Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien moulin à farine, dit moulin de Frémontiers

Dossier IA00076666 inclus dans Ancienne maison seigneuriale de Frémontiers réalisé en 1989

Fiche

Appellations moulin de Frémontiers
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées remise, logement patronal, cour, atelier de fabrication
Dénominations moulin à farine
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Conty
Hydrographies Evoissons
Adresse Commune : Frémontiers
Cadastre : 1825 E2 192 à 194 ; 1988 E3 280

Les sources conservées aux archives départementales (série D) attestent de l'existence du moulin à son emplacement actuel, à la fin du 13e siècle. Le moulin est vendu à l'abbaye de Saint-Germer, en mars 1296, par Enguerrand de Loeuilly, seigneur de Hamel, Raoul de Sens, Eustache de Rouverel et Girard dit Fresaie. Il est baillé à cense à Me Jean Alegrin, clerc avocat en 1329.

L'édifice est représenté sur la carte de Cassini et sur le cadastre napoléonien de 1825.

Les états de sections indiquent qu'il appartient à M. Morgan de Belloy. En 1851, il est exploité par Désiré Decaix, cultivateur et meunier, qui emploie 4 domestiques. En 1856, un moulin à huile est construit pour Désiré Honoré Decaix (matrices cadastrales). En 1906, il est occupé par Henri Duthieul, entrepreneur de cailloux (recensement de population).

En 1927, le moulin est transformé en scierie. L'activité a cessé en 1972.

Modifications apportées au système hydraulique, entre 1850 et 1852 (ajout d'une roue supprimée depuis).

Roue hydraulique verticale à structure métallique et à aubes courbes, rénovée en 1980 (diamètre 5 m env et largeur 1,40 m env.).

Équipement de meunerie datant de 1905, sur place au moment de l'enquête.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle

Édifice à cour fermée, implanté le long de la rivière.

Atelier de fabrication à étage carré (fig. 1) avec remise en rez-de-chaussée, construit en pan de bois hourdé en torchis (essentage de planches au niveau du rez-de-chaussée) et en briques (pignon découvert) ; couverture en tuiles flamandes. Atelier de fabrication à deux étages carrés et étage de comble (fig. 2), construit en pan de bois hourdé en torchis (essentage de planches) ; couverture d'ardoise. Moulin construit en briques (essentage de planches et d'ardoise), traces de surélévation.

Murs torchis pan de bois essentage de planches
essentage d'ardoise
enduit partiel
brique
Toit tuile flamande, ardoise
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
pignon couvert
pignon découvert
Escaliers
Énergies énergie hydraulique produite sur place roue hydraulique verticale
Typologies rectangulaire
États conservations restauré, établissement industriel désaffecté
Précision dimensions

(diamètre 5 m env et largeur 1,40 m env.)

Ce dossier de repérage du patrimoine industriel établi en 1989, a été mis à jour et enrichi en 2010, dans le cadre d'une opération ponctuelle sur la commune de Frémontiers.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables atelier de fabrication, machine de production
Protections inscrit MH partiellement, 1990/12/14
Précisions sur la protection

Bâtiment de meunerie ; roue ; vannage et déversoir ; façades et toitures de l'ensemble des bâtiment environnant la cour (cad. E 280) : inscription par arrêté du 14 décembre 1990.

Annexes

  • Biens du prieuré de Frémontiers (AD Somme ; D 75)

    AD Somme. Série D ; D 75. Biens du prieuré de Frémontiers.

    7° Confirmation par Jeanne de Pont-Remy, femme de Raoul de Sens, chevalier, de la vente faite par sondit mari et par Mgr Enguerrand de Leuilly, chevalier, Eustache de Rouvrel et Girard dit Fresaie, écuyer, chacun pour sa part, à l'abbaye de St-Germer, du moulin de Frémontiers « contiguum prioratui seudomui dictorum relligiosorum».

  • Délibérations et arrêtés de l'administration du département. 5e bureau. Travaux publics (an III-an IV)

    AD Somme. Série L ; L 125. An III-an IV. Délibérations et arrêtés de l'administration du département. 5e bureau. Travaux publics. Fol. 73 v°.

    Du 2 frimaire. Réclamation par douze habitants de Frémontiers sur ce que « l'un des cy-devant seigneurs de Frémontiers a, en vertu de la puissance féodale, détourné les eaux de la rivière de Selle qui traverse cette commune, pour les faire passer dans un canal qu'il fit ouvrir à l'effet d'y construire un moulin, que ce canal, sur lequel il n'existe aucun pont, leur cause depuis longtems un préjudice considérable, soit pour le passage de leurs bestiaux, lorsqu'on les conduit pâturer sur les montagnes, soit par les dégradations des rues et prairies adjacentes occasionnées par les eaux qui filtrent à travers les digues de ce canal, soit enfin par les dangers que courent ceux qui sont obligés de traverser la rivière, immédiatement au-dessous du moulin».

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série D ; D75. Biens du prieuré de Frémontiers (1167-1685).

Documents figurés
  • Frémontiers, par Conty (Somme). Le moulin, carte postale, début 20e siècle (AP).

Bibliographie
  • CLABAUT, Nathalie. De POORTER, Jacqueline. La vallée des Evoissons. [s.l] : Amis des moulins picards, 1993.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.