Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne broderie mécanique Lefèvre, broderie et dentelle mécaniques Jacquemart, actuellement usine de matériel électrique industriel SEIBO

Dossier IA02002963 réalisé en 2006

Fiche

  • Une travée des ateliers.
    Une travée des ateliers.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • salle des machines
    • logement patronal

Dossiers de synthèse

Appellations Lefèvre, Jacquemart, SEIBO
Destinations usine de matériel électrique industriel
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, salle des machines, logement patronal
Dénominations usine de broderie mécanique, usine de dentelle mécanique
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Adresse : 111 à 111 bis rue du Georges-Pompidou
Cadastre : 2006 BK 570, 571

En 1873, Jules Lefèvre fait édifier cet atelier pour y implanter une usine de broderie mécanique. Un logement patronal est ajouté vers 1876, puis des bureaux en 1879. Se succèdent ensuite sur le site la société Boursier et Cie à partir de 1890 environ, la société Farcy et Oppenheim vers 1900 (spécialisée dans la fabrication de corsets), puis en 1904 la société Demonceaux et Cie, et enfin dès 1905 la société Gaston Gouvion. Henri Jacquemart, exploitant d'un atelier de bonneterie depuis 1893 (rue de Cronstadt) et fondateur en 1901 d'une entreprise de broderie mécanique (rue du Gouvernement), s'associe en 1909 à son fils, prénommé aussi Henri. Le père apporte dans la société les ateliers de la rue du Cateau, qu'il a acquis en janvier 1908 de Mme Dezaux, veuve de Jules Lefèvre. Henri Jacquemart père et fils ajoutent aux ateliers de broderie une fabrication de dentelle mécanique qui devient alors la principale production (ainsi qu'une petite activité de bonneterie sur métier Rachel, sans doute transférée de la rue de Cronsdadt). L'usine, endommagée au cours de la guerre et vidée de ses machines, est restaurée à partir de 1921, sous la direction du cabinet d'architecture Malgras-Delmas. Henri Jacquemart fils prend la direction de la société, au décès de son père en 1922. La production redémarre en avril de la même année. Deux projets d'extension des ateliers en 1981 et 1982 ne seront finalement pas réalisés. L'usine de broderie et dentelle ferme ses portes à la fin des années 1980. Le site, occupé par la société SEIBO (Société d'Electrotechnique Industrielle et de Bobinage), spécialisée dans la maintenance électromécanique et électronique, l'électrobobinage industriel et la construction électrotechnique, devrait être désaffecté prochainement. L'usine est dotée de 12 métiers à broderie mécanique en 1877, seulement 8 en 1905, puis 16 métiers à pantographe à deux rangées d'aiguilles en 1907. En 1914, elle est équipée de 3 métiers "Tatting", 2 tables de chacune 12 métiers à dentelles au fuseau (J. Fries et G. Krenzler), et 2 métiers de bonneterie (Rachel). Ils sont mûs par 3 moteurs à gaz totalisant une puissance de 25 ch, et couplés à trois dynamos génératrices. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Henri Jacquemart commande deux métiers à broder Saurer de 15 yards. L'usine semble disposer de 4 métiers à la veille de sa fermeture. L'usine emploie une trentaine d'ouvriers dans les années 1880-1890, une vingtaine en 1914 (dont six brodeuses à l'extérieur), 20 à 30 dans les années 1960, une quinzaine dans les années 1980.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1873, daté par source
1879
1921
Auteur(s) Auteur : Malgras-Delmas Gustave, architecte, attribution par source
Personnalité : Lefèvre Jules, commanditaire
Personnalité : Jacquemart Henri père et fils, commanditaire

