Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancienne demeure de l'architecte Henry Brassart et agence Brassart-Mariage

Dossier IA80010514 inclus dans Ancienne ville close de Ham réalisé en 2015

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin
    • cour
    • bureau
Parties constituantes non étudiéesjardin, cour, bureau
Dénominationsdemeure
Aire d'étude et cantonSanterre Haute-Somme - Ham
AdresseCommune : Ham
Adresse : rue Vadé

Les matrices cadastrales indiquent que l'architecte Henry Brassart fait construire à cet emplacement une maison (imposée en 1928) et un garage, en 1932.

La présence de l'architecte, qui dirige l'agence Brassart-Mariage à Ham, est attestée de 1926 à 1931 (recensements de population).

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1932, daté par source
Auteur(s)Auteur : Brassart-Mariage agence d'architecture
Brassart-Mariage agence d'architecture

L'agence Brassart-Mariage père et fils, installée à Saint-Quentin (Aisne), est chargée de la reconstruction des équipements publics plusieurs villes de la Somme et de l'Aisne, après la première guerre mondiale. Le bureau de Ham est dirigé par Henry Brassart, architecte saint-quentinois né en 1902, fils de Louis Brassart-Mariage (1875-1933), à qui sont attribués l'ensemble des réalisations de l'agence. Louis Brassart-Mariage est formé auprès de Charles Chérier, architecte à Saint-Quentin. Parmi les réalisations de l'agence figurent les mairies et les écoles de Brissay-Choigny, Remigny, Morcourt,Grugies, Gouy, Tugny-et-Pont, Hinacourt, Ly-Fontaine, Seconcourt, Sequehart. Il est également l'auteur de la reconstruction de la minoterie de Brissay-Choigny.

Maison d'habitation de Louis Brassart-Mariage : 1, rue de l'Etat-Major à Saint-Quentin


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par travaux historiques

La demeure, élevée en retrait d'une cour plantée, compte deux étages carrés et un étage de comble sur un rez-de-chaussée surélevé et dispose de deux accès : l'un en façade sur rue (agence), l'autre en façade latérale (privé). La clôture délimitant la parcelle sur rue compte également deux accès.

Le bow-window en rez-de-chaussée signale la partie professionnelle de la demeure, qui occupait sans doute le rez-de-chaussée. Le toit forme terrasse pour les pièces du premier étage.

Mursbrique
béton
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble
Typologiesmaison à fonctions combinées ; maison d'architecte

Cette demeure combinant usage privé et usage professionnel a été construite, vers 1925, sur les plans de l'architecte Henry Brassart-Mariage, qui y réside plusieurs années, durant la reconstruction de la ville de Ham après la première guerre mondiale. Comme la maison de Louis Faille à Nurlu, elle constitue un exemple tout à fait exceptionnel de ce type de demeure identifié à ce jour, dans les villes reconstruites en Picardie après la première guerre mondiale.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série M ; 6 M 410. Recensement de population. Ham.

    1926, 1931.
  • AD Somme. Série P ; 3 P 410/10. Ham. Propriétés foncières 1911.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.