Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure, dite maison Martin

Dossier IA80009863 inclus dans Le village de Ribeaucourt réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Vocables maison Martin
Parties constituantes non étudiées jardin, pavillon de jardin
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Ribeaucourt
Adresse : 4 rue Gamart
Cadastre : 1835 B 181 à 185 ; 1984 B 150, 151, 392

Au milieu du 19e siècle (état de sections), deux propriétés se trouvaient à l'emplacement de l'actuelle demeure : une maison appartenant à Cyprien Sallé, ménager (B1 181), ainsi qu'une maison, un jardin et un bâtiment rural appartenant à Louis Martin, marchand de toile (B1 182 à 184). Les deux maisons, appartenant alors à Delhomel-Sallé et à la veuve de Louis Martin et à son fils, sont mentionnées comme détruites en 1869 (matrice des propriétés foncières).

En 1876, une construction neuve appartenant à Berthe Carpentier est mentionnée sur la parcelle B1 182. En 1885 elle appartient en indivision à la famille Carpentier, puis en 1887 à Arthurine Delièvre. L'ensemble formant les parcelles D 181 à 185, composé de maison, cour, jardin, bâtiment rural et verger, est mentionné en 1888 comme acquis par Emma Duvette, veuve de Charles de Berny (matrice des propriétés bâties).

Ainsi, bien que construite en 1876 pour Berthe Carpentier, l'actuelle maison a continué de porter le nom de Martin, l'ancien propriétaire. Le style classique de la demeure en brique et pierre est caractéristique de la seconde moitié du 19e siècle. Elle est comme un écho plus modeste au château voisin dont elle borde le parc, et dont elle forme une dépendance à partir de 1888.

La propriété a été léguée en 1958 par Gérard de Berny à la commune pour en faire une mairie ou une école. Celle-ci, disposant déjà d'un édifice nouvellement bâti pour cet usage, a renoncé à ce legs, et la maison est restée la propriété de l'héritier de Gérard de Berny, Alain de Mieulle d'Estornez d'Angosse (registre des délibérations du conseil municipal). L'actuel occupant, Guy Cattaux, qui a longtemps été régisseur du château, a créé à partir 1995 un remarquable jardin à la française pour accompagner la demeure classique, qu'il nomme "le pavillon de fantaisie". Ce jardin s'est étendu par la suite au nord sur une bande de terrain du parc du château (parcelle B392).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates 1876, daté par source
1995, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Berny Jean-Charles de, commanditaire, attribution par source

La demeure à deux niveaux est construite principalement en brique avec encadrement de baies, bandeaux et chaînes d'angle en calcaire. Sur les deux façades à cinq travées, la travée centrale est construite en calcaire, en léger avant-corps marqué par des chaînes d'angle et un fronton triangulaire.

Le jardin régulier, aménagé principalement devant la façade est du logis, est ordonné dans la perspective d'un petit pavillon en brique et pierre, dit "pavillon de charme". Il est formé d'un parterre de gazon orné d'une broderie et de topiaires de buis, et encadré de plates-bandes. Tout en perspectives également, la partie gagnée sur le parc du château voisin est centrée sur une salle de verdure, dite "chambre de verdure", encadrée de deux parterres de pièces coupées, "jardin de buis" et "jardin de roses". La chambre de verdure est située dans la perspective du kiosque en treillage placé près du mur de clôture du jardin sur la rue.

Murs brique brique et pierre
calcaire pierre de taille
Toit ardoise
Étages sous-sol, en rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans croupe
Jardins topiaire, massif de fleurs, parterre en broderie, plate-bande, parterre de gazon, bosquet, parterre de pièces coupées, salle de verdure
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 671/3. Ribeaucourt. Etat de sections.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 671/4. Ribeaucourt. Matrice des propriétés foncières, 1838-1914.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 671/6. Ribeaucourt. Matrice des propriétés bâties, 1882-1936.

  • AC Ribeaucourt. Registre des délibérations du conseil municipal, 1925-1995.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric