustines et la chapelle. En 1694 est édifiée la chapelle des bienfaiteurs qui permirent cette reconstruction : M. et Mme de Stoppa mais le choeur des religieuses ne date que du 4e quart du 18e siècle (daté par travaux historiques). A cause du manque de place les deux ailes abritant les salles des malades sont entièrement rebâties de 1876 à 1879 par l'architecte Eugène Rouyer (date et signature sur la façade). Depuis la fin des années 1970 l'hôtel-Dieu est désaffecté et l'installation d'un musée y est projetée.

Les constructions du 19e siècle possèdent une façade ordonnancée et un plan régulier en U. Les murs des constructions du 17e siècle sont en moellon de grès et calcaire enduits, à l'exception de la façade de la chapelle en calcaire moyen appareil. Tous les toits sont en ardoise sauf ceux des bâtiments de la communauté en tuile plate et tuile mécanique.

  • Murs
    • calcaire
    • grès
    • calcaire
    • calcaire
    • brique
    • enduit
    • moellon
    • moellon
    • moyen appareil
    • brique et pierre
  • Toits
    ardoise, tuile plate, tuile plate mécanique
  • Plans
    plan allongé, plan régulier en U
  • Étages
    1 vaisseau, étage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • flèche polygonale
    • pignon couvert
    • noue
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • pot à feu
    • armoiries
  • Précision représentations

    sujet : pot à feu, support : fenêtres et lucarnes de l'étage de comble ; sujet : armes sculptées, support : baies de l'étage de soubassement

  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler
  • Protections
    inscrit MH, 2007/01/26
  • Référence MH

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

Date d'enquête 1993 ; Date(s) de rédaction 1993
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Articulation des dossiers