• enquête thématique départementale, Reconstruction de la Haute-Somme
  • patrimoine de la Reconstruction, enquête externe
Lotissement de Flamicourt à Doingt
Œuvre repérée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Péronne
  • Commune Doingt
  • Lieu-dit Flamicourt
  • Adresse rue Joliot-Curie

Flamicourt a connu avant la guerre de 1914-1918 un lotissement résidentiel satellite de l'agglomération péronnaise, sur la route de Doingt (actuelle rue Joliot-Curie), favorisé par la présence de la gare de chemin de fer de Péronne-Flamicourt. Largement détruit par la guerre, il est reconstruit selon les plans de plusieurs architectes parisiens parmi lesquels Castex A., Jacquet Georges, Debat-Ponsan Jacques, Tesseire Godefroy, et dans le respect de la variété stylistique d'origine. Dans le cas de la maison d'Eugène Celeux, négociant parisien, rue Joliot-Curie, l'architecte qui avait bâti la maison avant la guerre se charge du dossier d'indemnisation et de reconstruction sur des dessins très proches de l'original.

Les maisons les plus caractéristiques sont les suivantes : 13 rue Joliot-Curie, 17 rue Joliot-Curie (pittoresque éclectique), 19 rue Joliot-Curie (1929), 24 rue Joliot-Curie (café, grand arc en brique), 31 rue Joliot-Curie (pignon coupé avec demi-croupe), 39 rue Joliot-Curie (style anglo-normand, meulière) 41 rue Joliot-Curie (style Art Déco), 43 rue Joliot-Curie (pittoresque), 44 rue Joliot-Curie (régionaliste, arcs décorés de céramiques), 48 rue Joliot-Curie (régionaliste, faux pan-de-bois), 55 rue Joliot-Curie (régionaliste en meulière), 62 rue Joliot-Curie (régionaliste en meulière).

  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AD Somme. Série R ; 10 R 407. Doingt. Dommages de guerre.

Bibliographie

  • ARNAUD, A. Le guide constructeur. Album de 100 modèles pratiques et économiques. Paris : Arnaud et Cie, 1907.

Date d'enquête 2003 ; Date(s) de rédaction 2003