Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien abattoir municipal de Saint-Quentin, actuellement établissements Bernier-Dupas

Dossier IA02002886 réalisé en 2005

Fiche

Appellations Abattoir municipal
Destinations magasin de commerce
Parties constituantes non étudiées atelier, étable, bureau, conciergerie, vestiaire d'usine, bureau d'octroi
Dénominations abattoir
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Lieu-dit : le Champ-Bazeron
Adresse : 101 boulevard du Docteur Camille-Guérin
Cadastre : 2004 CH 443, 444

En 1891, le conseil municipal décide la construction d'un nouvel abattoir en dehors de la zone urbaine, au lieu-dit Le Champ Bazeron, à l'extrémité du boulevard Cordier en construction. Cet abattoir, qui peut alors bénéficier d'un embranchement ferroviaire, doit remplacer l'ancien, construit en 1832 près du boulevard Gambetta et rattrapé par l'urbanisation (il est détruit entre 1895 et 1898).

Le projet de reconstruction est soumis au conseil municipal et approuvé en janvier 1893. Son concepteur, M. Chérier, architecte de la ville, s'est appuyé sur l´étude des nouveaux abattoirs du Havre construits sur les plans de l'architecte Léon David, transmis "gracieusement" à la municipalité de Saint-Quentin.

Fortement endommagé durant la Première Guerre mondiale, l'abattoir municipal est reconstruit en 1923 sur les plans de l'un des frères Piat, Emile ou Félix, architectes parisiens ayant à leur actif plusieurs autres réalisations de ce type à Soissons et à Vichy, en 1901 et 1910. Seul l'un des deux pavillons d'entrée de 1893, à usage d'octroi, est conservé et affecté au gardiennage et au service vétérinaire, après 1918. Le second pavillon, celui du concierge et du gardien, implanté à l'est de l'entrée, est reconstruit sur les plans de l'architecte saint-quentinois H. Lemaître et affecté à l'administration.

En 1985, l'abattoir aux porcs et la triperie sont détruits, laissant place l'année suivante à une unité de découpe édifiée pour les Etablissements Bernier Dupas. L'abattoir des années 1920 est actuellement désaffecté.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1893, daté par source
1923, daté par source
1985, daté par source
1986, daté par source
Auteur(s) Auteur : Chérier, architecte communal, attribution par source
Auteur : Piat, architecte, attribution par source
Auteur : Lemaître H., architecte, attribution par source

Site desservi par embranchement ferroviaire. L'entrée est flanquée de deux pavillons. A l'ouest, l'ancien bureau d'octroi, se compose de caves, d'un rez-de-chaussée surmonté d'un étage, couvert d'un toit en pavillon en tuile mécanique. Les façades sont animées de bandeaux, larmiers et clefs d'arc en pierre de taille en calcaire. A l'est, le bâtiment de l'administration est constitué de deux corps rectangulaires accolés, à un étage carré, couverts de deux toits à longs pans à croupes accolés. L'accès aux bureaux, côté rue, est formé d'une grande baie dans laquelle s´inscrit la porte d'entrée cantonnée d'alettes à mi-hauteur portant des châssis vitrés. Les façades reprennent les jeux de bandeaux, larmiers, clefs d'arc en pierre de taille, auxquels s'ajoutent des tables saillantes sur les allèges du premier étage. Deux pierres de taille en calcaire portent les inscriptions suivantes : "H. LEMAITRE Archt Dplg" et "S [C] OUVRIERE ST-QUENTINOISE", cette dernière inscription indiquant que ce bâtiment abritait peut-être un magasin de vente coopératif. En fond de cour, se dressent les bouveries et bergeries composées de trois halles accolées : une halle centrale, couverte d'une voûte en béton, encadrée de deux halles couvertes de toits à longs pans en tuile mécanique. L'abattoir des bovins, édifié dans le prolongement de la bergerie, est constitué d'un bâtiment surmonté de deux sheds, aujourd'hui couverts de tôles nervurées, et masqués aux extrémités par des pignons à redents chaperonnés. La façade antérieure de l'abattoir aux bovins est surmontée de deux tables portant les inscriptions "ABATTOIR MUNICIPAL" et "VILLE DE SAINT-QUENTIN". Fermant la cour, à l'est, sont implantés les vestiaires, dont la partie centrale est couverte d'un shed et d'un toit en pavillon, et les parties latérales en terrasse. Le shed est masqué à l'est par le toit en pavillon, à l'ouest par un pignon à redents chaperonnés, percé d'un oculus et portant l'inscription "ABATTOIR-SANITAIRE". Le site est clos par un haut mur de brique, matériau utilisé pour tous les bâtiments construits entre 1893 et 1923.