Les ateliers sont construits en brique. Ils sont couverts de sheds, en tuile mécanique, dont les charpentes sont en bois. Ils sont portés par des colonnes de fonte dans la partie principale de l'atelier. Les pignons des sheds sont percés de petites ouvertures pour la ventilation, de forme carrée, disposées de telle façon qu'elles reprennent l'inclinaison des sheds. Dans une partie annexe plus étroite, les sheds sont portés par des poutrelles métalliques horizontales disposées entre les murs gouttereaux, orientés perpendiculairement aux précédents, avec des croupes, côté cour. L'ancienne salle des machines est une simple extension adossée aux ateliers, couverte en appentis. Le logement patronal se compose d'une cave, d'un rez-de-chaussée surmonté d'un étage carré et d'un étage de comble, couvert d'un toit à longs pans en ardoise, percé d'une lucarne côté rue. Les ouvertures de la façade antérieure sont couvertes d'un arc en plein cintre (porte d'entrée), en anse de panier (baie du rez-de-chaussée), d'un arc segmentaire (baie au-dessus de la porte d'entrée) et d'un linteau droit (baie jumelée de l'étage, avec garde corps en fer forgé). Ces couvrements sont animés par des alternances de pierres de taille et de briques glaçurées vertes. Des extensions couvertes en appentis sont adossées au logement patronal.

Murs brique
pierre de taille
Toit tuile mécanique, ardoise
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures shed
toit à longs pans
appentis
croupe
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Equipements de l'usine Jacquemart en 1914

    Métiers à dentelle jacquard

    3 métiers provenant de la maison Kiddier Frères de Nottingham :

    - 1 métier Tatting dit Piker, jauge 12 aiguilles au pouce anglais, 180 pouces de large, 2 jacquards de 216 aiguilles - (facture 1901 - Le montage a été réalisé par un monteur anglais, en 20 jours)

    - 1 métier Tatting dit Fast Warp, jauge 12 aiguilles au pouce anglais, 180 pouces de large, spring dropper Jacquard pour 35 barres - (facture 1899 - montage par un anglais)

    - 1 métier Tatting dit Warp, jauge 12 aiguilles au pouce anglais, 90 pouces de large, spring dropper Jacquard pour 9 barres - (facture 1901 - montage par un anglais).

    Petit matériel pour les dentelles Tatting :

    - 1 dévidoir 16 broches

    - 1 fort ourdissoir pour faire les grosses chaînes des métiers Pikert et Fast Warp

    - 1 ourdissoir pour rouleaux de 90 pouces

    - 3 ourdissoirs légers

    - 1 ourdissoir pour le survidage et ourdissage de rouleaux de coton de 120 fils.

    Métiers à dentelle au fuseau

    Une table pour 12 métiers à dentelles aux fuseaux (J. Fries de Barmen) se composant de :

    - 8 métiers à 2 fils, 8 bandes, 4 assiettes

    - 2 métiers à 2 fils, 12 bandes, 4 assiettes

    - 2 métiers à 2 fils, 16 bandes, 4 assiettes (facture 1909).

    Une table pour 12 métiers à dentelles aux fuseaux (G. Krenzler de Barmen) se composant de :

    - 2 métiers à 2 fils, 10 bandes, 3 assiettes

    - 2 métiers à 2 fils, 12 bandes, 4 assiettes

    - 2 métiers à 2 fils, 20 bandes, 4 assiettes

    - 1 métier à 1 fils, 30 bandes, 2 jacquards (facture 1910 - monteur allemand).

    Petit matériel pour les dentelles aux fuseaux :

    - 1 dévidoir 6 broches (Meyer de Barmen - 1909)

    - 1 machine à repasser (Muhl de Bruxelles - 1909)

    - 1 tendeur pour dentelles.

    Bonneterie

    Métiers à bonneterie de chez Knoblok d´Apolda (Allemagne) :

    - 2 métiers système Rachel 96 pouces saxons, 18 aiguilles.

    Petit matériel pour bonneterie :

    - 1 dévidoir 6 broches.

    Petit matériel pour broderie :

    - 1 machine à raccommoder la broderie (Schmidt).

