Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne église paroissiale Saint-Léger de Glisy (détruite)

Dossier IA80003362 réalisé en 2002

Fiche

Á rapprocher de

Vocables Saint-Léger
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Boves
Adresse Commune : Glisy
Cadastre : 1809 A 340

Documents figurés : L´édifice figure sur le cadastre de 1809 (doc. 1) sans être signalé par une couleur ou une croix. Il est cependant mentionné dans les matrices cadastrales (A 340) comme appartenant à la commune. On peut également observer l'absence de cimetière à cette date. Plusieurs dessins de Louis Duthoit (doc. 2) donnent une représentation de l´édifice orienté de plan en L, à vaisseau unique, doté d´un clocher-mur occidental. Deux contreforts montant de fond sur la façade occidentale encadrent l'entrée principale. Sources : Les documents conservés aux archives départementales (série O) signalent une demande d´érection de l´église en chapelle vicariale, réitérée sans succès de 1819 à 1824, malgré les réparations effectuées en 1821 et 1825 et l´engagement d´y construire une sacristie. Un contrat est alors établi avec la commune voisine de Blangy-Tronville pour les frais d´entretien de leur église qui devient le lieu de culte des habitants de Glisy, jusqu´au milieu du 19e siècle. En 1827, un devis est effectué par Édouard Letoit, menuisier à Glisy, pour la réfection de la croisée du chœur et la construction de la sacristie. Celle-ci ne sera réalisée qu´en 1841, lors des nouveaux travaux de consolidation de l´édifice qui menace ruine. Édouard Letoit établit un nouveau devis pour la construction d´un bâtiment de plan carré, de 3,33 m de côté, couvert d´un toit à deux pans et adossé au chevet de l´église. Le mur nord de la nef, la toiture et le clocher sont réparés en 1853 par le maçon Alexis Poiré et le couvreur Paul Guérin, tous deux établis à Glisy. De nouveaux travaux d´entretien sont réalisés l´année suivante par Auguste Carette, maître-maçon à Boves. En 1868, la commune est autorisée à construire une nouvelle église ; celle-ci sera démolie en 1880.

Le mobilier de l'ancienne église

Les sources conservées aux archives départementales (série O) mentionnent l´acquisition de mobilier en 1827 (ciboire), en 1830 (cloche acquise au fondeur amiénois Valet Cavillier), vers 1848 (une chaire à prêcher, des dossiers d´armoires, une table, un porte chapes, des bancs et deux ornements (noir et blanc) ainsi qu´une nappe d´autel et du linge divers), en 1849 (statue de saint Roch et en 1857 (vêtements liturgiques). Le menuisier Edouard Letoit établi un devis pour la construction de confessionnaux en bois blanc, en 1827, puis d´une armoire de sacristie en 1841. Il est également fait mention d´une pierre tombale de 2 m sur 1m, découverte en 1843, servant de table d´autel avant 1789. Elle est reproduite par Louis Duthoit. Les sources conservées aux archives départementales (série V) mentionnent la vente de divers objets mobiliers provenant de l´ancienne église, en 1898. Les statues en bois, représentant saint Roch, sainte Catherine, sainte Barbe, un saint évêque et un Christ en croix, sont expertisés par M. de Guyencourt, membre de la société des Antiquaires de Picardie ; elles n´ont selon lui « aucun mérite artistique, historique ou archéologique », la peinture n´est qu´un « barbouillage sans nom ».

Période(s) Principale : 12e siècle , (?)
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle, 3e quart 19e siècle
Dates 1821, daté par source
1841, daté par source
1853, daté par source
1854, daté par source
Auteur(s) Auteur : Letoit Edouard, menuisier, attribution par source
Auteur : Poiré Alexis, maçon, attribution par source
Auteur : Carette-Déruy Auguste,
Auguste Carette-Déruy (1813 - )

Maçon, domicilié à Boves, rue Notre-Dame (recensement de 1851).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maçon, attribution par source
Étages 1 vaisseau
Typologies clocher-mur occidental
États conservations détruit

L'ancienne église paroissiale était vraisemblablement l'ancienne chapelle du château. Elle se situait à l'extérieur de l'enceinte.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1947. Glisy. Administration communale (avant 1869).

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1948. Glisy. Administration communale (1870-1939).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 379/2. Glisy. Etat des sections (s. d.).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 379/3. Glisy. Matrices des propriétés foncières (1827-1914).

  • AD Somme. Série V ; 5V 534. Glisy (1876-1898).

Documents figurés
  • Glisy. Plan cadastral. Section A. 1ère partie (DGI).

  • Église de Glisy, canton de Sains, Macqueron, 1871 (BM Abbeville ; collection Macqueron ; Bov 56).

  • Canton de Boves. Glisy, dessin, par Louis Duthoit. In En voyage avec Aimé et Louis Duthoit. Amiens : CRDP, 1979.

    pl. 46
  • Canton de Boves. Glisy, dessin, par Louis Duthoit. In En voyage avec Aimé et Louis Duthoit. Amiens : CRDP, 1979.

    pl. 47

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.