Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin de Mers-les-Bains

Dossier IA80001303 inclus dans Le bourg de Mers-les-Bains réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
Adresse Commune : Mers-les-Bains
Adresse : rue de l' Eglise
Cadastre : 1982 AH 810

L'édifice actuel est construit à l'emplacement d'une ancienne église édifiée à la fin du 15e siècle, dont il subsiste un retable daté de 1685 portant les armoiries du comte de Lannoy. Selon Prarond, celle-ci était composée d'un clocher en briques, couvert en ardoises, d'une nef couverte en tuiles et d'un choeur plus haut, couvert en ardoises. Le clocher aurait été déplacé du nord vers le sud vers 1840, pour des raisons mal définies. Cette première église était entourée d'un cimetière jusqu'en 1894, date à laquelle ce dernier est déplacé (source : AD Somme, 2590). Depuis le début des années 1800, les travaux de consolidation et de réfection de l'édifice se succèdent (source : AD Somme, 99 O 2589), et avec l'essor de l'activité touristique liée aux bains de mer, l'église primitive devient rapidement trop exiguë pour recevoir la population locale et les touristes au cours de l'été. Des premiers plans pour une reconstruction sont établis en 1899 par Auguste Castelin, architecte à Paris (source : AD Somme, 99 O 2595). Afin de contourner la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'État, il est décidé d'agrandir l'édifice ancien et non de construire une nouvelle église, la charge financière revenant à la municipalité (source : Labesse). Des appels à souscriptions sont lancés, des spectacles payants sont organisés de sorte que la population locale autant que les baigneurs participent au financement. A partir de 1921, de nouveaux projets émergent : ce sont finalement les plans des architectes Edmond et Louis Douillet qui sont choisis. Le 27 août 1928 est célébrée la pose de la première pierre du second édifice en présence de l'évêque d'Amiens. Les travaux sont exécutés par les entrepreneurs Marseille, Vatin, Gourgueuchon et Patoux. La construction dure près de huit années, de 1928 à 1936 : en 1930, le transept et les deux travées de la nef sont livrés au culte, en 1932, le choeur est achevé, en 1934, l'édifice est entièrement achevé, béni en 1936. Pendant les travaux, le culte est exercé à l'Abri Saint-Martin, salle paroissiale située au n°2 de la rue Jules-Mopin (source : Labesse). Les sculptures extérieures et intérieures sont dues à Darras. Les vitraux du choeur sont de G. Tembouret d'Amiens ; ceux de la chapelle Sainte-Thérèse et de la nef sont de Sagot, de Bayeux (source : Labesse).

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1928, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Douillet Georges Edmond, dit(e) Edmond Douillet,
Georges Edmond Douillet , dit(e) Edmond Douillet (1851 - 1936)

Architecte né à Amiens, domicilié rue Henri-IV (recensements de 1906 et 1911).

Président d'honneur de la Société Régionale des architectes du Nord de la France. Conseiller paroissial de la cathédrale d'Amiens.

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/80419.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Douillet Louis,
Louis Douillet (1891 - 1985)

Architecte. Fils d'Edmond Douillet (1851-1936).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Tembouret Georges, maître verrier, attribution par travaux historiques
Auteur : Sagot, maître verrier, attribution par travaux historiques
Auteur : Darras Marceau, sculpteur, attribution par source

La nouvelle église présente un plan en croix latine, orientée nord-ouest sud-ouest. Le toit est couvert en ardoise : la nef est couverte de longs-pans et pignons découverts, le clocher est couvert d'un toit en pavillon, le choeur, d'une croupe ronde. Ce clocher est construit dans le prolongement du bras du transept sud-ouest : à l'origine haut de deux niveaux supplémentaires, ceux-ci menaçant de s'effondrer sont supprimés en 1974. Le gros-oeuvre est en brique, de deux teintes différentes, formant motifs décoratifs et polychromie de l'élévation. La base des murs et les chaînes d'angle présentent un appareil en damier de brique et pierre artificielle. Les baies cintrées jumelées, les arcatures et les dômes confèrent un style byzantin à l'ensemble de la composition. L'intérieur est couvert de plusieurs coupoles, le choeur est couvert d'une voûte en cul-de-four. Les piliers ne comportent par de chapiteaux, mais des frises décoratives. Par contre, les retombées des voûtes sont sculptées. (voir les statues, le retable, maître-autel, ex-voto, relique).

Murs brique
pierre artificielle
appareil mixte
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit en pavillon
dôme ovale
pignon couvert
pignon découvert
croupe ronde
noue
Techniques sculpture
Précision représentations

Décor sculpté du portail : sur le tympan, saint Martin et deux anges, sur les embrasures, de gauche à droite, les Évangélistes, placés sous des dais soutenus par des corbeaux sculpté des animaux les symbolisant : Matthieu, Marc, Luc, Jean. Sur le tympan de la porte excentrée de gauche, bas relief de sainte Marie de l'Enfant Jésus encadrée du visage du Christ et de l'Enfant Jésus. Une niche reçoit la statue de saint Christophe.

Bien que non spécifique à l'architecture de villégiature, la construction de cette église a un lien direct avec l'activité balnéaire. C'est en effet pour accueillir la foule des baigneurs que l'ancienne église a été remplacée. Cet édifice est à rapprocher de l'église Sainte-Jeanne d'Arc d'Amiens, construite dans le même style par le même architecte.

Statut de la propriété ?

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 2589. Mers-les-Bains, objets généraux, biens communaux, aliénations, acquisitions, biens communaux, voirie et eau (an XI-1869).

    dossier travaux communaux
  • AD Somme. Série O ; 99 O 2590. Mers-les-Bains, objets généraux, biens communaux, aliénations, acquisitions, biens communaux, voirie et eau : (1870-1930).

    dossier église
  • AD Somme. Série O ; 99 O 2595. Mers-les-Bains, travaux communaux (1870-1939).

    dossier travaux communaux
Documents figurés
  • Mers, église, dessin d'après photographie, par L.-P. Lefranc, 1892 (BNF Cartes et plans ; Wc 747/24).

  • Plans et élévation du nouveau clocher de l'église paroissiale de Mers-les-Bains, [s.n.], tirage sur papier, [s.n.], 4e quart 20e siècle (AC Mers-les-Bains : non coté).

Bibliographie
  • LABESSE, Paul. L'église Saint-Martin de Mers-les-Bains. Woincourt : Imprimerie Chantrel, 1999.

  • PRAROND, Ernest. Ault et ses environs. Paris : Res-Universalis, 1988, réédition de 1863.

    p. 50
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.