Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Enclos funéraire de la famille de René Goblet, ancien maire d'Amiens [Goblet-Courejolles et Conté-Goblet]

Dossier IA80005046 inclus dans Plaine E réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations famille Goblet-Courrejolles et Conté-Goblet
Parties constituantes non étudiées clôture
Dénominations enclos funéraire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 172 et 171bis ou 172bis plaine E Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, la concession E 172 fut acquise en décembre 1861, par Joseph Goblet, domicilié à Amiens, 49 rue de Narine. Elle fut agrandie en juin 1870, par René Marie Goblet, domicilié à Amiens, 10 rue Mazagran. La concession voisine (E 171bis ou E 172bis), de type couloir, fut acquise en avril 1875, par Henri Louis Joseph Conté, capitaine en retraite, domicilié à Paris, 47 rue Rochechouart et par Louis-Joseph Conté, rentier, domicilié à Séclin (59).

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que le caveau est construit en 1870, par l'entrepreneur Patte et qu'une "pierre de sépulture" est posée en 1875, par ce même entrepreneur. D'autres travaux ont été réalisés en 1902, sur la sépulture Goblet et Courejolles, par G. Patte, qui effectue également des travaux de réparation du mur auquel est adossée la sépulture, en 1917. La stèle à entablement et fronton porte la signature de l'entrepreneur H. Patte (fig.4).

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1870, daté par source
1875, daté par source
1902, daté par source
1917, daté par source
Auteur(s) Auteur : Patte H., entrepreneur, signature
Auteur : Patte-Mangot Gustave,
Gustave Patte-Mangot (1854 - )

Entrepreneur de maçonnerie établi à Amiens, 9-11 rue des Augustins (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Personnalité : Goblet René, personnage célèbre, attribution par source

Cette concession, adossée à l'extérieur du premier mur d'enceinte, est délimitée par une grille en fer forgé à portillon antérieur (déposé), fixée sur une bordure en pierre de Tournai. Le sol est constitué d'un dallage en pierre de Tournai. Elle comprend une stèle à entablement et fronton, en pierre de Tournai, maintenue actuellement par un étai (fig. 3). Deux petites stèles, en calcaire, entourent le monument principal (fig. 6 et 7). Sur la gauche, se trouvent, en fond, les vestiges de la base d'une petite stèle en calcaire, et sur le devant, un sarcophage, à tombale à dos d'âne, en pierre de Tournai (fig. 5). Enfin à l'entrée de la concession, sur la gauche, se trouvent la bouche d'aération du caveau, en pierre de Tournai ainsi que les vestiges d'une croix (pied et croix), également en pierre de Tournai.

Inscriptions :

Dates des décès (stèle à fronton) : 1889 ; 1905 ; 1918 / 1870 ; 1865 ; 1886 / (base) 1861 / 1903. Date du décès (stèle épitaphe, gauche) : 1902. Dates des décès (stèle épitaphe, droite) : [illisible]. Dates des décès (sarcophage) : 1875 ; [illisible].

Épitaphe (stèle à fronton, table gauche) : Ici reposent / M. Joseph / GOBLET / officier d'administration en retraite / adjoint honoraire des hospices d'Amiens / né à Servoz (Haute-Savoie) le 10 novembre 1792 / décédé à Amiens le 10 avril 1889 / M. Marie René GOBLET / ancien avocat / bâtonnier de l'Ordre / ancien procureur général / ancien maire d'Amiens / ancien membre honoraire de l'académie / ancien président du Conseil Général / ancien député de la Somme / de la Seine et sénateur / ancien ministre et président du Conseil / né à Aire (Pas-de-Calais) le 26 septembre 1828 / décédé à Paris le 15 septembre 1905.

Épitaphe (stèle à fronton, table droite) : Ici repose / Louis Théobald / COUREJOLLES / Directeur des Postes du / département de la Seine / chevalier de la Légion d'Honneur / né à Paris le 1er octobre 1807 / décédé le 20 mars 1870.

Épitaphe (base de la stèle à fronton, à gauche) : Ici repose le corps de / M. Louis Étienne LENOIR / Colonel du Génie en retraite. Commandant / de la Légion d'Honneur. Chevalier de Saint-Louis / né à Aire (Pas-de-Calais) le 31 décembre 1784 / décédé à Amiens le 18 novembre 1861.

Épitaphe (base de la stèle à fronton, à droite) : Ici repose le corps du / Vice amiral Charles Louis Théobald COUREJOLLES / Commandant en chef / Préfet maritime de Lorient / Grand officier de la Légion d'Honneur / décoré de la médaille commémorative de l'expédition du Mexique / des campagnes de Chine 1882-1885 et 1900 / de la médaille coloniale Tonkin-Cochinchine-Sénégal / Grand croix du Cambodge et du Nicham Iftikar / officier d'instruction publique / Grand croix de Sainte-Anne de 1ère classe de l'Ordre impériale de François Joseph, etc... / né à Vervins (Aisne) le 5 février 1842 / décédé à Paris le 29 mars 1903.

Épitaphe (stèle épitaphe, à gauche) : Ici repose le corps de / Etienne Victor Armand / DOIZY / receveur en retraite / de contribution indirecte / décédé à Amiens / le 10 mars 1902 / à l'âge de 78 ans.

Inscription concernant le destinataire (stèle à entablement et fronton) : Famille Goblet-Courejolles.

Inscription (base antérieure du sarcophage) : Concession à perpétuité.

Signature (base de la stèle à fronton, à droite) : H. Patte.

Murs pierre
calcaire
fer
Typologies concessions juxtaposées, composition hétérogène à tombeau principal, stèle funéraire architecturée (fronton), stèle-épitaphe, tombeau en forme de sarcophage
États conservations mauvais état, envahi par la végétation, menacé
Techniques ferronnerie
Précision représentations

La grille est ornée de pommes de pin. Le fronton du monument principal est sculpté de rinceaux à motif végétal. La tombale à dos d'âne du sarcophage porte une croix en relief.

Cet enclos funéraire résulte de la réunion de deux concessions, l'une acquise en 1861 et agrandie en 1870, l'autre acquise en 1875, comme en témoigne la disposition des tombeaux. On observe en effet une composition symétrique de trois tombeaux d'applique, avec un monument principal encadré de deux petites stèles, alors que le tombeau en forme de sarcophage occupe la partie latérale de l'enclos. La stèle principale a sans doute été réalisée vers 1870 (date de la construction du caveau par l'entrepreneur Patte). Elle est complétée par deux petites stèles dont une seule peut être datée de 1902, provenant sans doute de Patte. Le tombeau en forme de sarcophage peut être la "pierre de sépulture" élevée en 1875, par l'entrepreneur Patte, pour Henri Conté-Goblet.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/3. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1870-1874).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/4. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1874-1884).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/8. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1900-1904).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/11. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1913-1917).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.