    Force motrice

    - 1 moteur à gaz Otto - 12 ch - Type éclairage volant lourd - 1910

    - 1 moteur à gaz De Mesmay - 5 ch - 2 volants - 1905

    - 1 moteur à gaz Villain - 8 ch - 2 volants - 1908.

    - 1 génératrice de la Cie Electrique de Saint-Ouen - 120 V - 75 A - 1909. (actionnée par le moteur Otto)

    - 1 dynamo génératrice Fabius Henrion - 120 V - 50 A (actionnée par le moteur De Mesmay)

    - 1 dynamo pour dévidoirs - Fabius Henrion - 120 V - 0,25 ch.

    - 1 moteur électrique à réduction de vitesse pour le métier Piker - Cie Electrique de Saint-Ouen - 120 V - 9 A - 1909

    - 1 moteur électrique à réduction de vitesse pour le métier Fast-Warp - Cie Electrique de Saint-Ouen - 120 V - 1,25 ch - 1909

    - 1 moteur électrique à réduction de vitesse pour les 2 tables des métiers à dentelles au fuseau - Cie Electrique de Saint-Ouen - 120 V - 25 A - 1909.

    Eclairage

    - 36 lampes 120 V - 16 bougies

    - 2 lampes Osram.

    Extrait de : AD Aisne. Série R : 15 R 1870. Dommages de guerre : dossier n°7609 - Henri Jacquemart.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 16 et 17. Conseil des Prudhommes - Listes électorales : Patrons, 1908 à 1927.

    Henry Jacquemart [père] - né en 1860 - Fabricant de tricot depuis 1893 ; Henri Alfred Jacquemart [fils] - né en 1884
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 24 à 93. Matrices des contributions personnelles et des patentes. 1864-1914.

    années 1877 (1 G 26), 1881 (1 G 30), 1885 (1 G 34), 1891 (1 G 40), 1895 (1 G 44), 1901 (1 G 67/68), 1907 (1 G 74/75)
  • AC Saint-Quentin. Non coté. Matrices cadastrales - 3e série - 1911/1926, [les mêmes matrices sont conservées aux archives départementales : AD Aisne. 4 P 691/2 à 9].

    Henri Jacquemart & Fils - Case 101
  • AC Saint-Quentin. Non coté. Copie de la matrice générale des contributions. 1961 - 1967.

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 286-5 - Rue Georges-Pompidou.

    Jacquemart - 1919 - [reconstruction].
  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n°286-9 - Rue Georges-Pompidou.

    Etablissements Jacquemart - 1981 et 1982 - Projets d'extension non réalisés
  • AD Aisne. Série P ; 4 P 691/11 à 19. Matrices des propriétés mixtes et non bâties - Première série (1827-1883).

    Jules Lefèvre - Folio 1008
  • AD Aisne. Série R ; 15 R 1870. Dommages de guerre. Dossier n°7609 - Henri Jacquemart.

  • AD Aisne. Série U ; 255 U 170. Justice de Paix de Saint-Quentin - Actes de sociétés - Constitutions - Statuts - Dissolutions.

    01-07-1905 - Demonceaux & Cie - Création
  • AD Aisne. Série U ; 255 U 171. Justice de Paix de Saint-Quentin - Actes de sociétés - Constitutions - Statuts - Dissolutions.

    09-02-1909 - H. Jacquemart & Fils - Création
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 129. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1909 - H. Jacquemart & Fils - Création
  • AD Aisne. 9409. Industrie - Etudes du Comité d'Etudes et de Liaison Interprofessionnel du Département de l'Aisne - Recensement des industries pour 1960, 1964, 1966 et 1868.

  • BM Saint-Quentin. Fonds local. Annuaires et almanachs.

    années 1890-1954
Documents figurés
  • J. Lefèvre - Manufacture de broderies - St-Quentin. Papier à en-tête, 28-06-1884 (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Voirie. Dossier n° 82 - Rue du Cateau).

