Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Evence de Chermizy-Ailles

Dossier IA02001785 inclus dans Le village de Chermizy-Ailles réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

VocablesSaint-Evence
Parties constituantes non étudiéescimetière
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Chemin des Dames - Craonne
AdresseCommune : Chermizy-Ailles
Cadastre : 1930 C 280

L'ancien édifice de Chermizy, entièrement détruit pendant la Première Guerre mondiale, semblait avoir connu deux périodes de construction, la première au 13e siècle, la seconde au 15e siècle. Au 17e siècle, l'église était entourée d'un mur d´enceinte. Entièrement construite en pierre de taille, elle était dépourvue de bas-côtés. S'achevant par une tour carrée au chevet, la nef était modestement éclairée par de petites baies cintrées. D'après le plan d'alignement de 1922, l'emplacement de l´église est déjà défini. Le chantier de construction, dont le projet fut confié, comme à Bouconville, à l'architecte parisien A. Bonnet et réalisé par la maison Hesbert pour le gros oeuvre, fut achevé en avril 1925 (débuté le 15 avril 1924) ; la commune adhère pour cela à la coopérative de reconstruction des églises dévastées du diocèse de Soissons. Les travaux de parachèvement, confiés à Gaston Bernard (il réalise également le mur de clôture du cimetière en 1928), entamés le 30 octobre 1926, ont abouti le 15 avril 1927. La nouvelle église, pouvant contenir 420 personnes assises et 200 debout, fut bénite le 28 juin 1925. Pendant toute la durée de la reconstruction, le culte était rendu dans une chapelle provisoire en pierre. Le curé demeurait alors dans une maisonnette attenante à l´édifice religieux.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1925, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Bonnet A. architecte attribution par source
Auteur : Hesbert J. entrepreneur attribution par source
Auteur : Bernard Gaston entrepreneur attribution par source

Situé sur une butte surplombant le village, l'édifice est entouré du cimetière, lui-même ceint d'un mur de moellons dont le portail en fer forgé est maintenu par des pilastres en pierre dure de Pargny. La maçonnerie, à un ou deux parements, est composée de moellons hourdés au mortier de chaux. De plan allongé, l'église comporte une nef de trois travées flanquée au nord de deux chapelles latérales, d'un transept saillant et d'un choeur semi-circulaire. Elle est entièrement construite en pierre de taille de moyen appareil (fondation en béton de cassons de brique et mortier de chaux) et de moellons de choix hourdés en mortier de chaux. Toutes les parties de l´édifice recevant directement les eaux pluviales sont en roche dure de Lérouville. Le porche, sur les faces visibles de l´extérieur, les encadrements des baies et les linteaux sont en pierre de taille de Saint-Maximin (banc royal). La façade est percée de trois baies cintrées, surmontées d'une croix centrée. Un portail ajouré précède l´entrée. Le clocher surmonte le croisillon nord. Voûtée en berceau, la nef est maintenue par des pilastres dont le prolongement sur la voûte forme les arcs doubleaux saillants. Les fenêtres hautes du mur gouttereau sud se poursuivent, comme à Bouconville, en lunettes droites inclinées. La chapelle latérale et la chapelle des fonts baptismaux, ouvertes sur le côté nord de la nef par un arc en plein cintre, possèdent une clôture en fer forgé de même structure que celle du choeur. Le couvrement intérieur est constitué de matériaux léger (béton ou brique creuse), recouvert d'un enduit en sable mortier coloré avec figuration d´appareillage imitant la pierre de taille. Les annexes (sacristie, salle de catéchisme) sont pourvues d'un plafond en plâtre sur lattis jointifs en chêne. Le choeur est coiffé d'un cul-de-four (ainsi qu´à Bouconville-Vauclair). La nef et le sanctuaire ont reçu un carrelage en damier blanc et noir.

Murspierre de taille
Toittuile
Plansplan allongé
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
Couverturestoit à longs pans

L'aspect austère de la pierre n'enlève rien à la finesse du décor.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aisne. Série R ; 15 R 1987. Dommages de guerre de la société coopérative de reconstruction des églises du diocèse de Soissons (Première Guerre mondiale).

  • AC Chermizy-Ailles. Série H ; 4 H 31. Devis descriptif de l'église paroissiale, par A. Bonnet (1 février 1924).

  • AC Chermizy-Ailles. Série H ; 4 H 34. Devis descriptif du mur du cimetière, par A. Bonnet (26 septembre 1926).

  • Archives diocésaines de Soissons. Enquête sur l´état des églises en 1940-1945.

  • Archives Diocésaines de Soissons. Visite épiscopale, questionnaire, arrondissement de Soissons (1923).

Documents figurés
  • Commune de Chermizy (Aisne) - Projet de reconstruction de l'église à Chermizy, plan, A. Bonnet architecte, 1er février 1924 (AC Chermizy Ailles : 4 H 31).

  • Eglise à Chermizy - Dessins d'exécution, plan, A. Bonnet architecte, 5 avril 1924 (AC Chermizy Ailles : 4 H 31).

  • Eglise à Chermizy - Planchers du clocher, plan, A. Bonnet architecte, 5 avril 1924 (AC Chermizy Ailles : 4 H 31).

  • Environs de Laon - Eglise de Chermizy, carte postale, F. Barnaud photographe, 1er quart 20e siècle (AP).

  • Plan d'alignement, par A. Bonnet architecte, 18 mai 1922 (AD Aisne : S 6947).

Bibliographie
  • La semaine religieuse, 5 mai 1923, n° 18.

    p. 252
  • La semaine religieuse, 11 juillet 1925, n° 28.

    p. 435
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Guérin Inès