Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Armoire à reliquaires

Dossier IM02005406 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Dénominations armoire à reliquaires
Titres
Aire d'étude et canton Soissonnais - Soissons-Sud
Adresse Commune : Soissons
Adresse : Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais , place Cardinal-Binet
Emplacement dans l'édifice troisième chapelle nord du chœur
Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 3e quart 18e siècle
Dates 1687, porte la date, daté par source
1771, daté par source
Stade de création
Auteur(s) Personnalité : Lombard Nicolas,
Nicolas Lombard

Chanoine et chantre de la cathédrale de Soissons. Mentionné à la fin du 17e siècle. Son nom est écrit dans les archives : Lombard ou Lombart.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
donateur, attribution par source

L'armoire est réalisée en chêne et est recouverte à l'extérieur d'une peinture faux bois, destinée à donner l'illusion du palissandre. Les éléments en relief du décor sont peints en doré pour se détacher sur ce fond. Le meuble, qui occupe toute la largeur de la chapelle, adopte un plan rectangulaire horizontal, et son élévation est droite. Au-dessus d'une plinthe, l'avant de l'armoire, cantonné par deux pilastres rapportés, est presque entièrement constitué par deux battants, chacun pouvant se replier en deux. Chaque battant est formé de six panneaux (trois superposés et deux juxtaposés), moulurés grand cadre élégi. Les panneaux portent un décor en bas-relief, sculpté dans la masse. L'entablement qui règne au-dessus du corps principal du meuble est orné d'une frise en bas-relief. Il est surmonté d'un fronton semi-circulaire, porteur d'un décor en bas-relief sculpté dans la masse, et d'un décor en haut-relief rapporté. L'intérieur de l'armoire, peint en rouge, offre deux espaces de rangement superposés, sans division médiane.

Catégories menuiserie
Structures plan, rectangulaire horizontal élévation, droit battant, 2, juxtaposé pilastre, 2
Matériaux chêne, en plusieurs éléments, taillé, peint, faux bois, peint faux or, mouluré grand cadre, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté
Précision dimensions

Hauteur approximative : h = 550 ; la = 420

Précision représentations

La façade est cantonnée par deux pilastres cannelés et rudentés, surmontés d'un chapiteau corinthien. Sur les vantaux, les panneaux du niveau inférieur sont ornés de palmes nouées par un ruban plissé, symboles du martyre. Les panneaux du niveau supérieur sont occupés par des couronnes de laurier, également nouées par des rubans plissés, symboles de gloire. Le niveau médian est réservé à la représentation des diacres saint Gervais et saint Protais, encadrés par saint Rufin et saint Valère. Les quatre personnages, placés de face sur des monticules et porteurs de la palme du martyre, sont inspirés par les statues des mêmes saints, sculptées dans les années 1660 par Gilles Guérin pour le deuxième jubé de la cathédrale. Un bandeau d'enroulements de feuillages et de fleurs, et des frises de denticules et d'oves sont réservés à l'entablement. Sur le fronton, bordé de denticules, d'oves et de dards, des anges en vol dans des nuées tenaient autrefois des palmes.

Inscriptions & marques inscription, peint, sur l'oeuvre, latin, disparu, connu par document
date, gravé, sur l'oeuvre

Précision inscriptions

Une inscription latine était peinte sur le panneau central de l'entablement. Cette inscription, aujourd'hui disparue, est visible sur les photographies antérieures à 1914 et a été rapportée par le baron de Guilhermy : NOMEN EORUM / VIVIT.

La date de 1687 est gravée à l'intérieur de l'armoire, sur la traverse supérieure.

États conservations oeuvre restaurée
partie remplacée
manque
Précision état de conservation

La peinture extérieure a tendance à disparaître à proximité du sol et des murs humides. La dorure est usée. Sur le fronton, l'un des anges (au moins) a été entièrement refait. Il manque les palmes que ces anges tenaient dans une main et les guirlandes et vases que signale le chanoine Cabaret. Le sujet qui se détachait du nuage supérieur est brisé.

Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 2008/09/12

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aisne. Série G : G 255. Inventaire ou somme des chartres, titres, pièces importantes, registres et papiers contenus dans les archives du chapitre de l'église cathédrale de Soissons, t. 2.

    p. 98-101.
  • AD Aisne. Sous-série 4 J : 4 J 2 (copie des "Mémoires pour servir à l'histoire de Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie).

    p. 316, 329, 341, 343-344.
  • A Évêché Soissons. Série P (paroisses) : P Soissons-Cathédrale, 2 D. Inventaires.

    Inventaire des ornements, vases sacrés, linge, or, argenterie [...] en l'année 1672, p. 1.
  • BnF (Cabinet des Manuscrits) : naf 6109 (collection Guilhermy, 16). Description des localités de la France (Soissons).

    folio 256 v°.
Documents figurés
  • SOISSONS - La Cathédrale - Armoire des reliques parmi lesquelles plusieurs ossements de Saint-Crépin, carte postale, G. Nougarède éditeur à Soissons, [vers 1913].

Bibliographie
  • BRUNET, Émile. La restauration de la cathédrale de Soissons. Bulletin monumental, 87e volume, 1928.

    p. 89.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane - Plouvier Martine