  • Vue aérienne - Ville. Photogr. pos., n. et b., altitude 2600 m, focale 50, format 179 x 238 mm, 11 h 30, 21-11-1918 (AD Aisne. 28 Fi Saint-Quentin 11).

  • H. Jacquemart et fils - 111 R. du Cateau - St-Quentin - Atelier. Photograph. pos., n. et b., 17 x 12 cm, [1918-1919], par L. Maréchal (AD Aisne. Série 15 R 1870. Dommages de guerre. Dossier n° 7609 - Henri Jacquemart).

  • Monsieur Jacquemart à Saint-Quentin - Atelier rue du Cateau - Façade sur cour. Plan, tirage, 1 : 50, 60 x 31 cm, 11-1919, par Malgras-Delmas (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 286-5 - Rue Georges-Pompidou).

  • H. Jacquemart et fils - 111 R. du Cateau - St-Quentin - Magasins. Photograph. pos., n. et b., 17 x 12 cm, [1918-1919], par L. Maréchal (photographe). (AD Aisne. Série 15 R 1870. Dommages de guerre. Dossier n° 7609 - Henri Jacquemart).

  • Monsieur Jacquemart à Saint-Quentin - Atelier rue du Cateau - Coupe sur AB - Coupe sur CD. Plan, tirage, 1 : 100, 39,5 x 40 cm, [1919], par Malgras-Delmas (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 286-5 - Rue Georges-Pompidou).

  • Monsieur Jacquemart à Saint-Quentin - Maison et atelier - Rue du Cateau n° 111 - Façade sur rue. Plan, tirage, 1 : 50, 67 x 38 cm, 11-1919, par Malgras-Delmas (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 286-5 - Rue Georges-Pompidou).

  • Monsieur Jacquemart à Saint-Quentin - Maison d'habitation - Rue du Cateau n° 111 - Façade latérale. Plan, tirage, 1 : 50, 58,5 x 41 cm, 12-1919, par Malgras-Delmas (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 286-5 - Rue Georges-Pompidou).

  • H. Jacquemart et fils - 111 R. du Cateau - St-Quentin - Forge (moteur). Photograph. pos., n. et b., 17 x 12 cm, [1918-1919], par L. Maréchal (AD Aisne. Série 15 R 1870. Dommages de guerre. Dossier n° 7609 - Henri Jacquemart).

  • H. Jacquemart et fils - 111 R. du Cateau - St-Quentin - Cage d'escalier - Vue générale. Photograph. pos., n. et b., 17 x 12 cm, [1918-1919], par L. Maréchal (AD Aisne. Série 15 R 1870. Dommages de guerre. Dossier n° 7609 - Henri Jacquemart).

  • Monsieur Jacquemart à Saint-Quentin - Maison et atelier - Rue du Cateau n° 111 - Plans. Plan, tirage, 1 : 100, 68,5 x 51,5 cm, 11-1919, par Malgras-Delmas (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 286-5 - Rue Georges-Pompidou).

  • Etablissements Jacquemart - Etat ancien. Plan, tirage, 1 : 100, 104 x 75 cm, 31-07-1981, par Marron Bernard (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 286-9 - Rue Georges-Pompidou).

Bibliographie
  • Art et textile picards : St-Quentin, Amiens, Beauvais, Prestige de la qualité et de l'élégance. Paris : Editions Mauranchon-Lamy, 1949.

  • CELEDA. L´industrie du département de l´Aisne au 1er janvier 1977. Saint-Quentin, [1977].

  • CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE PICARDIE. Panorama des industries de Picardie : 1983. C.R.C.I., [1983].

  • IKLE, Ernest. La broderie mécanique : 1828-1930. Paris : chez l'auteur - A. Calavas, 1931.

    p. 193
  • Qui fabrique Quoi ? Répertoire des industriels et producteurs de l'Aisne. Saint-Quentin : CCI de l'Aisne, [1972].

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin - Pillet Frédéric - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.