Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne école primaire de filles de Bertangles

Dossier IA80002539 inclus dans Le village de Bertangles réalisé en 2003

Fiche

L'établissement d'une école de filles, placée sous la direction de la Sainte-Famille, et la construction d'un bâtiment destiné au logement des religieuses peuvent se situer entre 1878, date de la réponse au questionnaire sur l'état des établissements scolaires qui n'en fait pas mention, et 1899, date à laquelle elle est signalée par le nouvel instituteur de Bertangles.

Le logement des religieuses complète un bâtiment visible sur le cadastre napoléonien, qui peut dater du début du 19e siècle, sans doute acquis pour y établir les salles de classe. L'emplacement du préau ou de la cour se situait sans doute au nord de la parcelle.

L'édifice, qui constitue un des rares exemples conservés d'école rurale du 19e siècle, s'inscrit dans le corpus de l'architecture scolaire religieuse qui se distingue de l'école publique par l'importance du corps de logis, ici à deux étages carrés, unique dans le village.

Genre de filles
Parties constituantes non étudiées logement, cour
Dénominations école primaire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Villers-Bocage
Adresse Commune : Bertangles
Adresse : rue du Château
Cadastre : 1810 A 401 et 402 ; 2002 AA 40 et 41

Documents figurés :

La partie sud de l'édifice figure sur le cadastre napoléonien levé vers 1810 (fig. 1).

Sources :

Les matrices cadastrales indiquent que la propriété comprenant une maison et une grange et un jardin appartient à la famille des Clermont-Tonnerre. La maison voisine (A 399), appartenant également à la famille Clermont-Tonnerre, est transformée en école en 1837, jusqu'en 1854.

Le bâtiment (A 402) est démoli vers 1847 (date d'imposition) ; l'école est construite en 1860. Après la fermeture de l'école, une scierie est construite (A 402) vers 1924 (date d'imposition).

La réponse au questionnaire de 1878 ne fait pas référence à l'école de filles.

La notice historique et géographique rédigée par l'instituteur Canet, en 1899, indique que l'école religieuse est dirigée par les Soeurs de la Sainte-Famille.

Le site officiel de la commune de Bertangles indique que l'école de filles, créée à l'initiative du marquis de Clermont-Tonnerre et placée sous la direction des soeurs de la Sainte-Famille, fonctionna de 1840 à 1903.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle

Edifice implanté en parcelle d'angle traversante, composé d'un corps de bâtiment à 2 étages carrés et d'un corps en rez-de-chaussée surélevé ; le tout est construit en briques (pignon et solins) et en pan de bois hourdé en torchis masqué par un enduit et couvert d'ardoises.

Le corps de logis à 2 étages carrés présente une façade principale est à 3 travées avec accès latéral ; la façade est du corps en rez-de-chaussée, dont l'angle sud est à pan coupé, est percée d'une porte, au sud du refend signalé par une souche de cheminée. Au nord du refend, la pièce est éclairée par une fenêtre ; au sud, deux fenêtres et un jour indiquent la présence d'au moins deux pièces distinctes. Une reprise de maçonnerie signale la présence d'une porte actuellement murée.

Murs bois
torchis
enduit
pan de bois
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés, en rez-de-chaussée surélevé
États conservations mauvais état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 92/3. Bertangles. Matrice des propriétés foncières (1834-1881).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 92/5. Bertangles. Matrice des propriétés bâties (1882).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 92/6. Bertangles. Matrice des propriétés bâties (1911).

  • AD Somme. Série T ; 99 T 3804 92. Bertangles. Plan de l'école de garçons et de la mairie (questionnaire de 1878).

  • AD Somme. Monographies communales. Notice géographique et historique.

    Bertangles, par Antoine Cauet, 1899

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.