Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne filature Burgeat-Chevaux, tissage Burgeat, puis Dubois fils, neuveu et Cie, puis tissage, duvetage et coupe mécanique de velours Sutcliffe Père et Fils, fabrique de chapeaux Johnson et Cie

Dossier IA00076480 réalisé en 1986

Fiche

Construite dans le faubourg de Noyon, au milieu du 19e siècle, la filature d'Alfred Burgeat-Chevaux comprend une fabrique, équipée d'une machine à vapeur, et une maison. La croissance de la production est attestée par l'extension de la filature, en 1862, et par l'adjonction d'une fabrique à métriers, en 1875. Le tissage mécanique devient la propriété d'A. Dubois, puis de Sutcliffe, qui y installe un tissage, vers 1900.

Il ne subsiste actuellement que l'atelier d'origine, rénové et transformé en logements.

Appellations Burgeat-Chevaux, Dubois fils, Neuveu et Cie, Sutcliffe Père et Fils, Johnson et Cie
Destinations filature, tissage, usine de confection, imprimerie
Parties constituantes non étudiées conciergerie, bureau, atelier de fabrication, transformateur, cheminée d'usine
Dénominations filature, tissage
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
Adresse Commune : Amiens
Lieu-dit : faubourg de Noyon
Adresse : 45 à 51 rue Vascosan , rue Rigollot , rue de Castille
Cadastre : 1852 B (24) 65 à 67bis ; 1985 DY 244

Documents figurés :

Le cadastre de 1852 (doc. 1) donne une représentation de la propriété composée de quatre bâtiments et d'une cour. L'en-tête du papier à lettre de l'entreprise, datée de 1901 (doc. 2) donne une représentation de l'usine à cette date.

Sources :

Les sources conservées aux archives départementales indiquent qu'Alfred Burgeat-Chevaux est propriétaire d'une filature, rue Vascosan, composée d'une fabrique, d'une machine à vapeur et d'une maison, dont la construction est achevée en 1854. Alfred Burgeat-Chevaux fait ensuite construire une maison en 1859, au nord de la propriété (rue Vascosan). Une extension de la filature est réalisée en 1862. L'usine est agrandie d'une fabrique à métiers construite en 1875.

L'entreprise devient la propriété des parisiens Alfred Dubois fils, neveu et Cie, peu avant 1888, puis de John et William Sutcliffe, en 1901, qui transforme la filature en tissage, duvetage et coupe mécanique de velours (annexe 1).

Travaux historiques :

Selon le recensement établi en 1985 par Benoît Dufournier, la filature Alfred Burgeat-Chevaux est mentionnée au début du Second Empire (une machine à vapeur est attestée en 1850) ; elle devient tissage Burgeat, puis Collet, Dubois et Cie, enfin Dubois fils, neveu et Cie. La construction du grand atelier de l'actuelle (rue Rigolot) date de la fin du 3e quart du 19e siècle. Les duvetage et coupe mécanique de velours Sutcliffe père et fils aîné mentionnés en 1900, rue des Bourelles, ne sont probablement qu'une partie d'une activité générale de tissage. La manufacture de chapeaux Johnson et Cie est mentionnée 51 rue Vascosan en 1902. Entre 1924 et 1962, l'essentiel de l'activité et des constructions semble le fait de la raison sociale Sutcliffe, qui emploie plus de 50 salariés en 1962 ; celle-ci cède progressivement la place à des entreprises de confection (Bouthemoy-Leroy en 1962, qui emploie plus de 20 salariés, et Jowyll couture), de bonneterie et d'impression sur papier (Treilhou, qui emploie plus de 50 salariés en 1983).

Période(s) Principale : milieu 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle
Dates 1854, daté par source
1859, daté par source
1862, daté par source
1875, daté par source
1901, daté par source

Atelier de fabrication en briques à 2 étages carrés, toit en terrasse.

Atelier est en briques et en sheds couverts en tuiles mécaniques.

Cheminée d'usine polygonale à résille de fer haute de 30 m environ.

Surface du site en m2 : 2520.

Murs brique
parpaing de béton
Toit tuile mécanique, ciment en couverture, ardoise
Étages 2 étages carrés, étage de comble

Ce dossier de repérage du patrimoine industriel établi en 1986 a été mis à jour et enrichi en 2002 dans le cadre de l'inventaire topographique d'Amiens métropole.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Extraits de documents d'archives (série M)

    AD Somme. Série M ; M 96848

    12 avril 1893 :

    Déclaration de Dubois fils, neveu et Cie. Tissage mécanique de lainages (anciennement Collet, Dubois et Cie), 27 rue Vascosan.

    1 chaudière à vapeur Veillet-Lescure : 20,375m3 pour tissage mécanique

    1 chaudière à vapeur Veillet-Lescure : 10,035m3 pour tissage mécanique.

    AD Somme.

    17 septembre 1901 :

    Déclaration de Stucliffe père et fils aîné. Tissage, duvetage et coupe de velours mécanique de velours. 35 à 49 rue Vascosan.

    1 chaudière à vapeur Veillet-Lescure : 20,375m3.

    AD Somme. Série M ; M 96857

    9 septembre 1902 :

    Déclaration de Johnson et Cie. Manufacture de chapeaux. 51 rue Vascosan..

    1 chaudière pour faire bouillir [non lu] de teinture.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série M ; M 96848. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.

  • AD Somme. Série M ; M 96857. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 21/31. Etat des sections. Section B.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 21/32. Amiens. Matrices des propriétés foncières. Section B.

Documents figurés
  • Section B, dite du faubourg de Noyon, 11e feuille, dessin par Chevigny géomètre, 1852 (DGI).

  • Tissage, duvetage et coupe mécanique de velours Sutcliffe Père & Fils aîné, en-tête de papier à lettre, 1901 (AD Somme ; M 96855).

  • Vue aérienne, photographie, par Henrard, [1965] (AD Somme ; 6 Fi 32034).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.