Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien hôtel d'Angleterre, devenu sous-préfecture de Péronne, puis garage Renault

Dossier IA80003471 inclus dans Grande place de Péronne réalisé en 2017

Fiche

Appellationshôtel d'Angleterre, sous-préfecture de Péronne, Garage Renault
Destinationshôtel, hôtel de voyageurs, sous-préfecture, garage de réparation automobile
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationshôtel, garage de réparation automobile
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes de la Haute-Somme
AdresseCommune : Péronne
Adresse : 26 place, Louis-Daudré, ancienne
Grande-Place
Cadastre : 1839 B 261, 262

Un vaste hôtel particulier est visible à cet emplacement sur le cadastre napoléonien levé vers 1839. Il s'agit de l'Hôtel d'Angleterre, tenu par M. Scales-Nozo qui en fait la publicité dans le Journal de la ville de Saint-Quentin en juin 1837 : "Ce nouvel hôtel, vaste et magnifique, renferme tout ce que peuvent désirer MM. les Voyageurs et Commerçants".

La sous-préfecture de Péronne apparaît à cet emplacement sur le plan de la ville de 1863, date de son installation (Decagny, 1865). La façade de l'édifice, sur la Grande Place de Péronne, est connue par une carte postale de 1911. On voit que l'édifice réunit deux maisons mitoyennes, identifiables par les toitures, derrière une façade homogène qu'on peut dater du début du 18e siècle. Le dossier d'évaluation des dommages de guerre en donne les plans. L'édifice comprend un bâtiment sur rue à passage cocher latéral avec un aile en retour d'équerre au nord de la cour en coeur de parcelle, un jardin potager, en fond de parcelle, dans lequel se trouve un vaste bâtiment à usage d'écurie, remise et bûcher. Le corps principal sur rue comprend deux escaliers. L'escalier principal, directement accessible depuis la cour, est situé à la jonction du bâtiment sur rue et de l'aile en retour d'équerre ; un escalier secondaire, accessible depuis le passage cocher, mène aux bureaux du sous-préfet et des employés, à l'étage. L'aile en retour d'équerre abrite cuisine et dépendances, ainsi que la salle du conseil d'arrondissement ; un escalier de service mène aux chambres de domestiques à l'étage. L'édifice est détruit durant la Première Guerre mondiale et la sous-préfecture est reconstruite avenue Charles-Boulanger.

Le terrain reste en friche jusqu'à son acquisition par la société Gueudet frères qui y fait construire un garage automobile en 1931.

Période(s)Principale : Moyen Age, 2e quart 18e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle

L'édifice occupe une vaste parcelle en bordure de la Grande Place de Péronne, il comprend un bâtiment principal à passage cocher latéral, aligné sur rue, prolongé par un vaste atelier couvert de sheds avec une cour en fond de parcelle. L'ensemble est construit en briques, masquées par un enduit en façade sur rue. La travée latérale du passage cocher est surmontée d'un fronton et d'un décor en relief (monogramme R/R).

Mursbrique pan de béton armé
Toitmatériau synthétique en couverture, ardoise
Étages1 étage carré
Couverturesshed

L'ancien Hôtel d'Angleterre, dans lequel est installé la sous-préfecture de 1863 jusqu'à la Première Guerre mondiale, offrait un exemple de reconstruction des façades visant à établir une continuité sur la Grande Place. La reconstruction de la sous-préfecture, avenue Charles-Boulanger, laisse disponible une vaste parcelle, sur laquelle est construit un garage automobile, qui se signale par ses qualités architecturales et son état de conservation.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Le Journal de la ville de Saint-Quentin et de l'Arrondissement.

    18 juin 1837, p. 4.
  • AD Somme ; 10 R 1018. Dommages de guerre. Péronne. Collège, sous-préfecture.

Documents figurés
  • Péronne. Plan cadastral. Section B de la ville (AD Somme ; 3P 2065/4).

  • Plan de la ville de Péronne, Ch. Gomart, 1863 (AD Somme ; 47FI 284).

  • 11. Péronne. La sous-préfecture (juin 1911). Carte postale, 1911 (AD Somme ; 19Fi 47).

  • Département de la Somme. Sous-préfecture de Péronne. Reconstitution de l'immeuble, état avant-guerre, tirage bleu (plan d'ensemble, plan du rez-de-chaussée), J. Ballereau (architecte du département), 30 septembre 1925 (AD Somme ; 10 R 1018).

Bibliographie
  • DECAGNY, Paul (abbé). Histoire de l'arrondissement de Péronne. 1865. Péronne : Quentin.

    p. 61.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.