Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Eloi de Rainneville

Dossier IA80000191 réalisé en 1998

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Eloi
Parties constituantes non étudiées grotte de Lourdes
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Villers-Bocage
Adresse Commune : Rainneville
Cadastre : 1934 C 192

L'église antérieure, en calcaire, datait du 17e siècle. Elle fut reconstruite au milieu du 19e siècle grâce au soutien d'Adolphe et Natalie de Rainneville. Le projet choisi fut celui du cabinet Delefortrie, architectes amiénois très actif dans le canton de Villers-Bocage entre 1853 et 1870. Les fondations furent ouvertes en 1860, le comble fut posé le 28 juillet 1861, l'église fut bénite le 15 juin 1862. La réception définitive des travaux eut lieu en 1865, pour un coût d'environ 51 000 francs (dont 30 000 furent offerts par Natalie de Rainneville). L'édifice est caractéristique de la production néo-gothique des Delefortrie, et peut notamment être comparé à l'église de Fréchencourt construite en même temps et exactement sur le même plan. L'analogie se poursuit pour le décor intérieur, assorti à la nouvelle église. En 1968 le clocher de l'église de Rainneville dut être écourté.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates 1860, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Rainneville Natalie de, donateur, attribution par source
Auteur : Delefortrie Louis Joseph Victor, dit(e) Delefortrie Victor Louis,
Louis Joseph Victor Delefortrie , dit(e) Delefortrie Victor Louis (1810 - 1889)

1862 : architecte et entrepreneur, domicilié 2 esplanade de Noyon (annuaire).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'église de Rainneville comprend une nef à vaisseau unique, un choeur avec deux chapelles latérales et une abside à trois pans, flanquée de deux annexes : la sacristie au nord et une chapelle dédiée à Notre-Dame de Lourdes au sud. L'ensemble est édifié en briques sur un soubassement de grès, la pierre n'est employée que pour souligner certains détails de l'architecture (larmier, portail occidental, remplages de baies).

Murs brique
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements fausse voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
pignon découvert
croupe polygonale
Techniques sculpture
vitrail
vitrail
Représentations feuille croix
Précision représentations

Sujet : feuilles, support : chapiteaux à l'intérieur de l'église. Sujet : croix, support : vitraux de la nef.

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Platerier Sandrine - Förstel Judith