Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancienne église provisoire de Villers-Bretonneux

Dossier IA80010799 inclus dans La ville de Villers-Bretonneux réalisé en 2020

Fiche

Destinationséglise, salle paroissiale
Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Val de Somme - Corbie
AdresseCommune : Villers-Bretonneux
Adresse : rue, Maréchal-Joffre, ancienne rue
de la Voirie
Cadastre : 1933 B2 906

Les sources conservées aux archives paroissiales de Villers-Bretonneux, indiquent qu'après la destruction de l'église, le culte est célébré dans l'ancienne chapelle du couvent de la rue des Tavernes et dans l'usine Valton, pour les grandes célébrations. Le curé de la paroisse propose la construction d'une église provisoire, comme il s'en explique dans le bulletin paroissial du 24 octobre 1919 (cf. annexe). Comme l'indique le Bulletin de l'Oeuvre de secours aux églises dévastées, l'édifice est construit grâce à la générosité de donateurs anglais et au soutien de l'évêque d'Amiens (cf. annexe). Inaugurée le 21 mars 1920, l'église provisoire servira jusqu'en 1931, puis de 1940 à 1950, enfin en 1998, durant les travaux de restauration de l'église.

Des cartes postales des années 1920 donnent des représentations de l'église provisoire, peu après sa construction. Le bâtiment, de plan allongé, est construit en briques et couvert de tuiles mécaniques. Il dispose de deux accès, l'un principal, en pignon, l'autre ménagé dans l'élévation est. Il est éclairé de 6 travées de baies cintrées. Une vue intérieure montre que la dernière travée au sud était utilisée comme sacristie et rangement, masqués par des petites cloisons. De petits autels secondaires étaient aménagés sur des tables et consoles. Le mobilier comprenait un maître-autel et quelques statues.

Les matrices indiquent que l'industriel Valton-Delacour est propriétaire de l'église imposée comme construction neuve en 1922.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle

Le bâtiment est implanté perpendiculairement à la rue Maréchal-Joffre, à l'ouest de l'église sur un terrain dépendant du presbytère. De plan allongé, il est construit en briques et couvert de tuiles mécaniques et éclairé de 6 travées de fenêtres (baies cintrées à l'exception de celle située au sud) à l'est et à l'ouest. Il dispose d'un accès principal au nord. La porte à linteau en béton est surmontée d'un arc de décharge et d'un oculus. L'intérieur a été cloisonné pour aménager salles de réunion et bureaux.

Mursbrique
Toittuile mécanique
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau

Construite en 1919 et ouverte au culte le 25 mars 1920, l'église provisoire de Villers-Bretonneux fait partie des quelques édifices temporaires construits "en dur", comme Albert (80). A Villers-Bretonneux, elle s'élève toujours à son emplacement d'origine et présente quelques modifications (fenêtres, cloisonnement intérieur) permettant son utilisation comme salle paroissiale. Elle servira à nouveau après la Seconde Guerre mondiale, durant les travaux de restauration de l'église paroissiale.

Statut de la propriétépropriété d'une association diocésaine (?)
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • Extrait du bulletin paroissial de Villers-Bretonneux, 24 octobre 1919.

    Aux paroissiens de Villers-Bretonneux.

    "L'heure est venue de vous faire part d'une décision qui intéresse grandement la Paroisse de Villers, et je suis heureux de le faire. Il s'agit de la construction d'une chapelle provisoire. Quand notre église sera-t-elle reconstruite ? En attendant ce jour peut-être lointain, comment assurer nos offices religieux ? La population s'accroit de jour en jour et tout fait prévoir que dans un an Villers aura repris une importance considérable. Dès lors la chapelle du Couvent ne peut plus suffire.

    Aussi sans plus tarder, nous avons commencé les travaux. Ils seront menés activement, et, bientôt je l'espère, j'aurai le plaisir de vous convoquer à l'inauguration de notre Chapelle. Elle sera construite dans le jardin du presbytère, près des ruines de notre église dévastée, l'entrée sur la rue de la Voirie.

    Cette chapelle sera la maison de tous, et il est juste que tous contribuent à sa construction. Des concours précieux me sont acquis. D'autres viendront, et vous tiendrez à en être. Toutefois, rassurez-vous, je connais trop vos épreuves et vos propres difficultés ; et mes désirs sont modérés. Cependant j'ose espérer que chacun voudra me réserver son offrande, riche ou modeste, selon ses ressources.

    Curé d'une paroisse attachée à des traditions glorieuses et riche d'un noble passé, j'ai pleine confiance en elle et en l'avenir. Le passé me répond de l'avenir.

    24 octobre 1919. G. Gribauval. Curé"

  • Inauguration de l'église provisoire de Villers-Bretonneux

    "L'inauguration de l'abri provisoire de Villers-Bretonneux, à laquelle a procédé S. G. Mgr l'évêque d'Amiens, le21 mars, et à laquelle assistaient plusieurs membres du Comité de l'Oeuvre n'a pas été une cérémonie moins touchante. Une foule très nombreuse et très émue s'y pressait. Cet abri provisoire a été construit tout à côté des ruines de l'ancienne église et cette vieille et belle église morte et cette naissante église en briques, rapprochées toutes deux, mêlaient dans l'âme de tous la consolation à la tristesse.

    Cette restauration est due à la générosité d'un anonyme d'Angleterre qui a fait à l'Oeuvre un don de 25 000 francs, en lui laissant toute liberté pour l'emploi de cette somme et le choix de la paroisse. Villers-Bretonneux a été choisi, d'accord avec S. G. Mgr l'évêque d'Amiens, en considération de l'intérêt particulier qu'il offrait, en considération aussi de l'attitude des habitants, qui, après avoir avant la guerre construit de leurs deniers leur église, ont renouvelé ce beau geste de foi en trouvant encore dans leur voisin de quoi contribuer largement à la restauration du culte.

    Aux 25 000 francs absorbés par les frais de construction de l'abri, provisoire, l'Oeuvre a ajouté les frais nécessaires à la réorganisation de la sacristie".

    Bulletin de l'Oeuvre de secours aux églises dévastées, 1 janvier 1920, p.15-16.

Références documentaires

Documents d'archives
  • "L'église de Ribécourt et l'abri provisoire de Villers-Bretonneux". Bulletin de l'Oeuvre de secours aux églises dévastées, 1 janvier 1920, p.15-16.

Documents figurés
  • Villers-Bretonneux. L'église provisoire. Carte postale, vers 1920 (Coll. part. Drillancourt).

  • Villers-Bretonneux. Intérieur de l'église provisoire. Carte postale, vers 1920 (Coll. Part. Drillancourt).

Bibliographie
  • HAREUX, Jean-Michel. Villers-Bretonneux. Société d'Etudes et de recherches Historiques et Archéologiques de Montdidier et sa région. Amiens, 2007.

    tome 2, p. 103.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.