Murs béton
calcaire
brique
béton armé
pierre de taille
Toit tuile mécanique, tôle nervurée
Étages sous-sol, 1 étage carré
Couvrements voûte en berceau segmentaire
Couvertures shed
toit à longs pans
toit en pavillon
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété d'un établissement public communal

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Saint-Quentin. Série I ; 5 I 2. Hygiène et salubrités - Etablissements insalubres et dangereux - [1836-1877].

    Ozenfant Jules - Etablissement d'une briqueterie - Chantier de l'abattoir - août 1893
  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 103 - boulevard du Docteur Camille-Guérin.

    Ville de Saint-Quentin, démolition de bâtiments - 1985, éxtension d'abattoir - 1985 ; Ets Bernier Dupas, Construction d'une unité de découpe - 1986 ; SODEXAS - Construction d'une chambre froide - 1989
  • AC Saint-Quentin (BM Saint-Quentin. Ville de Saint-Quentin (Aisne). Procès-verbaux des séances du conseil municipal.

    Séances du 20 janvier 1893 (pp. 26-31), du 9 novembre 1919 (affaire n°36, p. 1268), du 30 décembre 1921 (affaire n°26, pp. 961-971), du 16 juin 1922 (affaire n°33, pp. 377-378), du 2 février 1923 (affaire n°55, pp. 106-108)
  • AD Aisne. Série R ; 15 R 1082. Dommages de guerre. Dossier n° 4843 - Abattoirs municipaux.

Documents figurés
  • Nouveau plan de Saint-Quentin monumental industriel et commercial. Plan imprimé, 75,5 x 106 cm, [1894], par Schneider (dessinateur), H. Rollet (graveur). (Musée Antoine Lécuyer).

  • Ville de Saint-Quentin - Abattoir - Plan d'ensemble. Plan, tirage, 1 : 500, 67 x 75 cm, 15-10-1920, par Piat (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15 R 1082. Dossier n° 4843 - Abattoirs municipaux).

  • Ville de Saint-Quentin - Abattoir - Brûloirs et porcheries. Plan, tirage, 1 : 100, 105 x 75 cm, 15-10-1920, par Piat (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15 R 1082. Dossier n° 4843 - Abattoirs municipaux).

  • Ville de Saint-Quentin - Abattoir - Echaudoirs et bouveries. Plan, tirage, 1 : 100, 102 x 75 cm, 15-10-1920, par Piat (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15 R 1082. Dossier n° 4843 - Abattoirs municipaux).

  • Ville de Saint-Quentin - Abattoir - Pavillon d'entrée. Plan, tirage, 1 : 100, 60 x 48 cm, 15-10-1920, par Piat (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15 R 1082. Dossier n° 4843 - Abattoirs municipaux).

  • Abattoir de Saint-Quentin - Permis de démolition - Etat des lieux. Plan, tirage, 1 : 200, 118 x 83 cm, 11-1984, par Maillot, Maslard, Scalabrini (architectes). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 103-2 - Boulevard Camille-Guérin).

  • [Abattoir aux porcs avant démolition]. Photograph. pos., coul., 18 x 9 cm (montage), [1985], par Maillot, Maslard, Scalabrini (architectes). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 103-2 - Boulevard Camille-Guérin).

  • [L'atelier de triperie avant démolition]. Photograph. pos., coul., 18 x 9 cm, [1985], par Maillot, Maslard, Scalabrini (architectes). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 103-2 - Boulevard Camille-Guérin).

  • XIe CA. F55. E 715 - Gare de St Quentin - 22.7.17 - 18 h - Al[titu]de 900 m - FX 120. Photogr. pos., n. et b., 24 x 17,5 cm, 18 h, altitude 900 m, 22-07-1917 (BM Saint-Quentin. Fonds local : photographies aériennes).

  • Vue aérienne. Photogr. pos., n. et b., 16 h, altitude 5000 m., format 178 x 238 mm., 30-06-1918 (AD Aisne ; 28 Fi Saint-Quentin 1).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin - Pillet Frédéric - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.