Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de deux tableaux en pendant : le Christ servi par les anges, le Christ et la Samaritaine

Dossier IM02004685 réalisé en 2010

Fiche

Voir

Dénominations tableau
Titres Christ servi par les anges (le)
Christ et la Samaritaine (le)
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Adresse : Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin
Emplacement dans l'édifice deuxième chapelle sud du choeur dite chapelle Saint-Denis actuellement chapelle Saint-Antoine de Padoue

Les deux toiles qui ornent les murs de la chapelle sont l'oeuvre du peintre ardennais Nicolas Wilbault (1686-1763), surnommé Duchastel à cause de son origine castelporcinienne. Le tableau représentant la rencontre du Christ et de la Samaritaine porte sa signature ainsi que la date de 1733. Elève de Jean Jouvenet, Nicolas Wilbault s'est spécialisé dans l'exécution de portraits, de scènes mythologiques et, surtout, de tableaux religieux peints pour les églises et abbayes de Picardie et de Champagne. L'origine et l'histoire des deux tableaux conservés à la basilique n'est pas connue. Toutefois, il ne peut s'agir de tableaux d'autel, destination inappropriée pour le sujet traité. Les deux oeuvres sont en effet centrées sur le thème des nourritures spirituelles ou envoyées par Dieu. Ce sujet conviendrait mieux au décor de lambris de choeur ou à l'ornementation d'un réfectoire d'abbaye. Quoi qu'il en soit, ces deux toiles ont dû être acquises ou être offertes à l'ancienne collégiale dans la première moitié du 19e siècle. Puis elles ont été installées dans la seconde moitié du siècle sur le mur de l'ancienne chapelle Saint-Denis, devenue chapelle Sainte-Cécile depuis l'installation du monument commémoratif de Bernard Jumentier. Le tableau de la basilique représentant Le Christ servi par les anges a servi de source d'inspiration pour un tableau de Jacques Wilbault (1728-1806), neveu et élève de Nicolas Wilbault. Cette dernière oeuvre est conservée à l'hôpital de Rethel.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1733
Lieu d'exécution Édifice ou site : Champagne-Ardenne, 08, Château-Porcien
Auteur(s) Auteur : Wilbault Nicolas, peintre

Actuellement, chacune des deux oeuvres est constituée d'un tableau peint à l'huile sur toile, rectangulaire et vertical, sommé d'un arc cintré. Le tableau du mur oriental de la chapelle est formé de trois lés juxtaposés alors que celui du mur occidental est formé de quatre lés juxtaposés. Ces toiles, qui devaient ête encadrées à l'origine, ont été, lors de leur réutilisation, fixées sur les murs de la chapelle (marouflées) et complétées sur les quatre côtés par un décor peint sur un enduit mural. Cette transformation donne l'impression de tableaux rectangulaires surmontés d'un arc brisé.

Catégories peinture
Structures support, rectangulaire vertical, cintré non encadré surface, rectangulaire vertical, en arc brisé
Matériaux matériau textile, support, en plusieurs lés, peinture à l'huile
enduit, support, peint
Précision dimensions

Largeur approximative du tableau du mur occidental : la = 255.

Iconographies scène biblique, assis, ange, agenouillé, prosterné, en pied, présentation, Christ
scène biblique, La Samaritaine au puits, puits, Christ, assis, conversation, femme, en pied, récipient, corde, fond de paysage, arbre, porte de ville, Les Apôtres, chien
Précision représentations

Le tableau du mur occidental représente les anges en train de servir le Christ après son séjour dans le désert et sa tentation par le diable (d'après l'Evangile selon saint Matthieu IV, 11). A gauche, dans l'ombre des arbres, le démon s'éloigne, de trois-quarts dos. Au centre du tableau, le Christ est dépeint assis et de trois-quarts. Un ange est prosterné devant lui, vu de trois-quarts dos. A notre gauche, un ange agenouillé de profil présente au Christ une corbeille de fruits contenant du raisin, des pêches et des poires. A l'arrière, un ange debout et de trois-quarts apporte un plateau sur lequel sont posées une aiguière, une coupe et des fleurs. A droite, un quatrième ange, debout et de profil présente dans un linge plusieurs fruits d'une même espèce. Il semble s'agir de grenades qui, dans un contexte chrétien, symbolisent les perfections divines. Sur le tableau du mur oriental, le Christ révèle son identité à la Samaritaine, au puits de Jacob (d'après l'Evangile selon saint Jean IV, 10). A gauche, le Christ est assis de trois-quarts sur le rebord d'une auge-abreuvoir attenante au puits circulaire. Le mouvement de ses mains indique qu'il est en train de parler. A droite, la Samaritaine, debout et de trois-quarts pose la main droite sur le récipient en métal qui sert à puiser l'eau. Au premier plan, un chien observe la scène. A l'arrière-plan, quelques bâtiments et une porte de ville fortifiée révèlent la présence de la ville de Sychar. Un groupe d'apôtres chemine sur la route qui relie la ville au puits.

