Dossier d’œuvre architecture IA80006570 | Réalisé par ;
Barbedor Isabelle (Rédacteur)
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine funéraire, le cimetière de la Madeleine
Enclos funéraire des familles Moncomble-François-Ravin
Œuvre repérée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Ville d'Amiens

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Amiénois
  • Commune Amiens
  • Adresse rue Saint-Maurice , 57 plaine D Cimetière de la Madeleine
  • Cadastre non cadastré
  • Dénominations
    enclos funéraire
  • Appellations
    familles Moncomble-François-Ravin
  • Parties constituantes non étudiées
    clôture

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en juin 1832, par Marguerite Martin veuve Moncomble, domiciliée à Amiens.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Coënen a exécuté et posé un monument en marbre en 1873 et que l'entrepreneur Delagrange a réalisé des travaux en 1906 et que cette même année l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain a posé le monument - une stèle - dans la concession Moncomble-François-Ravin. La colonne funéraire antérieure gauche porte la signature du marbrier Coënen et la colonne postérieure gauche est signée par le marbrier amiénois Dutry.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1873, daté par source
    • 1906, daté par source
  • Auteur(s)

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte à portillon antérieur central (déposé dans la concession voisine n°58), fixée sur un sol rehaussé en pierre de Tournai, avec un soubassement en briques. La dalle fermant l'entrée du caveau est également en pierre de Tournai. Elle contient quatre monuments.

A gauche, s'élèvent deux colonnes funéraires, la première, devant, présente un fût en marbre blanc et un socle quadrangulaire en pierre de Tournai (fig. 3), la seconde, derrière, est plus petite et présente également un fût en marbre blanc et un socle quadrangulaire en pierre de Tournai (fig. 4). A droite, s'élève une troisième colonne funéraire, de forme légèrement conique présentant un fût en marbre blanc et un socle quadrangulaire en pierre de Tournai (fig. 5). Enfin, au fond, se dresse une grande stèle à fronton triangulaire en pierre de Tournai (fig. 2). Deux jardinières à plantes en fonte, l'une petite et ovale et l'autre grande et rectangulaire, sont déposées au pied de ce dernier monument.

Inscriptions :

Date du décès (colonne funéraire antérieure gauche) : 1873. Date du décès (colonne funéraire postérieure gauche) : 1871. Date du décès (colonne funéraire droite) : 1861. Dates des décès (stèle à fronton) : 1826 ; 1827 ; 1832 ; 1904 / 1866 ; 1872 ; 1879 ; 1903 / 1831 ; 1853 ; 1858 ; 1926.

Inscription concernant le destinataire (stèle à fronton) : Familles Moncomble-François-Ravin.

Monogramme (stèle à fronton) : M-F-R.

Signature (colonne funéraire antérieure gauche, base, face postérieure) : Coënen, Marb[rie]r.

Signature (colonne funéraire postérieure gauche, base, à droite) : Dutry / à Amiens.

  • Murs
    • pierre
    • marbre
    • brique
    • fonte
  • Typologies
    composition hétérogène à tombeau principal ; colonne funéraire ; stèle funéraire architecturée (fronton)
  • État de conservation
    état moyen
  • Techniques
    • fonderie
    • sculpture
  • Précision représentations

    La grille est ornée de fleurons et d'urnes voilées. La colonne funéraire antérieure gauche, surmontée d'un vase funéraire en marbre blanc, est gravée d'une croix. La colonne funéraire postérieure gauche est surmontée d'un vase funéraire en marbre blanc, dont la partie supérieure a disparu. La colonne funéraire droite, surmontée d'une belle urne drapée en marbre blanc, est sculptée d'une rose brisée et d'un ange ailé vêtu d'une tunique, volant dans les airs et tenant dans ses mains une couronne de roses (fig. 6). La stèle à fronton, surmontée d'une belle croix fleuronnée, est gravée d'un décor végétal et du monogramme de la famille "M-F-R".

  • Statut de la propriété
    propriété publique
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler
  • Protections
    inscrit MH, 1986/06/25

Cette concession conserve sa grille en fonte et contient quatre monuments, dont trois colonnes funéraires en marbre blanc et pierre de Tournai qui sont des tombeaux individuels antérieurs au tombeau familial.

La colonne funéraire de forme conique et surmontée d'une urne drapée (fig. 5 et 6), à droite, est la plus ancienne ; elle a été élevée vers 1861 (date de l'unique inhumation mentionnée). La colonne surmontée d'un vase funéraire (fig. 4), signée par le marbrier amiénois Dutry, a été posée vers 1871 (date de l'unique inhumation mentionnée). La colonne funéraire surmontée d'une urne, à gauche (fig. 3), signée par le marbrier Coënen, a été élevée en 1873 (autorisation de construction),

Enfin, la grande stèle en pierre de Tournai (fig. 2) a sans doute été réalisée par l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain vers 1906 (autorisations de construction) en remplacement du tombeau d'origine. Les sources indiquent également que cette même année l'entrepreneur Delagrange a effectué des travaux, probablement de réaménagement de la concession.

Documents d'archives

  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/3. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1870-1874).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/9. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1905-1906).

Date d'enquête 2007 ; Date(s) de rédaction 2007, 2012
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Ville d'Amiens
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers
Fait partie de