Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Enclos funéraire des familles Péru-Lorel-Lafontaine

Dossier IA80005066 inclus dans Plaine G réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations familles Péru-Lorel-Lafontaine
Parties constituantes non étudiées clôture
Dénominations enclos funéraire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 132 plaine G Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en janvier 1834, par Jean-Baptiste Alexis Joseph Péru-Lorel, domicilié à Amiens, rue Haute-des-Tanneurs et agrandie en décembre 1840, par l'acquéreur, ayant déménagé rue Saint-Martin. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent qu'un caveau a été construit en 1882 par l'entrepreneur Gustave Patte. La sépulture Péru-Lorel est décrite par S. Comte (1847), qui signale "une grande croix en fer" ainsi qu'un "cippe de forme gothique", aujourd'hui disparu, qu'il attribue au marbrier Jean-Baptiste Deventer et au sculpteur Duthoit (cf. annexe).

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 4e quart 20e siècle
Dates 1882, daté par source
Auteur(s) Auteur : Deventer Jean-Baptiste Joseph,
Jean-Baptiste Joseph Deventer (1789 - 1858)

Négociant en marbres et marbrier à Amiens.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, attribution par source
Auteur : Duthoit Louis Joseph,
Louis Joseph Duthoit (1766 - 1824)

Sculpteur. Né à Lille en 1766 et établi à Amiens en 1796, rue des Orfèvres. Il épouse Félicité Potel en 1803.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Auteur : Patte-Mangot Gustave,
Gustave Patte-Mangot (1854 - )

Entrepreneur de maçonnerie établi à Amiens, 9-11 rue des Augustins (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Cette concession, adossée au premier mur d'enceinte, est délimitée, par une grille en fonte, fixée sur un mur-bahut en briques, surmonté d'un couronnement en pierre. On y accède par une porte centrale. Elle comprend, trois monuments. Sur la gauche, une stèle à croix (initialement debout), en marbre, est quasiment illisible. Au centre, une croix en fonte se dresse sur un socle en calcaire. Sur la droite, se trouve une stèle contemporaine, en granite gris. Une jardinière contemporaine, contenant des fleurs synthétiques, est déposée au pied de la croix monumentale en fonte, sur le socle.

Inscriptions :

Dates des décès (stèle à croix) : [non lu]. Dates des décès (socle de la croix en fonte, face gauche) : 1843 / (face principale) 1839 / (face droite) [...]. Dates des décès (stèle contemporaine) : 1866 ; 1910 ; 1938 ; 1898 ; 1885 ; 1900 ; 1910 ; 1939 ; 1966 ; 1954 ; 1926 ; 1973 ; 1989.

Épitaphe (socle de la croix en fonte, face principale) : [...] / de M. Philippe LOREL / propriétaire, ancien [...] / décédé le 19 9bre 1839 / à l'âge de 68 ans. Épitaphe (socle de la croix en fonte, face droite) : Dans l'espérance de la résurrection / à la mémoire de / Marie Alexis Philippe PERU / né le 29 avril 1814, décédé le 18 [...]bre [...] / inhumé au cimetière de Saint-Pierre / [...]. Épitaphe (stèle à croix) : Pro Patria [...] / Verdun [...] / Somme [...].

Inscription concernant le destinataire (stèle contemporaine) : Famille Péru-Lorel-Lafontaine.

Murs fonte
marbre
calcaire
granite
brique
Typologies composition hétérogène à tombeau principal, croix funéraire (fonte), modèle cadre, stèle funéraire
Techniques fonderie
Précision représentations

La porte de la grille est surmontée d'une croix en fonte est ornée d'urnes voilées, dont celle de gauche est manquante. La croix de la stèle de gauche est encadrée de volutes et soulignée d'une frise géométrique. Une jardinière contemporaine, contenant des fleurs synthétiques, est déposée au pied de la croix monumentale en fonte, sur le socle.

Cette concession, dont la clôture bien conservée est ici formée d'un mur bahut surmonté d'une grille, contient trois monuments aujourd'hui alignés contre le mur. Le plus ancien est la croix funéraire en fer, décrite par S. Comte (1847) et probablement élevée vers 1839. L'autre monument de style néogothique, que S. Comte (1847) attribue au marbrier Deventer et au sculpteur Duthoit, a disparu.

La stèle aujourd'hui déposée sur la gauche (fig. 3), a sans doute été réalisée après la première guerre mondiale. Les inscriptions indiquent qu'il s'agit d'un tombeau individuel élevé à la mémoire d'un soldat mort pour la France lors de la Grande Guerre. Le monument en granite, à droite de la concession (hors étude) n'a pas été étudié.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Annexes

  • Extrait de : Promenades au cimetière de la Madeleine [Péru-Lorel]

    "La sépulture de la famille PERU-LOREL, qui suit la précédente, nous offre un cippe de forme gothique en beau marbre blanc veiné d'Italie, d'un travail aussi gracieux que remarquable. A l'élévation supérieure, dans un médaillon de même style, est sculptée une rose dont la tige est cassée près de la corolle. Ce symbole allégorique d'une mort prématurée est aussi ingénieux que poétique. Hâtons-nous d'ajouter que l'exécution est aussi poétique que l'allégorie, car en la contemplant on est pris du désir de cueillir cette fleur afin d'en respirer le parfum avant qu'elle ne flétrisse.

    Ce gracieux monument est érigé à la mémoire de Melle Suzanne-Natalie POURCELLE, morte à l'âge de six mois. Il sort de l'atelier de M. Deventer, marbrier en cette ville ; la sculpture est de M. Duthoit.

    Sur la droite, est une grande croix en fer dont le socle en pierre est couvert d'inscriptions funèbres, notamment celles de Mme LOREL, née Gabrielle DREVELLE, décédée le 20 février 1839, âgée de 69 ans, de Philippe LOREL, décédé le 19 novembre 1839, à l'âge de 68 ans ; enfin, de Mme ADAM, née Marie-Gabrielle-Flore PERU, décédée à Boulogne, le 8 mars 1843, à l'âge de 28 ans."

    Stéphane C[omte], 1847, pp. 176-177.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/8. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1900-1904).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/9. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1905-1906).

Bibliographie
  • C[OMTE], Stéphane. Promenades au cimetière de la Madeleine, précédées d'un précis historique sur l'origine de cet établissement, sa première destination, et les diverses transformations qu'il a subies depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Amiens : Imp. Duval et Herment, 1847.

    p. 176
  • GILLMANN, Raymonde. La grande Madeleine d'Amiens. Amiens : éditions Martelle, [1988].

    p. 43
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.