Dossier d’œuvre architecture IA80001225 | Réalisé par
Justome Elisabeth
Justome Elisabeth

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Barbedor Isabelle (Rédacteur)
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine de la villégiature, La Côte picarde
  • patrimoine de la villégiature, Villégiature et tourisme en Picardie
Les anciens casinos du Bourg d'Ault
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) Département de la Somme
  • (c) SMACOPI
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
  • Commune Ault
  • Lieu-dit Bourg-d'Ault
  • Adresse digue de la Plage
  • Cadastre 1983 AC 669
  • Dénominations
    casino
  • Précision dénomination
    casino municipal

En 1858, le conseil municipal de la commune d'Ault décide l'édification d'une tente casino ou d'une cabane mobile en bois sur les galets, de 12 mètres de long sur 4 mètres de large, pour la somme de 500 francs (Monborgne et délibération du conseil municipal du 16 juin 1858). Cette construction avait alors pour fonction d'abriter les baigneurs en cas de mauvais temps ou par forte chaleur.

En 1879, la municipalité décide d'investir dans de nouveaux équipements pour la plage du Bourg d'Ault : casino et établissement de bains. Au plan et devis (non retrouvés) de l'architecte Morice, la municipalité préfère ceux de l´architecte Léon Käppler, installé à Eu. Son projet (ill.), qui comprend également la construction d'un établissement de bains, est en effet moins coûteux (9564,14 francs) que celui de Morice (9528,30 francs pour le casino seul).

Les travaux sont adjugés le 15 février 1880. A des fins d'économies, il est prévu de remployer certains matériaux de l'ancien casino (gouttière, couverture, fenêtres). Les premiers plans de Léon Käppler (janvier 1879) sont rectifiés en novembre 1879 : les dimensions sont diminuées afin d'achever la construction de l'édifice dans le délai imparti par le cahier des charges (2 mois et demi à partir du jour de l'adjudication pour assurer une ouverture pour la saison des bains). Ainsi, la longueur est réduite de 25 à 20,8 mètres et la profondeur de 10,39 à 8,36 mètres). Les water-closets, l´office du café et le dépôt des costumes sont supprimés. Les élévations ne sont par contre pas modifiées. L'édifice, en rez-de-chaussée surélevé, comprend un corps central et deux pavillons latéraux en légère saillie. Une terrasse dont la couverture présente une ferme débordante ornée de lambrequins découpés, devance le corps central. Le casino comprend une grande salle de concert dans le pavillon central, le cabinet du médecin et un café, dans le pavillon de gauche, enfin un salon de lecture et le bureau de la direction, dans celui de droite.

Les travaux sont achevés en août 1880 et le casino est inauguré pendant la saison des bains (AD Somme, 99 O 452). En août 1883, le concessionnaire Louis Dupont, demeurant à Levallois (Seine) obtient l'autorisation ministérielle d'installer le jeu des petits chevaux (AD Somme, 4 M 98017/2).

Le 5 novembre 1891, le Conseil municipal vote le projet d'agrandissement du casino (ill.), confié à Jules Mesnard, architecte à Paris. Les premiers plans datent de 1889 mais en novembre 1892, un nouveau projet est demandé par la municipalité. La construction à usage de grande salle de bals et de concerts est accolée au nord de l'ancien casino, dans lequel restent installées les salles de jeux. A la fin du 19e siècle, les constructions de la plage se trouvent menacées par les assauts des vagues. Ainsi, en 1895, une tempête détruit la salle des petits chevaux et la terrasse du casino qu'il est nécessaire de reconstruire en urgence, de même que l'établissement de bains chauds proche et les brise-lames.

En novembre 1910, le conseil municipal vote le projet d'un nouvel agrandissement du casino (ill.), confié à Jacques Robichon, architecte à Ault-Onival, pour un coût de 40.000 francs. Elevé au nord des deux anciennes constructions encore en place, il est achevé en 1912 (date du procès verbal de réception des travaux), et fait l'objet de plainte pour malfaçon, des fuites d'eau ayant été constatées au niveau du toit. Le guide Joanne de 1912 indique qu'il "comprend une salle des fêtes et de théâtre, un salon de lecture, une salle de petits chevaux et de baccara, un café avec terrasse, etc".

En 1926, une tempête détruit l'épi de protection situé au droit du nouveau casino, ainsi que son mur de protection : le casino est rapidement atteint par les vagues et détruit. Il est remplacé pendant quelques années par un édifice provisoire en bois. Le garde-corps en bois, détruit, est remplacé en 1929 par un garde-corps en fer, comme celui du casino de Tréport, établi en 1896 et toujours en place, cité en exemple pour justifier ce choix.

En 1932-33, la municipalité décide la construction d'un troisième casino, sur les plans de l'architecte Boiret. L'édifice de style Art déco (ill.) est détruit par l'armée allemande, durant la Seconde Guerre mondiale.

  • État de conservation
    détruit

Documents d'archives

  • AD Somme. Série M ; 4 M 98017/2. Police, casinos (1885-1905).

  • AD Somme. Série O ; 99 O 452. Ault, travaux communaux (1870-1939).

    dossiers casino (1879-1929), agrandissement du casino (1891-1895), agrandissement du casino (1910-1913)
  • AD Somme. Série O ; 99 O 453. Ault, travaux communaux (1870-1939).

    dossier collectifs, emprunts (1913)
  • Bains de mer du Nord et de Belgique, du Tréport à la frontière hollandaise. Paris : Hachette, Guides Joanne, 1912.

    p. 56

Bibliographie

  • MINARD, Alain. Ault et ses environs, Onival, Bois-de-Cise. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2003.

    pp. 52-60
  • MONBORGNE, Jean. Histoire du bourg d'Ault. Luneray : Editions Bertout, 1989.

    p. 274, 278, 300, 321, 334-335

Documents figurés

  • Projet de casino à Ault, façade, encre sur calque, par Léon Käppler architecte, 10 janvier 1879 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Projet de casino à Ault, façade latérale, par Léon Käppler architecte, 10 janvier 1879 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Projet de casino à Ault, coupe sur l´axe, détail du chéneau, détail de la gouttière, par Léon Käppler architecte, 10 janvier 1879 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Projet de casino à Ault, plan du rez-de-chaussée, non réalisé, par Léon Käppler architecte, 10 janvier 1879 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Casino de la commune d´Ault, rectification de plan sur la demande du conseil municipal, encre et lavis sur calque, par Léon Käppler architecte, 20 novembre 1879 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Projet d´agrandissement du casino municipal du bourg d´Ault (Somme), façade sur mer, non réalisé, par Jules Mesnard architecte à Paris, 31 mars 1889 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Projet d´agrandissement du casino municipal du bourg d´Ault (Somme), plan du rez-de-chaussée, non réalisé, par Jules Mesnard architecte à Paris, 31 mars 1889 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Casino municipal du bourg d´Ault, Somme. Plan du rez-de-chaussée, par Jules Mesnard, novembre 1892 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Agrandissement du casino du Bourg d'Ault, façade sur la mer, tirage sur papier, par Jacques Robichon architecte, 12 novembre 1910 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Agrandissement du casino du Bourg d'Ault, façade nord, tirage sur papier, par Jacques Robichon architecte, 12 novembre 1910 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Agrandissement du casino du Bourg d'Ault, coupe, tirage sur papier, par Jacques Robichon architecte, 12 novembre 1910 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Plan du rez-de-chaussée, par Jacques Robichon architecte à Ault-Onival, 12 novembre 1910 (AD Somme ; 99 O 452).

  • Ault (Somme), le casino, tempête du 5 mars 1912, carte postale, par H. Milan photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 3 - Ault, sur le sable, carte postale, par Maurice Lévêque photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 288 - Ault, la terrasse du casino, carte postale, par N.D. photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 264 - Ault, le casino, carte postale, par L.L. photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 12 - Ault, le casino, carte postale, par Maurice Lévêque photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • Intérieur du casino du Bourg-d'Ault, carte photo, par H. Milan photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • Ault, le casino et le brise lames, carte postale, par H. Milan photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 4115 - Ault (Somme), le casino [inscription au verso], carte postale, par A. Terrier photographe éditeur, 2e quart 20e siècle (coll. part.).

  • 23 - Ault-Onival, le casino (H.L.G. Boiret arch.) , carte postale, par L.L. éditeur, 2e quart 20e siècle (coll. part.).

Annexes

  • Devis descriptif de la première extension du deuxième casino (1892) dressé le 23 décembre 1892 par Jules Mesnard (extraits, AD Somme, 99 O 452)
  • Devis de la deuxième extension du deuxième casino (1910-1912) dressé le 12 novembre 1910 par Jacques Robichon, (extraits, AD Somme, 99 O 453)
Date d'enquête 2002 ; Date(s) de rédaction 2003, 2015
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Département de la Somme
(c) SMACOPI
Justome Elisabeth
Justome Elisabeth

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.