Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecole primaire de Vaire-sous-Corbie

Dossier IA80002975 réalisé en 2016

Fiche

Parties constituantes non étudiéeslogement
Dénominationsécole primaire
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Val de Somme
AdresseCommune : Vaire-sous-Corbie
Adresse : place dite, place Publique

La notice de l'instituteur rédigée en 1878 indique que l'école primaire de garçons est construite en 1853 sur les plans de l'architecte départemental Jean Herbault. Le plan joint à la notice donne une représentation de l'édifice et renseigne sur sa distribution intérieure. Le bâtiment principal (sur rue) abrite une salle de classe unique (au sud de l'entrée) et un logement (au nord de l'entrée). A l'arrière du bâtiment principal s'étend un vaste jardin potager dans lequel se situent des dépendances (bûcher, buanderie, cendrière) et des sanitaires. La classe, éclairée sur deux côtés, ne présente pas de séparation centrale. Le logement comprend cuisine, salle, chambre et cabinet ainsi qu'un descente de cave.

Les cartes postales du début du 20e siècle en donnent une représentation sur laquelle on n'observe pas de modification substantielle de l'école mais la construction de bâtiments mitoyens au sud et au nord (sur l'emprise du jardin), attestant l'extension du bâtiment communal dans la deuxième moitié du 19e siècle.

Endommagé durant la première guerre mondiale, l'école de garçons fait l'objet d'une expertise et d'une évaluation par l'architecte Alfred Vilquin, en 1920. L'édifice, restauré, devient école primaire de filles et de garçons. En 1923, une aide d'une commune marraine d'Eure-et-Loir permet l'achèvement du préau de l'école.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1853, daté par source
Auteur(s)Auteur : Herbault Jean
Herbault Jean (1807 - 1880)

Architecte établi à Amiens en 1841, domicilié 2 rue Napoléon (actuelle rue Lamarck), en 1862 (annuaires).

Né à Paris en 1807, fils de Pierre H. menuisier-ébéniste à Paris, il vient à Amiens en 1833.

Il travaille en collaboration avec l'architecte départemental Cheussey (restauration de la Cathédrale d'Amiens de 1834 à 1844).

Ami de la famille Duthoit, qui collabore étroitement à son chef d'oeuvre : la Visitation de Boulogne-sur -Mer détruite pendant la dernière guerre. Il est également l'auteur du monastère de la Visitation d'Orléans (1840-1850).

Architecte des Hospices et du Département de 1849 à 1858.

Il reçoit d'importantes commandes : le château de Regnière-Ecluse, l'hôtel de Franqueville, l'hôtel de Forceville et la gendarmerie d’Amiens.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

L'édifice, élevé à l'est de la place publique, comprend actuellement deux bâtiments mitoyens alignés sur rue et une cour à l'arrière. Les bâtiments en rez-de-chaussée sont construits en brique et couverts d'ardoises.

Mursbrique
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé
Typologiesécole et logement sous un même toit ; classe unique
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série R ; 10R 1236. Dommages de guerre 1914-1918. Vaire-sous-Corbie.

Documents figurés
  • Ecole primaire de garçons de Vaire-sous-Corbie, 1878 (AD Somme ; 99T3807/776).

  • Vaire-sous-Corbie. Ecole de garçons. Plan dressé par A. Vilquin, 1920 (AD Somme ; 10R 1236).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.