Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Casino municipal de Cayeux-sur-Mer

Dossier IA80001233 inclus dans Lotissement du Domaine ou de la Plage et quartier balnéaire de Cayeux-sur-Mer réalisé en 2002

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Précision dénomination casino municipal
Parties constituantes non étudiées établissement de bains
Dénominations casino
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Saint-Valery-sur-Somme
Adresse Commune : Cayeux-sur-Mer
Adresse : boulevard du Général-Sizaire , rue du Maréchal-Joffre , ancienne rue du Phare
Cadastre : 1988 BC 205

La station de Cayeux-sur-Mer a connu trois casinos successifs au même emplacement.

En mars 1878, le conseil municipal décide de construire un premier casino sur la plage de Cayeux, afin de retenir les baigneurs et d'en attirer de nouveaux. Pour ce faire, il se propose d'acheter une parcelle des terrains mis en vente par l'Etat depuis 1877. Le 24 mars 1879, quatre lots sont vendus à la commune, au milieu de la plage (lots 48, 49, 55 et 56). Parallèlement, la Société du Casino de Cayeux-sur-Mer est mise en place. Un bail de 18 années court à partir de 1881, au terme desquelles les constructions reviennent à la Société qui revend le casino à la commune en 1899. Selon Le Héron, l'édifice a été livré pour la saison 1880, mais il est agrandi sur les plans de l'architecte Payen, pour la saison de 1881. Cette première construction faisait aussi office d'établissement de bains chauds, établis au sous-sol, comme l'indique un guide touristique de 1883, qui en donne une description : le sous-sol du bâtiment est affecté à divers usages et notamment aux bains chauds. A l´étage, une terrasse règne sur toute la longueur de l´édifice qui est ainsi distribué : à droite, une salle de café avec billard, une salle de lecture ; à gauche une salle de musique et un salon pour les petits jeux (toupie, petits chevaux, billard anglais, etc.), et entre ces deux groupes, une vaste salle de bal et de conversation. Dans le jardin, on trouve des jeux pour les enfants, ainsi qu´un gymnase.

En 1900, l'architecte Léon Käppler est chargé de la conduite des travaux à effectuer, à savoir le redressement de la grande paroi de la salle de bal sur cour, la restauration du grand escalier en façade, la réparation de la balustrade, du plancher et parquet de la terrasse façade sur mer et la réfection de la couverture. En 1903, quelques travaux supplémentaires sont réalisés sous la conduite du même architecte, dont la restauration du plancher du théâtre.

A partir de 1908 (date des plans), la construction d'un second casino est confiée à Léon Käppler. Inauguré le 10 juillet 1910, il s'élève à l'emplacement de l'ancien casino détruit en 1909. En 1911, deux tambours sont ajoutés aux accès afin d'éviter les courants d'air (sur le perron et entrée de la salle de baccara). En 1913, la salle des petits chevaux est agrandie sur les plans de l'architecte Léon Käppler.

Pendant la première guerre mondiale, l'établissement est réquisitionné et sert d'hôpital temporaire. En 1924, le conseil municipal décide de nouvelles modifications, effectives en 1926, sur les plans de l'architecte Eugène Vergnes. Une avancée couverte en terrasse est ajoutée en façade antérieure et un escalier extérieur est ajouté en façade latérale. En 1927, l'architecte Georges Demailly est chargé de la restauration du toit terrasse et, à la même époque, est placée une rampe en fer moulurée qui provient de chez Bernard, entrepreneur à Vincennes.

Au cours de la seconde guerre mondiale, le casino est abandonné et fortement dégradé. A la Libération, il ne subsiste que les murs extérieurs et un casino provisoire est alors construit sur une parcelle voisine.

