Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale et ancien cimetière Saint-Wandrille à Dargnies

Dossier IA80010015 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

L'ancienne église Saint-Wandrille de Dargnies est connue par des descriptions et des représentations du milieu du 19e siècle. Comme beaucoup d'églises du Vimeu, elle conservait une nef romane, un clocher porche du 13e siècle et un chœur reconstruit et agrandi au 15e siècle.

Sa reconstruction, au même emplacement mais réorienté pour ouvrir sur la place publique du village, est réalisée en deux campagnes, dans la 2e moitié du 19e siècle.

Celle du chœur et de la nef, menée sous la direction de l'architecte Colombel, s'achève en 1863. En 1877, c'est l'architecte diocésain François Céleste Massenot qui signe les plans de construction des deux dernières travées et du clocher, achevés en 1883. Enfin, en 1885, les plans du beffroi sont commandés à l'architecte Louis Henry Antoine.

VocablesSaint-Wandrille
Dénominationséglise paroissiale, cimetière
Aire d'étude et cantonBresle Yères - Gamaches
AdresseCommune : Dargnies
Adresse : place
Jean-Moulin
Cadastre : 1830 C 147, 148 ; 2012 AD 77

L'ancienne église paroissiale et l'ancien cimetière de Dargnies sont représentés sur le cadastre napoléonien levé en 1825. L'église présentait un plan allongé et un chevet polygonal, orienté à l'est. Une aquarelle d'Oswald Macqueron (1853), conservée à la bibliothèque municipale d'Abbeville, permet d'identifier un édifice construit en calcaire et couvert d'ardoises, un chevet polygonal plus haut que la nef, éclairée par de petites ouvertures cintrées, et un clocher surmontant le pignon occidental. On peut remarquer également la présence d'un mur de briques, qui sépare le cimetière et le jardin de l'ancien presbytère, de la place publique et de la mare communale.

Darsy (1858) signale la présence de silex taillé et de tuf, dans les parties basses et les murs de la nef et d'un portail en tuf, qu'il date du 13e siècle, d'une nef, faiblement éclairée par quatre baies cintrées, et d'un chœur plus élevé, qu'il date du 15e siècle.

Les sources conservées aux archives départementales (série O) indiquent que la reconstruction de l'église de Dargnies commence par une première campagne, réalisée sur des plans de l'architecte Coulombel, dressés en novembre 1859. Le plan figure une église de style néogothique, avec un chevet polygonal et une nef à cinq travées, enfin un clocher en façade. Il prévoit la possibilité de construire deux sacristies, au nord et au sud du chœur.

L'église est reconstruite au même emplacement mais désorientée. Le chœur, reconstruit à l'ouest, et la nef sont achevés en 1863. Le dessin de L. Gillard, en 1866, représente l'église après la reconstruction du chœur et de la nef. Le plan d'extension du cimetière de 1871 montre que l'ancien chœur est conservé et qu'un clocher provisoire est élevé au milieu du cimetière.

En 1877, l'architecte François Céleste Massenot dessine des plans pour la construction des deux travées au bas de la nef et du clocher, qui seront approuvés par le Conseil municipal en 1882. L'ancien choeur est démoli pour permettre l'achèvement de l'église, inaugurée en 1883, comme l'indique la plaque fixée sur le clocher (ill.).

Les plans du beffroi sont commandés par la Fabrique à l'architecte amiénois Henry Antoine, en 1885.

En 1906, le clocher est équipé d'une horloge fabriquée par l’horloger Haudelaine d'Escarbotin.

La toiture de l'église est endommagée lors des bombardements en septembre 1940.

Le cimetière fait l'objet d'un projet d'extension, du côté de la place du village, en 1871, puis d'un plan d'aménagement, en 1878 (ill.), avant son déplacement en 1901. C'est sur son emplacement qu'a été élevé le monument aux morts.

Période(s)Principale : 13e siècle, 15e siècle, 16e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Dates1859, daté par source
1863, porte la date
1877, daté par source
1883, porte la date
1885, daté par source
Auteur(s)Auteur : Coulombel architecte, architecte attribution par source
Auteur : Antoine Louis Henry
Antoine Louis Henry (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et d'Antoine Joseph. Grand-père d'Henry.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement attribution par source
Auteur : Massenot François Céleste
Massenot François Céleste (1828 - )

Architecte domicilié à Amiens, 77 boulevard de l'Est, en 1862 (annuaire).

Voir article répertoire des architectes diocésains : http://elec.enc.sorbonne.fr/architectes/356.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement attribution par source

L'édifice, de style néogothique, orienté sur la place Jean-Moulin, est construit en briques et couvert d'ardoises. De plan allongé à trois vaisseaux, il présente un chevet à pans coupés et un clocher en façade surmonté d'une flèche polygonale.

Inscriptions :

Sur le clocher (plaque commémorative) : "érigée la nef en 1863 sous l'administration municipale DE M. FOURNIER- VALERY père ; LE CLOCHER EN 1863 SOUS MM. FOURNIER maire ; D. VALLE adjoint ; V. St GERMAIN, C. BERTOUX, D. MILBLED, R. RIQUIER, P. DERAMBURE, A. MILBLED, T. TROUDE, E. GRANDSIRE, T ; DESMAREST ; conseillers municipaux".

Mursbrique

Toitardoise
Plansplan allongé
Étages3 vaisseaux
Couvrements
Couverturestoit à longs pans pignon découvert
pignon couvert
flèche polygonale
Typologiesstyle néogothique ; cimetière d'enclos paroissial (churchyard)
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1355. Dargnies. Administration communale, avant 1869.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1357. Dargnies. Administration communale, 1870-1939.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1356. Dargnies, Administration communale, 1870-1939.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 235/4. Dargnies. Matrices des propriétés foncières,1836-1881.

Documents figurés
  • Dargnies. Plan cadastral : section C, dite le Village, dessin à l'encre, à l'aquarelle et au lavis, Carette géomètre, Becquet géomètre auxiliaire, [ca 1830] (AD Somme ; 3 P 1325/3).

    Extrait du plan cadastral.
  • Village et église de Dargnies, aquarelle d'Oswald Macqueron, d'après nature, 11 octobre 1853 (BM Abbeville ; Gam 13).

  • Projet de reconstruction de la nef et du clocher de l'église de Dargnies, dessin par Coulombel architecte, 3 novembre 1859 (AD Somme ; 99 O 1355).

  • Eglise de Dargnies (Canton de Gamaches) : vue prise entre la démolition de l'ancien clocher et la construction du nouveau, dessin de L. Gillard, 1866 (BM Abbeville ; Gam 136).

  • Plan du cimetière de Dargnies divisé selon la décision contenue dans la délibération du Conseil municipal du 26 juin 1871 (AD Somme ; 99 O 1356).

  • Dargnies. Plan de l'ancien cimetière, dessin par Beauval, 1878 (AD Somme ; 99 O 1356).

  • Dargnies. Projet de construction du clocher de l'église et de deux travées dans lesquelles s'enclave le clocher, par Massenot, 27 février 1877 (AD Somme ; 99 O 1357).

  • Nouvelle Eglise de Dargnies, aquarelle d'Oswald Macqueron, d'après nature, 24 octobre 1884 (BM Abbeville ; Gam 137).

  • Construction d'un beffroi pour trois cloches, H. Antoine architecte, 20 avril 1885 (AD Somme ; 99 O 1357).

  • Dargnies (Somme). Intérieur de l'église, carte postale, Debure éditeur, vers 1920 (coll. part.).

Bibliographie
  • DARSY, François-Irénée. Descriptif archéologique et historique du canton de Gamaches. Amiens : Duval et Herment imprimeurs, 1856.

    p. 72-80
  • PRAROND, Ernest. Histoire de cinq villes et de trois cents villages, hameaux ou fermes : Saint-Valery et les cantons voisins. Abbeville : P. Briez, 1863.

    p.358

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Association de Préfiguration du PNR Picardie maritime ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme - Grimaud Romain
Grimaud Romain

Chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2011 à 2012.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.