Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château du Nouvion, puis colonie de vacances de la ville de Roubaix

Dossier IA02000164 réalisé en 1993

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin
    • parc
    • ferme
    • écurie
    • remise
    • logement
    • conciergerie
    • maison
    • étang

Á rapprocher de

Destinationsétablissement de bienfaisance, maison, magasin de commerce, complexe sportif
Parties constituantes non étudiéesjardin, parc, ferme, écurie, remise, logement, conciergerie, maison, étang
Dénominationsétablissement administratif d'entreprise, château
Aire d'étude et cantonThiérache - Nouvion-en-Thiérache
AdresseCommune : Le Nouvion-en-Thiérache
Lieu-dit : le Château
Adresse : route de
Guise
Cadastre : 1983 C3 742 A 744, 748, 752, 753, 755 A 757, 760 A 767, 1091, 1098 A 1101, 1337, 1338, 1526, 1651 A 1657, 1683, E1 47 A 52, 221 A 230

Château construit entre 1853 et 1856, pour la société Seillière, qui venait de racheter le domaine de Guise (d'après travaux historiques). Il doit abriter les bureaux de l'administration forestière du domaine. L'édification de la métairie du château peut-être placée vers 1860 (d'après les matrices cadastrales). Le domaine rentre dans les biens du duc d'Aumale en 1872.

Vers la fin du 19e siècle est bâti dans le parc une demeure, dite le petit château, pour le directeur du domaine. La propriété a appartenu aux héritiers du duc d'Aumale jusqu'en 1980 et c'est au château qu'est né l'actuel comte de Paris en 1908.

Après 1945, un incendie a détruit la toiture du petit château qui a été totalement modifiée.

En 1980, le château a été vendu à la ville de Roubaix qui en a fait un centre d'accueil pour enfants. Un logement pour le directeur du centre a alors été construit près du château. En 1994, la ville de Roubaix vend le château à l'association des pupilles du Nord. Le parc, l'étang et le petit château ont été vendus à la ville du Nouvion en 1986. Le parc et l'étang abritent aujourd'hui un complexe sportif et de loisirs, et le petit château un magasin de commerce. La métairie sert de maison pour un administrateur de la compagnie forestière du Nouvion.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1856, daté par travaux historiques

Le château est bâti sur un plan symétrique en U. Il possède un sous-sol voûté en brique, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît. Ces niveaux sont desservis par un escalier symétrique, des escaliers tournants dans-oeuvre et des escaliers hors-oeuvre en vis avec jour, tous en charpente. Le château est couvert de toits à longs pans, parfois avec demi-croupe, de toits en pavillon et d'un toit à deux pans et croupe. Le logement du concierge et celui du jardinier à l'entrée sont couverts d'un toit brisé en pavillon. Le bâtiment à usage de remise, écurie et logement est couvert d'un toit à deux pans et croupe. Le logement du directeur du centre, en rez-de-chaussée avec comble à surcroît, est couvert ainsi que sa remise d'un toit à pignon couvert en ardoise synthétique. Le petit château, desservi par un escalier tournant, avait à l'origine un toit à deux pans brisés et à croupe brisée et un toit à deux pans et croupe polygonale.

Mursbrique
Toitardoise, matériau synthétique en couverture, zinc en couverture
Plansplan symétrique en U
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage en surcroît
Couvrementsvoûte en berceau
voûte d'arêtes
en brique
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
toit à deux pans
toit brisé en pavillon
appentis
demi-croupe
croupe
pignon couvert
croupe brisée
croupe polygonale
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier symétrique en charpente, suspendu
escalier dans-oeuvre : escalier tournant en charpente
escalier hors-oeuvre : escalier en vis avec jour en charpente
escalier dans-oeuvre : escalier droit

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire du Patrimoine culturel à Amiens.

Statut de la propriétépropriété publique
propriété privée

Annexes

Références documentaires

Documents d'archives
  • GIFFARD, Pierre. Le duc d'Aumale par dépêche. Le Figaro, 15 juillet 1886. n° 196.

    p. 1.
Bibliographie
  • CATRIN, L. H. Etudes historiques et statistiques sur le Nouvion-en-Thiérache, son canton et les Communes limitrophes : suivies de Notices monographiques sur chacune des localités du Canton, ouvrage orné de cartes, de dessins d'églises et d'une vue du Nouvion en 1870. Edition Toussaint et Bachelet (Vervins), 1871.

    p. 23, 212, 213.
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Picardie. Sur une frontière de la France : la Thiérache (Aisne). Textes : Pierre-Yves Brest, Pierre Dausse, Frédéric Fournis et al. Photographies : Franck Bürjes, Laurent Jumel, Thierry Lefébure et al. (collection Images du patrimoine n° 207). Amiens : AGIR-Pic, 2001.

    p. 231.
  • MEURET, Jean-Paul. "Le domaine de Guise au Nouvion-en-Thiérache (1830-1986). Jalons pour l'histoire d'une grande propriété foncière en Picardie". Société historique de Compiègne, actes du colloque du millénaire capétien, tome XXX, 1988.

    p. 33-63.
  • "La vie de château c'est fini". La Thiérache, 13 mai 1994.

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Riboulleau Christiane - Demetz Bernadette