En 1955, les architectes Rondoni et Grimont sont chargés de moderniser le casino municipal. Le projet (non réalisé) reprend l'ancienne distribution intérieure et les volumes du casino ruiné. Un second projet (non réalisé) est présenté en 1958 par l'architecte Robert Grimont, suivant les mêmes principes, seuls les escaliers doivent être élargis, pour des raisons de sécurité (AC Cayeux-sur-Mer). C'est finalement le projet des architectes Herdhebaut et Vasselle qui est retenu. Le vieux casino est détruit en juillet 1960 et le permis de construire accordé le 10 janvier 1961. Le nouveau casino est inauguré le 6 juillet 1963 (AC Cayeux-sur-Mer). Les différents volumes du bâtiment correspondent aux diverses fonctions : salles de jeux, dancing, salle de spectacle.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1880, daté par source
1908, daté par source
1961, daté par source
Auteur(s) Auteur : Payen A., architecte, attribution par source
Auteur : Käppler Léon François,
Léon François Käppler (1845 - )

Architecte né en 1845 à Strasbourg, mentionné à Cayeux sur la liste électorale de 1910 (rue du Phare).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Vergnes Eugène, architecte, attribution par source
Auteur : Demailly Georges, architecte, attribution par source
Auteur : Herdhebaut Pierre,
Pierre Herdhebaut

Pierre Herdhebaut architecte, architecte des bâtiments civils, architecte en chef du Département.

Domicilié 32 boulevard Jules-Verne à Amiens (1961).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Vassel, architecte, attribution par source

L'actuel casino est composé de plusieurs corps de bâtiment, partiellement recouvert d'un enduit ou d'un badigeon, certaines façades présentant des galets de silex en parement. La toiture comporte une juxtaposition de toit en zinc, à un pan.

Murs silex galet
brique enduit partiel
badigeon partiel
Toit zinc en couverture
Couvertures toit à un pan
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Prix du casino en 1883. Extrait de MOISAND, Horace. Guide pratique et indispensable du baigneur et du touriste dans Le Tréport et ses environs. Beauvais : C. Moisand, 1883, p. 280.

    Abonnement par famille de 2, 3, 4 ou 5 personnes :

    - pour 1 personne : 8 jours à 2 francs, 15 jours à 4 francs, 1 mois à 6 francs, 2 mois à 10 francs, la saison à 12 francs

    - pour 2 personnes : 8 jours à 3 francs, 15 jours à 5,50 francs, 1 mois à 9,50 francs, 2 mois à 14 francs, saison à 18 francs

    - pour 3 personnes : 8 jours à 4 francs, 15 jours à 8 francs, 1 mois à 12,50 francs, 2 mois à 17 francs, saison à 22 francs

    - pour 4 personnes : 8 jours à 5 francs, 15 jours à 9 francs, 1 mois à 14,50 francs, 2 mois à 20 francs, saison à 24 francs

    - pour 5 personnes : 8 jours à 5,50 francs, 15 jours à 10 francs, 1 mois à 16,50 francs, 2 mois à 23 francs, saison à 26 francs

    Non abonnés :

    - le jour jusqu´à 6 heures du soir : 20 centimes

    - le soir à partir de 6 heures : 25 centimes

    - bals : 75 centimes

    Les enfants ne paient d´entrée qu´à partir de 10 ans.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1090. Cayeux-sur-Mer, travaux communaux (casino) (1870-1939).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 182/13, 3 P 182/14 et 3 P182/15. Cayeux-sur-Mer, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    cases 752 et 795
  • MOISAND, Horace. Guide pratique et indispensable du baigneur et du touriste dans Le Tréport et ses environs. Beauvais : C. Moisand, 1883.

    pp. 279-280
Documents figurés
  • Casino municipal, Cayeux-sur-Mer, élévation sur mer, par Léon Käppler architecte, 15 novembre 1908 (AD Somme ; 99 O 1090).

  • Casino municipal, Cayeux-sur-Mer, façade rue du Phare, tirage sur papier bleu, par Léon Käppler architecte, 15 novembre 1908 (AD Somme ; 99 O 1090).

  • Casino municipal, Cayeux-sur-Mer, coupe sur AB, tirage sur papier bleu, par Léon Käppler architecte, 15 novembre 1908 (AD Somme ; 99 O 1090).

