Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Sources et Vallées - Noyon
  • Commune Cuts
  • Adresse rue du Jonquoy
  • Cadastre 1831 C2 1528, 1551 ; 1962 C2 448, 454 A 458, 465
  • Dénominations
    château
  • Parties constituantes non étudiées
    logement, communs, ferme, fabrique de jardin, fontaine, jardin, colombier, basse-cour, manège, fossé

L´édifice est représenté sur le cadastre napoléonien de 1831 (fig.), qui en donne les dispositions à cette date et figure le pigeonnier octogonal encadré par des bâtiments disposés en U, formant la basse-cour (aujourd'hui disparue). Selon Louis Gashing (1926), le château, détruit en 1917, avait été construit en 1636 (date portée sur un linteau), sur l´emplacement d´un édifice plus ancien. Louis Gashing décrit un corps de logis flanqué sur sa façade septentrionale de deux pavillons aux deux bouts, le tout couvert d´ardoises, entouré de douves en eau. Le colombier est le seul vestige de la basse cour, située à l´est. Le château est complètement remanié de 1881 à 1898 (charpentes refaites, exhaussement d´un étage, pavillon de la façade sud, tourelle ouest de l´escalier de service) et la distribution intérieure entièrement remaniée. La galerie de la façade nord est construite en 1898 et le pont donnant accès à la cour nord, reconstruit en 1890, date de la création d´un tapis vert (fig.). En 1917, les Allemands détruisent le pigeonnier et incendient le château, qui sera reconstruit en 1926 (date portée sur une lucarne), en conservant le soubassement et les assises de fondations de la première construction. La reconstruction est effectuée "à l'identique" hormis quelques détails (création de douves). L'édifice conserve un escalier à balustre du 17e siècle ainsi que des éléments de dallage du 18e siècle. La maison du régisseur a été construite en 1824 (date portée).

  • Remplois
    • Remploi
  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 17e siècle, 1er quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle
    • Secondaire : 17e siècle
  • Dates
    • 1824, porte la date
    • 1926, porte la date
  • Murs
    • calcaire
    • moyen appareil
    • brique avec pierre en remplissage
  • Toits
    ardoise, tuile plate, tuile mécanique
  • Plans
    plan symétrique, plan régulier en U
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré, étage en surcroît, étage de comble
  • Couvrements
    • voûte d'arêtes
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit en pavillon
    • croupe
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour
  • État de conservation
    restauré
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Éléments remarquables
    escalier

Le château de Cuts, entouré de douves et d´un grand parc, a été construit en 1636. Remanié au 19e siècle, il a subi des dégâts importants en 1918 et fut presque totalement reconstruit en 1926. De la construction du 17e siècle datent le soubassement et les fondations ainsi que la voûte d´arêtes du sous-sol. La restauration a respecté le parti architectural du 17e siècle : un corps de logis central surmonté d´un fronton triangulaire et accosté de deux ailes en retour d´équerre. Au 19e siècle, une grande ferme à cour ouverte avec un colombier polygonal s´étendait au sud du château. Elle a été remplacée par des bâtiments d´exploitation modernes après 1918.

Bibliographie

  • GASHING, L. Notice historique sur Cuts. Soc. archéol. hist. scien. Noyon : comptes-rendus et mémoires, 1926.

  • INVENTAIRE GENERAL. Canton de Noyon. Oise. Réd. Michel Hérold, Alain Nafilyan. Phot. Fabrice Charrondière, Jean-Michel Perrin. Amiens : AGIR PIC, 1986. (Images du Patrimoine ; 25).

    p. 14.
Date d'enquête 1986 ; Dernière mise à jour en 2009
Articulation des dossiers