Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien presbytère de Querrieu

Dossier IA80000281 réalisé en 1997

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesremise
Dénominationspresbytère
Aire d'étude et cantonCommunauté d'agglomération Amiens Métropole - Villers-Bocage
AdresseCommune : Querrieu
Adresse : 6 rue du
Presbytère
Cadastre : 1935 D 34

Querrieu possédait au début du 19e siècle un presbytère construit sous l'Ancien Régime : c'était un logis en torchis comportant six pièces en rez-de-chaussée, avec une hauteur sous plafond de 2, 45 mètres. Ce presbytère était si dégradé en 1811, que le desservant habitait celui de Pont-Noyelles. En 1850, le conseil municipal adopta un projet de reconstruction s'élevant à 8900 francs, pour un presbytère avec étage. Mais la commune ne put réunir les fonds nécessaires. En avril 1852, le conseil municipal prit donc contact avec M. Nozo, architecte à Heilly, qui restaurait alors le presbytère de Pont-Noyelles, pour entreprendre des réparations. L'édifice était cependant si abîmé qu'il fut jugé impossible de le restaurer. Afin de le reconstruire, plusieurs projets furent dressés en 1853 : l'un par le briquetier Jumel de Franvillers (non retenu), l'autre par l'architecte amiénois Antoine, qui emporta le marché avec un devis de 5400 francs environ. Antoine intervint à plusieurs reprises à Querrieu : premier projet d'école (1853), suivi d'un second en 1864-1865, et projet d'établissement d'une tribune dans l'église (1869). Il est également l'auteur du presbytère de Contay (même canton). En 1885, furent reconstruites les dépendances du presbytère (mur de clôture, écurie et deux étables).

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1853, daté par source
Auteur(s)Auteur : Antoine Louis Henry
Antoine Louis Henry (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et de Joseph Antoine. Grand-père d'Henry Antoine.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Le presbytère est un logis en briques dont certains détails sont soulignés par l'emploi de la pierre blanche : corniche moulurée, bandeau, clés. On y accède par un perron de trois marches de grès. Une petite remise en briques occupe le côté sud de la cour, qui a en partie conservé son pavement de briques.

Mursbrique
Toitmatériau synthétique en couverture
Étagesrez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Förstel Judith - Platerier Sandrine