Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Enclos funéraire de la famille Becquerel

Dossier IA80005924 inclus dans Plaine E réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations famille Becquerel
Parties constituantes non étudiées clôture
Dénominations enclos funéraire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 83 plaine E Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en mai 1841, par Casimir François Marie et Henri Becquerel, tous deux domiciliés à Ferrières (80), ainsi que par Edouard Becquerel, domicilié à Amiens, rue Gresset.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Geevers a réalisé le monument funéraire - une stèle épaulée à fleurons et surmontée d'une croix - en 1879.

La stèle cintrée porte la signature de l'entrepreneur A. Sallé.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle
Dates 1879, daté par source
Auteur(s) Auteur : Sallé entreprise de monuments funèbres, dit(e) Sallé père, Sallé fils,
entreprise de monuments funèbres Sallé , dit(e) Sallé père, Sallé fils

Entreprise de monuments funèbres, fondée par Achille Eugène Sallé-Joseph, né en 1799 ou 1802, constructeur de monuments funèbres, rue Saint-Maurice (listes électorales de 1843, recensement de 1856). L'annuaire de 1862 situe l'entreprise 137 Grande-rue Saint-Maurice, à côté de l'entreprise Lamolet.

Son fils Eugène Sallé-Barré (né en 1845), tailleur de pierre (1852), lui succède à la direction de l'entreprise avant 1881 (recensements de 1881 et 1906).

Les recensements de 1906-1911 donnent l'entreprise au 403 rue Saint-Maurice. Il y travaille avec Jean-Baptiste Sallé - sculpteur et constructeur de monuments et caveaux funéraires, spécialisés dans la réalisation d'autels pour églises.

Son fils Eugène Achille Désiré Sallé (1873-1905) est sculpteur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Geevers entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres,
entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres Geevers

Entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres fondée par François Geevers, sculpteur et marbrier d'origine belge, né en 1835 et installé à Amiens au milieu du 19e siècle.

François Geevers est domicilié esplanade de Beauvais (recencement de 1872) et papier à entête de 1882 (13 esplanade de Beauvais).

Son frère Jean-Baptiste Geevers, marbrier, né en 1839, est domicilié rue du Moulin.

Le nom semble ensuite se franciser et devient GEVERS.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, signature

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par quatre poteaux en calcaire, situés aux angles et reliés par des barres latérales et postérieure en fonte. La partie antérieure de la clôture, constituée de trois vantaux à portillon central en fonte moulée et ouvragée, est fixée sur une pierre de seuil en calcaire. Elle contient deux monuments. A gauche se dresse une stèle cintrée en pierre de Tournai et à droite s'élève une stèle néogothique à acrotères stylisés également en pierre de Tournai.

Inscriptions :

Dates des décès (stèle cintrée) : 1807 ; 1812 ; 1841 ; 1855 ; 1924 / 1864 ; 1872 ; 1889 ; 1891. Dates des décès (stèle néogothique) : 1854 ; 1869 ; 1923.

Épitaphe (stèle cintrée) : Mr Claude / BECQUEREL / correspondant / de la Banque de France / décédé le 30 Xbre 1807 / âgé de 55 ans / - / Mr Edouard / BECQUEREL / conseiller honoraire / à la Cour Impériale / d'Amiens / décédé le 18 janv[ie]r 1864 / âgé de 64 ans et 6 mois / - / Melle Marie Jenny / BECQUEREL / pieusement / décédée à Amiens / le 11 janvier 1891 / âgée de 54 ans.

Inscription concernant le destinataire (stèle cintrée) : Famille Becquerel.

Inscription (stèle néogothique, autour de la couronne mortuaire sculptée) : In Spem resurrectionis.

Signature (stèle cintrée, base, en haut à droite) : A. Sallé.

Murs pierre
calcaire
fonte
Typologies composition homogène ordonnée (juxtaposition), stèle funéraire cintrée, stèle funéraire, style néogothique
Précision représentations

Les vantaux de la grille en fonte moulée sont ornés d'un beau décor végétal. La stèle cintrée est surmontée d'une croix. La stèle néogothique, également surmontée d'une croix, est sculptée d'une couronne d'immortelles dans sa partie supérieure et gravée d'un décor végétal.

Cette concession, délimitée par quatre poteaux en calcaire et trois vantaux antérieurs en fonte moulée et ouvragée (identiques à ceux de la concession voisine E 81), contient deux monuments. La stèle cintrée en pierre de Tournai, à gauche, signée par l'entrepreneur A. Sallé et probablement élevée vers 1854 (date de l'une des inhumations). La stèle à acrotères stylisés également en pierre de Tournai, à droite, a sans doute été réalisée vers 1841 (date d'acquisition de la concession et de l'une des inhumations). Comme l'indiquent les épitaphes, Claude Becquerel (1752-1807) était correspondant de la Banque de France et Édouard Becquerel (1799-1864) était conseiller honoraire à la Cour Impériale d'Amiens.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/4. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1874-1884).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.