Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Nicolas et cimetière de Canaples

Dossier IA80009668 inclus dans Le village de Canaples réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Nicolas
Parties constituantes non étudiées tombeau, mur de clôture, portail
Dénominations église paroissiale, cimetière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Adresse Commune : Canaples
Adresse : rue de l' Église
Cadastre : 1833 D1 518, 519 ; 1994 AD 26

La première mention de l'église de Canaples remonte à 1164. La cure était à la nomination du prieuré d'Epécamps, qui était également le gros décimateur de la paroisse, avant que les biens et droits du prieuré passent en 1178 à l'abbaye de Saint-Martin-aux-Jumeaux d'Amiens, notamment la ferme de Rhin et sa chapelle. L'église a dû faire l'objet de travaux au 16e siècle, dont subsiste une baie à archivolte du mur sud de la nef. Comme le laisse penser l'abside à trois pans, le portail occidental, et les baies de la nef, l'édifice a été largement reconstruit au 18e siècle. Sous l'Ancien Régime, la cure était à la nomination de l'évêque et de l'abbé de Saint-Martin-aux-Jumeaux, et la dîme était partagée entre l'évêque, le curé et le prieur de Saint-Pierre d'Abbeville. Lors des travaux de restauration de 1839, la pente du toit a été abaissée, tandis que le dôme qui couvrait la tour-clocher a été remplacé par une flèche octogonale, probablement lors des travaux de restauration réalisés vers 1890. Au 19e siècle, la paroisse de Canaples est constituée en église succursale avec fabrique. L'église est toujours entouré du cimetière, considérablement agrandi au 20e siècle.

Période(s) Principale : 12e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 18e siècle
Secondaire : 16e siècle, 4e quart 19e siècle

L'église est construite en pierre de taille de calcaire, dont l'appareil intègre partie basse, à certains endroits, des briques ou des moellons de silex. La façade-pignon comprend une travée centrale à deux niveaux, cantonnés de pilastres. Le premier niveau est occupé par la porte cintrée, le second par une niche. Le clocher qui prolonge la façade est couvert d'une flèche polygonale. La plupart des baies de la nef sont couvertes d'un arc segmentaire. L'intérieur de l'église forme un vaisseau unique avec abside à trois pans. La nef est couverte d'une fausse voûte en anse-de-panier en plâtre, l'abside d'une fausse voûte en cul-de-four en plâtre. Le premier niveau de la tour-clocher forme un porche, flanqué au sud de l'entrée distribuant la porte latérale et l'escalier en vis menant à la tribune puis au clocher, et au nord de l'ancienne chapelle des fonts baptismaux. Ces deux espaces ouvrent sur la nef par un arc en plein cintre prolongeant le mur du porche.

Murs calcaire pierre de taille
silex moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements fausse voûte en anse-de-panier
fausse voûte en cul-de-four
Couvertures toit à longs pans croupe polygonale
pignon découvert
flèche polygonale
Escaliers escalier en vis sans jour, cage ouverte, en charpente
Typologies choeur à abside polygonale, clocher-porche, cimetière d'enclos paroissial (churchyard)

Malgré les remaniements modernes, l'édifice est un exemple bien conservé de petite église du 18e siècle avec abside à trois pans et clocher de façade, à l'instar de l'église de Vadencourt.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1022. Canaples. Administration communale, avant 1869.

Documents figurés
  • Eglise de Canaples, aquarelle sur papier par Oswald Macqueron, 16 mai 1876 (BM Abbeville, collection Macqueron ; Dom. 35).

  • Canaples. L'église, carte postale, Mme A. Dumont éditeur, début du 20e siècle (coll. part.).

  • Le chœur de l'église paré pour une fête de la Jeunesse agricole catholique (JAC), photographie, années 1930 (coll. part.).

Bibliographie
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Le Val de Nièvre, un territoire à l'épreuve de l'industrie. Réd. Frédéric Fournis, Bertrand Fournier, et al. ; photogr. Marie-Laure Monnehay-Vulliet, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2013. (Images du patrimoine ; 278).

    p. 39

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric