Dossier d’œuvre architecture IA80004283 | Réalisé par
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Amiens métropole
  • patrimoine funéraire
Tombeau (niche) de la famille Melin
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Amiénois
  • Commune Amiens
  • Adresse 82a plaine C Vieux cimetière de Saint-Acheul
  • Dénominations
    tombeau
  • Appellations
    famille Melin
  • Parties constituantes non étudiées
    clôture

Le tombeau porte les signatures des architectes J. Mallet et Z. Carpentier et du marbrier Lamolet.

Le tombeau en forme de niche de style néo-roman est précédé d'un petit parvis contenant une tombale plate, en marbre. Les côtés sont délimités par deux murets reliés par une chaîne antérieure. L'arcature repose sur deux colonnes en granite rose ; l'intrados présente un revêtement de mosaïque à motif géométrique. Une jardinière à plantes d'applique habille la partie basse du fond de la niche.

Inscription concernant le destinataire : Famille MELIN.

Epitaphe (mention de profession) : DOUX CHOEUR DE JESUS DONNEZ LEUR LE REPOS ETERNEL / Henri MELIN / Fondateur / et administrateur délégué / des comptoirs frigorifiques / de Picardie / membre de la chambre de commerce / vice président du syndicat / de la boucherie d´Amiens / décédé accidentellement / le 5 janvier 1930 / à l´âge de 43 ans.

Signature : MALLET et CARPENTIER / architectes / LAMOLET / marbrier.

Décor : Pampres de vigne ; Alpha et Omega. Sacré-Coeur, en buste.

  • Typologies
    niche (style néoroman)
  • Techniques
    • mosaïque
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Ce tombeau niche en marbre belge, réalisé par l'entreprise Lamolet, sur les plans des architectes J. Mallet et Z. Carpentier (signature), a sans doute été réalisé entre 1925 et 1930, date du décès d'Henri Melin. C'est actuellement le seul tombeau attribuable aux architectes, dont on connaît plusieurs réalisations : monument aux morts (Longpré-les-Corps-Saints, 1922) et église paroissiale (Sacré-Coeur de Marie, 1934).

Date d'enquête 2005 ; Date(s) de rédaction 2005
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.