Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA80007761 inclus dans Le hameau de Wathiéhurt à Lanchères réalisé en 2004

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • remise
    • jardin
    • grange
    • étable à chevaux
    • étable
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées cour, remise, jardin, grange, étable à chevaux, étable
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération de la Baie de Somme - Friville-Escarbotin
Adresse Commune : Lanchères
Lieu-dit : Wathiéhurt
Adresse : 675 route de Saint-Valery
Cadastre : 1831 B 179 ; 1987 B2 275-277

Une maison figure sur le cadastre napoléonien à cet emplacement exact. D'après le propriétaire, cette construction aurait été entièrement restaurée dans les années 1970. Le torchis fut remplacé par les briques récupérées de l'écurie auparavant située au sud-ouest de la propriété, édifiée à une date inconnue (après 1831 puisqu'elle ne figure pas sur le cadastre napoléonien) et aujourd'hui détruite. Celles-ci sont marquées d'une inscription permettant de déterminer leur provenance : "brique mécanique / Flet / Bourseville". Les sablières basses, en chêne, ont été conservées. Les potelets en orme proviennent également de l'écurie. Les poutres maîtresses du logis étaient habillées de torchis. Le grenier était couvert de plancher. La toiture était en ardoise. La grange, occupant la limite orientale de la propriété, construite à une date inconnue (probablement en même temps que l'écurie préalablement citée) a également été détruite ; elle était en torchis et pans de bois.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle , (?)

Le logis, situé en retrait de la voie de circulation, au coeur de la parcelle, est orienté au sud. Il est entièrement composé d'une ossature en pans de bois hourdés à la brique. Les quatre travées sont distribuées de manière irrégulière. Les poutres maîtresses du logis sont en hêtre et peuplier. La partie habitable à l'est est prolongée à l'ouest, sous le même toit, de garages.

Murs torchis
brique
essentage de planches
pan de bois
Toit tuile
Étages en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
États conservations remanié

Il est fort probable qu'à l'origine, le pans de bois était hourdé au torchis et non à la brique, puisque cette technique de construction n'est pas pratiquée dans la Somme.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Lanchères. Plan cadastral, 1831 (AD Somme : 3 P 1395).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Fourmond Catherine - Guérin Inès