Inscriptions & marques signature, peint, sur l'oeuvre, partiellement illisible
inscription concernant le lieu d'exécution, peint, sur l'oeuvre, latin, partiellement illisible
date, peint, sur l'oeuvre, partiellement illisible
inscription concernant l'iconographie, peint, sur partie rapportée, latin, apocryphe
Précision inscriptions

La signature, le lieu d'inscription et la date sont peints sur la pierre qui soutient l'auge-abreuvoir attenante au puits. Cette inscription est partiellement masquée par le faux cadre peint qui empiète sur les côtés de la toile. Inscription : [.....W]ilbault / [......]l pinxit / [.....]portianus / [..]33. D'après des signatures portées sur d'autres oeuvres de l'artiste, il est possible de reconstituer ainsi l'inscription : N. ou Ns ou Nicolas Wilbault / Duchastel pinxit / castroportianus / 1733. Une citation biblique a été peinte sur le mur au 19e siècle, sous chacun des tableaux. Citation peinte sur le mur occidental : ET ECCE ANGELI ACCESSERUNT / ET MINISTRABANT EI. Matt IV (traduction : Et voici que des anges s'approchèrent et ils le servaient. Matthieu IV). Citation peinte sur le mur oriental : SI SCIRES DONUM DEI. Joan IV (traduction : Si tu connaissais le don de Dieu. Jean IV).

États conservations réduction (?)
agrandissement
Précision état de conservation

Les toiles ont été marouflées à l'occasion du renouvellement du décor de la chapelle dans la seconde moitié du 19e siècle. Les deux tableaux ont été amputés sur les côtés pour s'adapter à la largeur disponible des parois. Pour assurer une meilleure transition entre la toile et son environnement, la scène peinte a été légèrement prolongée sur le mur. Puis les deux compositions ont reçu un faux cadre peint qui empiète par endroits sur la toile originale.

En dehors de leurs qualités picturales intrinsèques, ces deux tableaux sont caractéristiques du changement de la sensibilité religieuse qui s'opère dès le milieu du 17e siècle, ainsi que du renouvellement du décor des églises et des abbayes qui en découle. La plupart des oeuvres conservées de Nicolas et Jacques Wilbault bénéficient actuellement d'une protection au titre des Monuments historiques. Avant la Première Guerre mondiale, la basilique renfermait un autre tableau signé Wilbault, provenant de l'abbaye de Genlis et représentant "Jésus chez Simon le Pharisien". Ce tableau a été détruit en 1917 ou 1918.

Bien que la description de l’œuvre dans la liste des objets inscrits au titre des Monuments historiques renferme quelques inexactitudes (technique et date de création), il ne fait aucun doute que le tableau représentant le Christ et la Samaritaine bénéficie d'une protection. En revanche, son pendant (le Christ servi par les anges) n'y est pas mentionné.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet partiellement, 1975/01/13

Références documentaires

Documents d'archives
  • A Evêché Soissons. 3 F 1893-1896. État présenté par M. le curé de la Basilique de Saint-Quentin.

    p. 14 sexto
  • A paroissiales basilique de Saint-Quentin. Cahier manuscrit non coté. Inventaire de l’Église Basilique de Saint-Quentin, arrêté à la date du 1er juillet 1905.

    non paginé
Bibliographie
  • DREILING, Prof. Dr. Raymund. Die Basilika von St. Quentin. Ihre Geschichte und ihr Charakter. St. Quentin, 1916.

    p. 36
  • HACHET, Jules. La basilique de Saint-Quentin. Son Histoire - Sa Description. Troisième édition. Saint-Quentin : Imprimerie moderne, 1926.

    p. 31
  • JADART, Henri. Nicolas et Jacques Wilbault, peintres français du dix-huitième siècle (1686-1806). Réunion des Sociétés des Beaux-Arts des départements à la Sorbonne, du 28 avril au 1er mai 1886, dixième session, 1886.

    p. 271-301
  • JADART, Henri. Nicolas et Jacques Wilbault, peintres de Château-Porcien (1686-1806). Revue historique ardennaise, t. 9, 1902.

    p. 309-336
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane