Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien tableau d'autel : La Présentation du Christ au Temple ou La Purification de la Vierge

Dossier IM02000765 réalisé en 1992

Fiche

Dénominations tableau d'autel
Titres Présentation du Christ au Temple (la)
Purification de la Vierge (la)
Aire d'étude et canton Soissonnais - Villers-Cotterêts
Adresse Commune : Villers-Cotterêts
Adresse : Église paroissiale Saint-Nicolas , rue de l' Hôtel-de-ville
Emplacement dans l'édifice mur sud du bas-côté sud

Ce tableau d'autel est une copie non signée ni datée de La Présentation du Christ au Temple nommée aussi La Purification de la Vierge, tableau peint par Charles Le Brun vers 1645 pour la chapelle de l'Hôtel-Dieu de Lyon. L’œuvre originale se trouverait aujourd'hui au Detroit Institute of Arts (USA). Les gravures qui ont été réalisées de cette composition par Benoît Audran (1661-1721) et par François de Poilly (1623-1693), en ont facilité la diffusion. La copie conservée dans l'église de Villers-Cotterêts a d'ailleurs été réalisée à partir d'une de ces estampes, comme le révèle l'inversion droite-gauche par rapport à l'original et la différence de couleurs des vêtements des personnages (le vieillard Siméon porte un manteau rose sur la toile de Le Brun). La réplique est presque fidèle. Néanmoins, à cause de sa forme cintrée (l'original est rectangulaire), une partie des draperies représentées à la partie supérieure de l’œuvre de Le Brun ont dû être omises. De même, le sol qui précède le degré sur lequel sont rassemblés les protagonistes de la cérémonie, est ici supprimé.

Cette copie a été réalisée dans le premier quart du 18e siècle, si l'on se fie au style du cadre. D'après l'article de Madeleine Amiet-Dubois sur l'église, le tableau aurait été acquis ou offert dans le deuxième quart du 20e siècle. Pourtant, le "tableau de la présentation de l'enfant Jésus" est mentionné par le conseil de Fabrique dès 1864, et l'inventaire dressé en 1906 constate déjà l'exposition de cette toile dans le bas-côté sud de l'édifice. En revanche, elle n'est pas signalée par le baron de Guilhermy en 1862. Quoi qu'il en soit, la provenance de l’œuvre est inconnue.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Stade de création réplique partielle de peinture
réplique partielle d'estampe
Auteur(s) Auteur de la source figurée : Le Brun Charles, d'après, peintre
Auteur de la source figurée : Poilly François de, d'après, graveur
Auteur de la source figurée : Audran Benoît, d'après, graveur

Le tableau est peint à l'huile sur une toile constituée de trois lés verticaux. Il adopte un format rectangulaire vertical, à l'exception de son bord supérieur qui suit un tracé cintré.

Catégories peinture
Structures élévation, rectangulaire vertical, cintré
Matériaux matériau textile, en 3 lés, support, peinture à l'huile
Précision dimensions

Mesures de la toile, à l'ouverture du cadre : h = 326 ; la = 247.

Précision représentations

Le tableau illustre un passage de l’Évangile selon saint Luc : chapitre 2, versets 22-35.

La scène se déroule à l'intérieur du Temple de Jérusalem, devant le Saint des saints dévoilé par les draperies relevées. On remarque au fond le chandelier d'or à sept branches allumé - symbole de la lumière divine - et à droite, derrière une colonne, l'Arche d'alliance. Sur ce dernier point, il s'agit d'un anachronisme puisque l'Arche avait disparu du Temple avant la naissance du Christ. La présence du chandelier et de l'Arche permettent juste de situer le cadre de la scène et rappellent que le Christ est la Lumière du Monde et que sa venue représente la dernière et éternelle alliance passée entre Dieu et les Hommes.

Au premier plan, à gauche, sont représentés la Vierge agenouillée de profil, et saint Joseph debout, mais incliné et tenant les deux tourterelles prescrites. Le vieillard Siméon, se tient debout devant eux, les yeux levés au Ciel. Bien que l’Évangile le présente seulement comme un homme juste et pieux, il est ici vêtu comme un grand-prêtre : le rational est fixé sur sa poitrine et un bandeau d'or entoure son front. Il porte dans un linge l'Enfant Jésus nu, qui constitue le centre du tableau. Deux acolytes, chacun muni d'un chandelier allumé, encadrent Siméon. Deux groupes se distinguent encore à l'arrière. Derrière Siméon, un groupe d'hommes, dont l'un porte un vase, appartient peut-être au clergé du Temple. Derrière saint Joseph, trois personnages, dont une jeune mère portant un bébé nu, sont sans doute venus eux-aussi présenter et consacrer à Dieu un fils premier-né.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Le tableau a été restauré vers 1980. Jean et Gérard Ten Kate ont effectué un rentoilage, un traitement fongicide puis une restauration picturale. L’œuvre a repris sa place en mars 1986.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1971/02/23

Références documentaires

Documents d'archives
  • A Évêché Soissons. Série P (paroisses) : P 810 (Villers-Cotterêts), 1 E 1. Registre des délibérations du Conseil de Fabrique (1825-1894).

    Séance du 15 février 1864 (f° 52 r°).
  • A Évêché Soissons. Série P (paroisses) : P 810 (Villers-Cotterêts), 1 E 2. Registre des délibérations du Conseil de Fabrique (1895-1948).

    Copie de l'inventaire des biens de la Fabrique (janvier 1906), folio 39 r°, n° 22.
Bibliographie
  • AMIET-DUBOIS, Madeleine. L'Église de Villers-Cotterêts. Mémoires de la Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie de l'Aisne, t. VIII, 1961-1962, p. 182-190.

    p. 188.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Riboulleau Christiane - Plouvier Martine - Luneau Jean-François - Demetz Bernadette