Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA02000492 réalisé en 1997

Fiche

  • Logis de la ferme.
    Logis de la ferme.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • grange
    • étable à vaches
    • étable à chevaux
    • remise agricole
    • laiterie
    • porcherie
    • poulailler
    • forge
Parties constituantes non étudiéesgrange, étable à vaches, étable à chevaux, remise agricole, laiterie, porcherie, poulailler, forge
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes des Trois Rivières - Aubenton
AdresseCommune : Coingt
Adresse : 30 rue dite
Grande-Rue
Cadastre : 1986 ZB 41

Cette exploitation de dimensions assez importantes est constituée d'éléments chronologiquement distincts. Le logis de la ferme date des années 1850-60, seule la façade à élévation ordonnancée sans travées, comportant un décor architecturé en pierre de taille calcaire de style néo-classique, était originellement alors en brique, les autres élévations étaient en pan de bois et torchis. Lors de la reconstruction d'une partie des bâtiments de l'exploitation après la 1ère Guerre mondiale, elles ont été reconstruites en brique. La grange doit dater aussi de cette période, elle a été aussi partiellement reprise au cours du 20e siècle. A la fin du 19e siècle le logis a été agrandi à gauche, l'étable à chevaux attenante et l'étable à vaches qui lui font suite ont été construites, de même que l'étable à chevaux, le poulaillier et la porcherie. Dans les années 1920, le logis a été reconstruit en brique et agrandi sur sa droite. Au cours de cette campagne de travaux, la laiterie est également construite. Celle-ci fait office de fromagerie jusqu'au début des années 1950. La ferme avait également une forge, aujourd'hui disparue. Un hangar métallique, à l'arrière des bâtiments bordant la cour, a été mis en place au cours des années 1970.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle

Le mur de clôture présente un appareil mixte brique-silex. Le logis, double en profondeur, est en brique avec un solin de pierre de taille calcaire, la partie centrale la plus ancienne présente un encadrement des ouvertures en pierre calcaire, des bandeaux transversaux et un chaînage des angles à ordre architectural. Il est couvert par une demi-croupe en ardoise synthétique. Ce logis comporte un sous-sol, deux caves communicantes voûtées en silex. La grange traversante, en pan de bois, essentage de planches et ardoise, avec un remplissage partiel en brique, est couverte par une demi-croupe en tôle. Le reste des bâtiments agricoles est en brique, l'étable à chevaux et à vaches, dans l'alignement du logis, comporte un comble à usage de grenier, couvert par un toit à longs pans et pignon couvert, en ardoise, tout comme l'étable et le poulaillier. La laiterie est pourvue d'une croupe en ardoise. La porcherie, pourvue d'un essentage de planches, est couverte d'un toit à longs pans, pignon couvert, en ardoise.

Murscalcaire
brique
silex
enduit
essentage d'ardoise
essentage de planches
appareil mixte
Toitardoise, tôle ondulée, matériau synthétique en couverture
Étagessous-sol, en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau
en tas de charge
Élévations extérieuresélévation ordonnancée sans travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
croupe
demi-croupe
pignon couvert
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant en charpente
Typologieslogis et dépendances sous le même toit
Techniquessculpture
Représentationspilastre ordre dorique
Précision représentations

La façade du logis présente un vocabulaire architectural issu du répertoire néo-classique.

Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquableslogis
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Guiochon Xavier-Philippe