Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin de Bergues

Dossier IA59002576 réalisé en 2005

Fiche

VocablesSaint-Martin
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes des Hauts de Flandre - Bergues
AdresseCommune : Bergues
Adresse : contour de l'
Eglise
Cadastre : 2005 A2 224

La tour clocher est bâtie entre 1510 et 1543 sur les plans de Daniel Stoocke. L'église est incendiée lors de la prise de la cité par les Français en 1558. Le clocher est réparé et l'église reconstruite en commençant par le chœur : chevet rebâti autour de 1562, date inscrite sur l'abside nord en chiffres de céramique rouge, bras sud du transept achevé en 1567 par le maître maçon Georges Zeloerst, porche sud bâti en 1595.

Le chœur et la façade occidentale reçoivent entre janvier 1897 et décembre 1900 un riche décor dans le style gothique flamboyant réalisé par J. B. Ringot, entrepreneur, sur les plans de l'architecte Paul Destombes : fausses voûtes d'ogives sur le chœur, porche en brique avec décor en pierre en avant de la travée centrale de la façade occidentale.

En 1940, l'église est incendiée et le clocher dynamité en 1944. Classée partiellement au titre des Monuments historiques, l'église est reconstruite par Paul Gelis, architecte en chef des Monuments historiques, assisté de son fils Jean en 1955-1959. La reconstruction ne porte que sur un des trois vaisseaux de la nef et deux des trois vaisseaux du chœur tandis qu'une version simplifiée du clocher est élevée à l'emplacement de l'ancien ; de l'ancienne église ne sont conservés que le chevet avec ses trois absides, l'élévation sud du chœur, le porche sud et le bras sud du transept.

Période(s)Principale : 1ère moitié 16e siècle , (détruit)
Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1592, daté par source
1595, daté par source
1955, daté par source
Auteur(s)Auteur : Gelis Paul architecte attribution par source
Auteur : Gelis Jean architecte attribution par source
Auteur : Ingrand Max verrier attribution par source
Auteur : Champillou Jeanne sculpteur attribution par source

Le porche sud est en brique taillée en appareil jointif ; la tour est coiffée d'un toit en pavillon.

La partie sud de l'édifice, classée, est reconstruite à l'identique. La tour, le baptistère, le bas-côté nord, le bras du transept nord et l'intérieur sont reconstruits en brique. La dimension de l'ancien édifice est diminuée de plus d'un tiers, l'ancien bas-côté sud devient la nef centrale et un seul transept est conservé. Les vitraux sont de Max Ingrand et le chemin de croix en céramique de Jeanne Champillou.

Mursbrique
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Étages3 vaisseaux
Couvrementsvoûte d'ogives
lambris de couvrement
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
pignon découvert
croupe polygonale
Typologieséglise halle de vaisseaux charpentes ; brique taillée
État de conservationrestauré
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH partiellement, 1907/12/24
Précisions sur la protection

Seul le pignon du croisillon sud est classé MH.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Frémaux Céline - Laget Pierre-Louis