Dossier d’œuvre architecture IA02002962 | Réalisé par
  • patrimoine industriel, la communauté d'agglomération de Saint-Quentin
Ancienne broderie mécanique Pagné, puis Cauet, puis retorderie et usine de passementerie Moguet-Daillencourt (vestiges)
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
  • Commune Saint-Quentin
  • Lieu-dit quartier Saint-Jean
  • Adresse 13 à 17 rue du Président J.-F.-Kennedy , ancienne rue Cambrai
  • Cadastre 2006 AR 453, 454, 543 à 547
  • Dénominations
    usine de broderie mécanique, usine de passementerie, usine de préparation de produits textiles
  • Précision dénomination
    retorderie
  • Appellations
    Pagné, Cauet, Moguet-Daillencourt
  • Parties constituantes non étudiées
    logement patronal, logement

En 1892, M. Huart-Boutroy fait édifier sur ce site des ateliers, à l'arrière d'habitations lui appartenant, dont l'une porte la date de 1862 (probable logement patronal durant l'activité industrielle du site). Ces ateliers sont alors loués à Ernest Pagné, qui y installe une petite usine de broderie mécanique. Associé à son frère Julien Pagné, probablement depuis 1875, il avait exploité successivement une maison de négoce de broderie dans l'actuelle rue Anatole-France, avant de fonder un atelier de broderie mécanique au début des années 1880, boulevard Henri-Martin. Le transfert de ses ateliers route de Cambrai (actuelle rue du Président J.-F.-Kennedy), intervient après la dissolution de l'association des deux frères en 1891. Une nouvelle entreprise de broderie mécanique reprend les locaux avant 1895, dirigée par M. Cauet. Le site semble désaffecté en 1900, avant d'être repris au milieu des années 1900 par M. Moguet-Daillencourt. Diverses activités succèdent ensuite à la broderie : retorderie (124 broches), apprêt d'étoffes pour la chapellerie, et fabrication de lacets (passementerie). Selon les matrices cadastrales, les ateliers sont restaurés à l'issue de la Première Guerre mondiale. Pourtant aucune activité n'est attestée à partir de 1918 dans les ateliers aujourd'hui disparus. Seuls subsistent les anciens logements et le logement patronal bordant l'ancienne route de Cambrai. L'usine de broderie mécanique est imposée sur la base de 37 ouvriers en 1895.

Le logement patronal, situé à droite de l'entrée de l'usine, se compose d'une cave, d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré. Il est construit en brique et pierre de taille pour les encadrements de baie, les chaînages d'angle, les corniches, les bandeaux, etc. Les baies du premier étage sont surmontées de petits frontons triangulaires en pierre de taille. La façade sur cour, donnant accès à l´édifice, est surmontée dans les combles d'une lucarne-pignon en pierre de taille, portant la date de 1862. L'ensemble est couvert d'un toit à longs pans à croupe en ardoise. De l'autre côté de l'entrée de l'usine se dressent deux bâtiments d'habitations identiques, accolés, construits aussi en brique, où l'usage de la pierre de taille est plus sobre (encadrement de baie, corniche) et réservée à la façade sur rue. Ces deux constructions sont couvertes chacune d'un toit à longs pans à croupe, probablement en ardoise.

  • Murs
    • brique
    • pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté, vestiges
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 12. Conseil des Prudhommes - Liste des électeurs : patrons et ouvriers, 1883 à 1886.

    Julien Pagné - né le 10-10-1850 - Fabricant de broderie depuis 1875
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 24 à 93. Matrices des contributions personnelles et des patentes. 1864-1914.

    années 1881 (1 G 30), 1885 (1 G 34), 1891 (1 G 40), 1895 (1 G 44), 1901 (1 G 67/68), 1907 (1 G 74/75)
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 62. Déclarations des constructions nouvelles, reconstructions, etc - [1891-1898].

    17-09-1892 - Déclaration n°98 - Huart-Boutroy - Construction d'une fabrique de broderie débutée en janvier 1892
  • AC Saint-Quentin. Non coté. Matrices cadastrales - 3e série - 1911/1926, [les mêmes matrices sont conservées aux archives départementales : AD Aisne. 4 P 691/2 à 9].

    Veuve Désiré Huart-Boutroy - Cases 2797 à 2799
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 127. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1891 - Pagné Frères - Dissolution
  • BM Saint-Quentin. Fonds local. Annuaires et almanachs.

    années 1880 à 1910

Documents figurés

  • Nouveau plan de Saint-Quentin monumental industriel et commercial. Plan imprimé, 75,5 x 106 cm, [1894], par Schneider (dessinateur), H. Rollet (graveur). (Musée Antoine Lécuyer).

  • Vue aérienne Nord-Ouest. Photogr. pos., n. et b., 11 h 30, altitude 2600 m., Focale 50, format 179 x 238 mm, 21/11/1918 (AD Aisne ; 28 Fi Saint-Quentin 14).

Date d'enquête 2006 ; Date(s) de rédaction 2006
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin
Articulation des dossiers