Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne clôture de choeur, actuellement clôture des fonts baptismaux

Dossier IM02002026 réalisé en 1999

Fiche

Voir

Dénominations clôture de choeur, clôture des fonts baptismaux
Aire d'étude et canton Vervins
Adresse Commune : Vervins
Adresse : Eglise paroissiale Notre-Dame , place de l' Eglise
Emplacement dans l'édifice 1ère travée ouest du bas-côté sud

Une clôture de chœur est réalisée dans l'église de Vervins, dans la seconde moitié du 16e siècle, après l'agrandissement du transept vers l'est. Cette clôture a été supprimée lors de la reconstruction de l'abside vers 1870, et des éléments en ont été réutilisés pour constituer la clôture des fonts baptismaux. Elle a reçu à cette occasion un couronnement en fer forgé.

Période(s) Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

La clôture est composée d'un soubassement plein en calcaire noir, surmonté de 12 colonnes monolithes et 5 pilastres, en marbre rouge veiné. Leurs chapiteaux et l'entablement ont été taillés dans le calcaire noir. Un décor, constitué par des rouleaux en fer forgé, couronne l'entablement.

Catégories taille de pierre, marbrerie
Structures colonne, 12, juxtaposé pilastre, 5
Matériaux calcaire, noir, en plusieurs éléments, taillé, poli
marbre, rouge, taillé, poli
fer, forgé
Précision dimensions

h = 237 ; la = 300 ; pr = 310 ; La hauteur a été mesurée sans la ferronnerie sommitale. Hauteur totale : 294.

Iconographies représentation d'objet, croix
Précision représentations

Une croix en fer forgé surmonte la clôture, à l'angle.

Inscriptions & marques marque d'assemblage, gravé, sur l'oeuvre, latin
graffiti, gravé, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Une marque d'assemblage a été gravée sur le socle de chaque colonne : I, II, III, etc. Le soubassement porte de nombreux graffitis.

États conservations changement de fonction
Précision état de conservation

La clôture des fonts baptismaux a été constituée à partir d'éléments provenant de l'ancienne clôture de chœur. Elle a perdu de nombreux petits éclats de pierre. Plusieurs chapiteaux ont été refixés au ciment et témoignent d'une restauration.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane