Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne ferme, puis mairie et école primaire communale de garçons de Bertangles, actuellement immeuble à logements

Dossier IA80002538 inclus dans Le village de Bertangles réalisé en 2003

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • cour
    • grange
    • fournil
    • remise

Voir

  • Les fermes
  • Architecture publique : administration, vie publique ou associative

L'ancienne mairie-école de Bertangles, aujourd'hui transformée en habitation, constitue à double titre un cas exemplaire des mutations d'usage du bâti. La configuration des lieux, telle qu'elle apparaît encore aujourd'hui suggère qu'il s'agit à l'origine d'une ferme, aménagée en 1868 pour accueillir l'école, le logement de l'instituteur et la maison commune. Le corps de logis, visible sur le cadastre napoléonien, peut dater du début du 19e siècle, il est agrandi de dépendances agricoles construites dans la première moitié du 19e siècle.

La maison acquise en 1866 est transformée pour accueillir l'école, le logement de l'instituteur, la salle de mairie et la remise des pompes à incendie, sur les plans de l'architecte Henry Antoine (1820-1900).

Le plan dessiné par l'instituteur en 1878 diffère du projet de 1866. La partie droite du bâtiment sur rue a été surélevée et la salle de classe, réduite par l'aménagement d'une remise, n'est éclairée de chaque côté que par deux fenêtres. Une annotation du plan de 1866 laisse supposer que le projet a été partiellement réalisé. Au nord du portail, les grandes portes donnant accès à la remise des pompes n'ont manifestement pas été ouvertes.

Aux travaux réalisés en 1881 pour agrandir le logement de l'instituteur et transférer la maison commune dans l'ancienne grange qui fermait la cour au nord-ouest, succèdent ceux de 1883 qui dotent l'école d'un préau.

Bien que la commune se soit dotée d'une école, qu'elle fait construire dès 1838, soit près de 5 ans après la loi Guizot, la scolarisation des filles était vraisemblablement assurée par l'école religieuse toute proche, jusqu'à la promulgation de la loi Jules-Ferry (1882) qui rend l'école obligatoire.

Malgré les transformations successives dont il fait encore l'objet durant le 20e siècle, cet édifice constitue un des rares témoins de l'architecture de l'enseignement du milieu du 19e siècle, en milieu rural.

Destinations ferme, mairie, école, maison
Parties constituantes non étudiées logement, cour, grange, fournil, remise
Dénominations ferme, mairie, école
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Villers-Bocage
Adresse Commune : Bertangles
Adresse : rue du Château
Cadastre : 1810 A 460, 461 ; 2002 AA 44

Documents figurés :

Le cadastre napoléonien (doc. 1) figure un bâtiment en retrait de la voie, précédé d'une cour et disposant d'un jardin en fond de parcelle.

Sources :

Les documents conservés aux archives départementales (série O) indiquent qu'en 1837, le préfet autorise la commune de Bertangles à lever un impôt extraordinaire, de 1838 à 1840, pour construire un bâtiment à usage d´école, dont le coût était fixé à 1240 francs. Le plan dressé en août 1838 (doc. 2), figure un bâtiment de 6,50 m x 5,50 m, éclairé par trois fenêtres sur chaque façade et flanqué d'une remise latérale pour les pompes, mesurant 3 m de large et ouvrant par une double porte. Cet édifice construit sur la place publique sera démoli en 1868.

En 1866, la commune fait l´acquisition d´une maison, qui pouvait servir de logement pour l'instituteur, de salle de mairie et d'archives communales, de salle de classe et de remise pour les pompes. L'édifice se composait d'un corps de logis entre cour et jardin et de vastes dépendances, visibles sur le plan des bâtiments existants en 1866. Le grand bâtiment en L comprenait vacherie, resserre et écurie, au sud du portail, granges, étables et fournil, au nord, suivant une disposition partiellement conservée sur le plan de 1878 (doc. 3). Une cave est visible sous l´une des granges. Le logis comprend une cuisine, une salle et quatre cabinets, petites pièces latérales sans feu, ouvrant sur la salle et la cuisine. Un escalier à retour donne accès au comble ; une porte, au nord, donne accès à la cave.

Le plan d´aménagement, dressé par l'architecte Antoine en juin 1866, prévoit d´aménager le local des pompes à incendie dans la grange située au nord du portail, avec l´ouverture de deux grandes portes cochères, et une salle de classe, au sud, éclairée par une porte et trois fenêtres à l´est et à l´ouest. Il est approuvé l´année suivante par le ministère de l'Instruction publique qui accorde une subvention à la commune.

En 1881, de nouveaux aménagements sont réalisés pour affecter l'ensemble de la maison commune au logement de l'instituteur et installer les bureaux de la mairie, dans la grange fermant l'angle nord-ouest de la cour. Le devis s'élevait à 1 574 francs et le comte de Clermont-Tonnerre, maire de Bertangles, contribua à la dépense, à titre personnel, à hauteur de 580 francs.

En 1911, l'école communale devenue mixte, scolarisait 21 élèves.

La réponse au questionnaire de 1878 rédigée par l'instituteur de Bertangles indique que l'école est aménagée dans une propriété acquise par la commune en 1866. La construction d'une salle de classe figure au nombre des travaux réalisés à cette date. Les plans et élévations joints au dossier (doc. 7 à 10) figurent un corps de bâtiment sur rue occupé par une grange (au nord du passage cocher), une remise et une salle de classe (au sud du passage), en fond de cour, un corps de bâtiment à étage de comble avec cheminée sur refend central, abrite le logement de l´instituteur au nord (chambre et cuisine), et la mairie au sud (salle commune, cabinet du maire et archives). Un bûcher en appentis est accolé au sud.

Au nord de la cour, dans le prolongement de la grange, se situent deux étables et un fournil, au sud de la cour : deux remises et des latrines.

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Principale : milieu 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1866, daté par source
1881, daté par source
1883, daté par source
Auteur(s) Auteur : Antoine Louis Henry,
Louis Henry Antoine (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et d'Antoine Joseph. Grand-père d'Henry.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Edifice construit en parcelle d'angle, suivant une implantation entre cour et jardin, à cour fermée. A l'aplomb de la voie, un corps de bâtiment en rez-de-chaussée formant corps de passage, est construit en pan de bois hourdé en torchis et masqué par un enduit. Il présente une façade sur rue percée de deux portes, de part et d'autre du passage cocher, donnant accès à deux salles également accessibles par des portes ménagées dans le passage traversant. Ces salles sont éclairées par deux fenêtres, sur rue et sur cour. Au nord, une porte à deux battants donne accès à une grange ou une remise. A l'est de la cour, un corps de bâtiment à étage de comble, très transformé semble construit en briques. Les bâtiments fermant la cour au nord et au sud sont couverts de tuiles mécaniques.

Murs bois
torchis
enduit
pan de bois
Toit ardoise, tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée, étage de comble
Typologies appropriation, logement indépendant
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 674. Bertangles. Travaux communaux (avant 1869).

  • AD Somme. Série T ; 99 T 3804 92. Bertangles. Plan de l'école de garçons et de la mairie (questionnaire de 1878).

  • Bibliothèque de la Société des Antiquaires de Picardie ; Fonds PINSART. Bertangles.

Documents figurés
  • Bertangles. Plan cadastral. Section A (DGI).

  • Bertangles. Plan cadastral. Sections A et B développées, avant 1813 (AD Somme ; 3 P 1555/3).

  • Appropriation d'un bâtiment pour mettre à usage de maison d'école, logement pour l'instituteur et magasin pour les pompes à incendie, dessin par Antoine architecte, 1866 (AD Somme ; 99 O 674).

  • Propriété à acquérir pour servir à usage de maison d'école, logement pour l'instituteur et magasin pour les pompes à incendie, dessin par Antoine architecte, 1866 (AD Somme ; 99 O 674).

  • Bertangles. Plan de l'école de garçons et de la mairie. Dessin, 1878 (AD Somme ; 99 T 3804 92).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.