Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Martin de Pont-Noyelles

Dossier IA80000187 réalisé en 1998

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Villers-Bocage
Adresse Commune : Pont-Noyelles
Cadastre : 1957 AC 6

L'église remonte au 16e siècle, mais fut profondément remaniée au 19e siècle. De la construction originelle ne demeurent que la façade occidentale, avec un bel escalier en vis dans une tour octogonale, et l'abside flanquée de deux tourelles. Encore ces parties ont-elles été très restaurées lors des grands travaux engagés par l'architecte Antoine en 1878-1882, pour un coût de 23 000 francs. L'entrepreneur était Gente Olivier, de Vignacourt. La nef fut alors entièrement reconstruite : seuls les piliers témoignent encore de la disposition d'origine. La charpente ancienne, qui comportait des têtes sculptées (hommes, femmes et chérubins), disparut. Le décor intérieur fut aussi renouvelé : pavement en carreaux d'Auneuil, vitraux de Bazin... La flèche du clocher fut reconstruite, la charpente porte la date de 1880 sur une enrayure. Le devis fut largement dépassé, portant le coût définitif des travaux à 32 000 francs. En 1988, l'édifice présentait d'inquiétants déversements au niveau des arcades et du clocher. D'importantes restaurations durent être menées en 1989-1990 par la société Charpentier et par Jean-Noël Coquelle, sous la direction de l'architecte Courouble : la poutre soutenant le clocher dut être remplacée par une poutre métallique, plusieurs piliers ont été repris, les parties supérieures des contreforts ont été refaites, de même que la toiture.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1880, daté par source, porte la date
Auteur(s) Auteur : Gente Olivier, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Antoine Louis Henry,
Louis Henry Antoine (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et d'Antoine Joseph. Grand-père d'Henry.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'église comporte des parties en craie (abside et façade) séparées par une nef en briques.

Murs brique
calcaire
essentage d'ardoise
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements fausse voûte en berceau
fausse voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
pignon découvert
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Techniques vitrail

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Platerier Sandrine - Förstel Judith