Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien hôtel de Francqueville d'Abancourt, devenu usine de confection Lefèvre-Calot, puis Lefèvre-Calot et Cie

Dossier IA00076438 réalisé en 1986

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • logement patronal
    • cour
    • magasin industriel
Appellations usine de confection Lefèvre, Calot et Cie
Destinations hôtel, usine de confection, magasin de commerce
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement patronal, cour, magasin industriel
Dénominations hôtel, usine de confection
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
Adresse Commune : Amiens
Lieu-dit : Ville Haute
Adresse : 70 rue des Jacobins
Cadastre : 1813 NN 737, 738 ; 1985 AM 14

L'ancien hôtel de Francqueville d'Abancourt est représenté sur les cadastres napoléoniens de 1812 et de 1852. Il est habité par Adolphe Alexandre de Franqueville d'Abancourt (listes électorales de 1834 et 1843 et recensement de population de 1856). Dans cette résidence urbaine, il séjourne avec sa femme, ses enfants et plusieurs domestiques (femme de chambre, cuisinière, cocher, portier). Le plan de 1852 fait apparaître des communs construits sur rue et encadrant le portail donnant accès à la cour antérieure. Ces bâtiments sur rue sont en partie conservés à l'est du portail.

L'hôtel devient la propriété du manufacturier Célestin Lefèvre-Calot (1840-1904), qui y installe une fabrique. Un plan de 1895, signé de l'architecte Emile Riquier, donne une représentation de la façade du bâtiment projeté pour l'établissement d'une usine de confection. Seule la partie ouest du bâtiment projeté sera construite. Les recensements de population indiquent que sa veuve y réside en 1906 avec ses fils Georges (1877-1909), manufacturier, et Fernand, représentant. En 1911, toujours présente à cette adresse, elle se déclare manufacturière.

L'activité de confection (confection masculine, draperie, velours, vêtements de travail) se poursuivait encore vers 1952. L'usine a ensuite été partagée entre divers affectataires.

Machines :

1896 : machine à vapeur et dynamo.

Effectifs :

1962 : moins de 50 salariés.

1983 : 50 salariés chez Lefèvre-Calot, 155 salariés chez Massias.

Existence d'un fonds d'archives privées.

Période(s) Principale : 18e siècle , (?) , (détruit)
Principale : 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 20e siècle
Dates 1895, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ricquier Emile,
Emile Ricquier , né(e) 1846 (1906 - )

Architecte des Hospices et architecte départemental.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Logement patronal en pierre de taille sous toit à longs pans brisés.

Ateliers de fabrication en brique et pan de fer, toit à longs pans.

Surface du site en m2 : 6000, surface bâtie en m2 : 3287.

Murs brique
pierre de taille
pan de fer
Toit tuile, ardoise
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Dossier établi en 1986 dans la cadre du recensement du patrimoine industriel de la Somme, enrichi et mis à jour en 2003 dans le cadre de l'étude topographique d'Amiens métropole.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série M ; 6 M 21. Amiens. Recensement de population.

    1841, 1856, 1906, 1911.
  • AD Somme. 3 M 187. Amiens. Liste des électeurs municipaux, 1834.

  • AD Somme. Série M ; M 96851. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.

Documents figurés
  • Amiens. Plan cadastral. Section NN, dessin, Grevin géomètre, 1813 (AD Somme ; 3 P 1162).

  • Section I, dite de la ville intra-muros, 4e feuille, dessin par Desroches géomètre, 1851 (DGI).

  • Monsieur Lefèvre-Calot à Amiens. Construction de son établissement rue des Jacobins. Elévation de la façade complète sur rue, dessin par E. Ricquier architecte, 1895 (AP).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.