Dossier d’œuvre architecture IA60001084 | Réalisé par
Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Fournier Bertrand
Fournier Bertrand

Chercheur de l'Inventaire du patrimoine - Région Hauts-de-France

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine industriel, arrondissement de Compiègne
Ancienne ferme, dite Maison Bourdon, féculerie puis distillerie Bourdon, distillerie de Remy, puis usine d'engrais Moret et Cie
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes de la Plaine d'Estrées - Estrées-Saint-Denis
  • Commune Remy
  • Lieu-dit Maison-Bourdon
  • Adresse 725 rue de Noyon
  • Cadastre 1813 C 1407 à 1909 ; 1982 C 1462 à 1465
  • Dénominations
    ferme, féculerie, distillerie
  • Précision dénomination
    distillerie d'alcool de betteraves et de grains
  • Appellations
    Bourdon, Distillerie de Remy, Moret et Cie
  • Destinations
    logement
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, hangar industriel, remise, cheminée d'usine, chaufferie, logement patronal, cour, four à chaux, remise agricole, écurie

Féculerie implantée en 1853 pour Julien Auguste Bourdon dans une ancienne exploitation agricole (logement patronal, remise et dépendance) du 18e siècle. L'ensemble est converti en distillerie en 1856 par Gustave Bourdon qui y fait installer un four à chaux et par la suite, un atelier de fabrication portant la date de 1860. Passé ensuite sous la raison sociale Distillerie de Rémy (alcools de betteraves et de grains), l'établissement connaît d'autres agrandissements entre 1871 et 1873, avec notamment la construction d'un four à calcination des résidus de mélasse avec cheminée d'au moins 50 m de haut. D'autres extensions ont encore lieu en 1890. En 1923, la société Moret et Cie qui en est propriétaire la reconvertie en usine d'engrais. Cette usine cesse son activité avant 1952. Les bâtiments sont transformés en logements. 1855 : machine à vapeur de 25 ch construite par Isidore Farineau à Lille. 1860 : installation d'une machine à vapeur de 6 ch supplémentaire destinée à battre le grain. Appareil à vapeur (système Kruger). 1863 : 300 salariés en saison.

Atelier de fabrication en brique, en rez-de-chaussée avec sous-sol de réception des matières premières, couvert en tuiles mécaniques. Logement patronal en pierre de taille calcaire de moyen appareil, toiture à croupe en tuile plate, à un étage carré et étage de comble. Dépendances du logement patronal couvert en ardoise en rez-de-chaussée avec étage de comble. Trois cheminées d'usine tronconiques, en brique, à socle carré de 35, 22 et 18 m de haut.

  • Murs
    • brique
    • calcaire
    • pierre de taille
    • moyen appareil
  • Toits
    tuile plate, ardoise, tuile mécanique
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • pignon découvert
    • pignon couvert
    • croupe
  • Énergies
    • énergie thermique
    • produite sur place
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté, mauvais état
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Documents d'archives

  • AD Oise. Série M ; Mp 2536. Etablissements insalubres, incommodes et dangereux. Remy. 1840-1939.

    Commune de Remy (1840-1939)
  • AD Oise. Série S ; 9 Sp 179. Déclaration de machines à vapeur.

    Commune de Remy

Bibliographie

  • BLANCARNOUX, Paul. Maladies des chaudières industrielles et de leurs accessoires. Paris : Lucien Laveur, 1910

    p. 124 et 148

Documents figurés

  • Plan cadastral de 1813, dit plan napoléonien, section C, 2e feuille (AC Remy).

  • [Plan de la ferme occupée par Julien-Auguste Bourdon, cultivateur à laquelle il a l'intention d'ajouter une féculerie en se servant de bâtiments construits à cet effet, désignés A, dessin, 23 juillet 1852 (AD Oise ; 9 Sp 179).

  • 9. Rémy (Oise). La Féculerie de Beaumanoir, carte postale, [vers 1905] (AP).

  • 9. Rémy (Oise). La Distillerie vue de face, carte postale, [vers 1910] (AP).

Date d'enquête 1990 ; Date(s) de rédaction 1999
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Fournier Bertrand
Fournier Bertrand

Chercheur de l'Inventaire du patrimoine - Région Hauts-de-France

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.