Dossier collectif IA60001750 | Réalisé par
  • patrimoine industriel, le bassin creillois
Les usines de papeterie du bassin creillois
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Département de l'Oise
  • (c) Communauté de l'Agglomération Creilloise

Dossier non géolocalisé

  • Dénominations
    cartonnerie, moulin à papier, usine d'emballage et conditionnement
  • Aires d'études
    Communauté d'agglomération Creil Sud Oise, Communauté de communes des Pays d'Oise et d'Halatte

Plusieurs moulins à papier ont tourné sur les rivières du Thérain et de la Brèche à partir de 1820 et jusqu'à la fin du 19e siècle. Principalement destinée à l'emballage (production de papier gris puis de sacs au moulin à papier de Montataire ; production de cartons et papiers peints à Nogent-sur-Oise), l'activité papetière bénéficie de l'expérience industrielle de plusieurs hommes dont Cadet de Vaux et Emile Dauge. Au début du 20e siècle, l'activité n'a plus besoin de la force hydraulique des rivières et l'on trouve plusieurs ateliers de fabrication en ville (atelier de sacs en papier Ménard rue Jean-Dominique Fauré à Montataire). A Pont-Sainte-Maxence, entre les deux guerres, deux usines construites entre l'Oise et la rue Pasteur et desservies par le ferroviaire, produisent du papier (papeterie PSM) et du cuir reconstitué, le synderme (Salpa). Bien que les sites ne soient plus en activité, les bâtiments de fabrication et les cités ouvrières sont encore visibles. Il ne reste en revanche plus aucun vestige des moulins à papier.

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle
    • Principale : 19e siècle
    • Principale : 20e siècle
  • Toits
  • Décompte des œuvres
    • repérés 4
    • étudiés 4
Date d'enquête 2009 ; Date(s) de rédaction 2009
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Département de l'Oise
(c) Communauté de l'Agglomération Creilloise