Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne ferme Poulet

Dossier IA80002686 inclus dans Le bourg d'Athies réalisé en 2018

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour, étable
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme
Adresse Commune : Athies
Lieu-dit : Voie du Château
Adresse : rue de Péronne

Le logis de la ferme porte la date "1875" en façade sur cour. Les recensements de population signalent la présence d'Ernest Poulet, cultivateur et chef de ménage en 1876, puis en 1881 où il est rejoint par son frère Louis, enfin en 1906. En 1911, Ernest y réside encore mais c'est son fils (?) Paul Poulet, qui est à la tête de l'exploitation. Trois domestiques sont logés sur place jusqu'en 1911.

La ferme devient ensuite la propriété des Nouguier, et remplace les demeures non reconstruites de la sucrerie (logement patronal et villa Les Tilleuls).

Une carte postale du milieu du 20e siècle montre la présence d'un abreuvoir, derrière les arcades dans l'angle nord-ouest de la cour.

La clôture au nord de la cour semble une reconstruction effectuée après la première guerre mondiale.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1875, porte la date

La ferme à cour fermée comprend un logis à étage carré en rez-de-chaussée surélevé sur cave, construite en briques et couverte d'un toit d'ardoises en pavillon. Le logis orienté nord-sud, perpendiculairement à la route, est prolongé par des bâtiments en briques couverts d'ardoises : logements à l'est et étables à l'ouest. Une "pergola" ferme la cour au nord ; un jardin d'agrément au sud.

Le logis, double en profondeur, présente une élévation à cinq travées, côté cour et côté jardin. La date 1875 (en relief) couronne la travée centrale d'accès (côté cour). La porte est précédée d'un escalier à double volée. Le logis et les logements attenants à l'est sont construits avec une brique plus rose que les dépendances agricoles. La clôture au nord de la cour présente les mêmes matériaux et le même motif stylistique que le portail de la ferme, dite de l'abbaye, face à l'église.

Murs brique
Toit ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré

Cette grande ferme construite en 1875 pour Ernest Poulet, qui devient président de la société agricole de la région de Péronne (1910), a très vraisemblablement été restaurée après la première guerre mondiale. Elle constitue un témoignage bien conservé des exploitations modernes de la 2e moitié du 19e siècle.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.