  • Casino municipal, Cayeux-sur-Mer, coupe sur CD, tirage sur papier bleu, par Léon Käppler architecte, 15 novembre 1908 (AD Somme ; 99 O 1090).

  • Casino municipal, Cayeux-sur-Mer, plan du rez-de-chaussée, par Léon Käppler architecte, 15 novembre 1908 (AD Somme ; 99 O 1090).

  • Casino municipal, Cayeux-sur-Mer, plan du premier étage, par Léon Käppler architecte, 15 novembre 1908 (AD Somme ; 99 O 1090).

  • Ville de Cayeux-sur-Mer, projet de transformation du casino municipal, coupe sur CD, coupe sur AB, vue de face, tirage sur papier bleu, par Eugène Vergnes architecte, 23 octobre 1924 (AC Cayeux-sur-Mer : non coté).

  • Casino municipal de Cayeux, élévation antérieure, côté mer, relevé, par [Georges Joly architecte ?], 10 septembre 1943 (AC Cayeux-sur-Mer : non coté).

  • Casino municipal de Cayeux, élévation postérieure, relevé, par [Georges Joly architecte ? ], 10 septembre 1943 (AC Cayeux-sur-Mer : non coté).

  • Casino municipal de Cayeux, plan du rez-de-chaussée, relevé, par [Georges Joly architecte ?], 10 septembre 1943 (AC Cayeux-sur-Mer : non coté).

  • Casino municipal de Cayeux, plan du premier étage, relevé, par [Georges Joly architecte ? ], 10 septembre 1943 (AC Cayeux-sur-Mer : non coté).

  • Casino municipal de Cayeux-sur-Mer (Somme), façade principale (transformation) , non réalisé, tirage bleu sur papier, par Maurice Rondoni et Robert Grimont architectes, [1955] (AC Cayeux-sur-Mer : non coté).

  • Ville de Cayeux-sur-Mer, projet d´aménagement du casino municipal, façade principale sur mer, non réalisé, tirage bleu sur papier, par Robert Grimont architecte DPLG à Fort-Mahon-Plage, 3 février 1958 (AC Cayeux-sur-Mer).

  • Ville de Cayeux-sur-Mer, projet d´aménagement du casino municipal, perspectives : vues sur mer, tirage bleu sur papier avec rehauts de couleur jaune, rouge et verte, par Robert Grimont architecte DPLG à Fort-Mahon-Plage, 3 février 1958 (AC Cayeux-sur-Mer).

  • Cayeux-sur-Mer, casino, esquisse n° 3, plan du niveau + 2, tirage bleu sur papier, par P. Herdhebaut et F. Vasselle architecte, avril 1960 (AC Cayeux-sur-Mer : non coté).

  • Cayeux-sur-Mer, casino, esquisse n°3, coupes, tirage bleu sur papier, par P. Herdhebaut et F. Vasselle architecte, avril 1960 (AC Cayeux-sur-Mer : non coté).

  • Casino municipal de Cayeux-sur-Mer, dessin aquarellé, d'après nature, par Macqueron, 22 octobre 1887 (B.M. Abbeville : carton 57, n° 02313).

  • 201 - Cayeux-sur-Mer. Le casino, carte postale, par L.L. photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 100 - Cayeux, la plage et le casino, carte postale, par L.L. photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 1 - Cayeux-sur-Mer. Le casino, carte postale, par Veuve Bon-Morel éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 129 - Cayeux-sur-Mer. Casino, salle de spectacle, carte postale, par Veuve Bon-Morel éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

Bibliographie
  • Cayeux d'hier. Vie quotidienne à Cayeux-sur-Mer de 1850 à 1940. Abbeville : Chemins de Traverses, Imprimerie F. Paillard, 1990.

    p. 76, 130
  • LE HERON, P. Cayeux-sur-Mer en 1882 avec le plan des terrains à vendre sur la nouvelle avenue d´Umont-d´Urville. Amiens : Carton-d´Hangest, 1883.

    pp. 12-13
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.