Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

L'ancien hameau de Houdencourt

Dossier IA80009816 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées église, croix de chemin, presbytère, tombeau
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Adresse Commune : Fransu
Lieu-dit : Houdencourt

Le hameau s'est formé sur un ancien chemin de Domart-en-Ponthieu à Ribeaucourt, que rejoint à cet endroit le chemin de Fransu traversant encore l'enclos du manoir. Les terrassements circulaires décelés par l'archéologie aérienne, qui pourraient dater du premier âge du fer, ainsi que la découverte de poteries gallo-romaines dans un tumulus, près de l'actuel étang, attestent une occupation ancienne du site. À la fin de l'Ancien Régime, la route des postes d'Amiens à Auxi-le-Château empruntait le chemin de fond de vallée par Houdencourt. Du reste, la section de ce chemin entre Houdencourt et la R.D. 66 porte toujours le nom de chemin des Postes.

Bien que relevant du territoire de l'ancienne paroisse de Fransu, Houdencourt a formé jusqu'à la Révolution un domaine féodal distinct. Le hameau s'est développé à partir du 11e siècle, probablement après le défrichement d'une partie de l'ancienne forêt de Goyaval, autour du domaine seigneurial dont il dépendait. L'ancienne chapelle seigneuriale du 16e siècle a été ouverte aux habitants du hameau à partir de 1684.

Selon le plan cadastral de 1833, le hameau comptait une quinzaine d'habitations, construites pour la plupart le long du chemin de Ribeaucourt. La chapelle était érigée sur la place séparant le château du presbytère et des autres maisons. Une croix en fer forgé a été dressée à la fin du 19e siècle par les soins de la famille Roussel. Les recensements de population indiquent la présence de 17 maisons et 60 habitants en 1851, 15 maisons et 63 habitants en 1872, enfin 10 maisons et 38 habitants en 1881.

Dès la fin du 19e siècle, le hameau avait déjà été déserté par ses habitants, à l'exception des occupants du manoir, et seules quelques maisons subsistaient. En 1906, il ne reste que le manoir habité par la famille d'Hippolythe Jérosme.

Le presbytère est occupé de 1833 à 1891 par l'abbé Charles Albert Antoine Dorémus, curé de Fransu et de Houdencourt ; il est cédé en 1907 à la famille Jérosme, propriétaire du manoir, qui l'occupait déjà. La chapelle, ruinée, a été détruite par mesure de sécurité en 1983. Le manoir, dont le logis a été très endommagé par un incendie en 1987, a été relevé de 1994 à 1997, et forme aujourd'hui le seul témoignage important de l'ancien hameau.

Période(s) Principale : 13e siècle , (?)
Principale : 16e siècle, 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Le site de l'ancien hameau est situé à une distance d'environ 500 mètres du village de Fransu, dans le vallon formé par le fond de Quin, au sud, et le fond de Ribeaucourt, au nord. Le chemin de Franqueville à Ribeaucourt, longeant le fond de Quin jusqu'à Houdencourt, y est rejoint par le chemin de Fransu qui traverse l'enclos du manoir. Le site de l'ancien hameau est aujourd'hui absorbé par le bois Monsieur-de-Berny, qui forme la partie nord du bois de Martaineville, et son ancienne rue qui est devenue un chemin forestier. Celui qui mène au manoir est bordé au nord par les ruines de la chapelle, et au sud par la croix de chemin en fer forgé de la famille Roussel. À proximité de la chapelle se dresse toujours le logis de l'ancien presbytère, construit en pan de bois et torchis, mais envahi par la végétation et en partie effondré. À l'extérieur de l'enceinte du manoir, au bord du chemin de Fransu, s'élève la chapelle funéraire des familles Jérosme de Duranty et Roussel-Delignière, érigée par cette dernière en 1873.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1824. Fransu. Administration communale, 1870-1939.

Documents figurés
  • Eglise d'Houdancourt, commune de Fransu, canton de Domart-en-Ponthieu, aquarelle sur papier par Oswald Macqueron, 27 mars 1872 (BM Abbeville, collection Macqueron ; Dom. 46).

  • Fransu. Plan cadastral : section B (Houdencourt) , dessin à l'encre, à l'aquarelle et au lavis sur papier, Mercheret Fauvel géomètres, 1833 (AD Somme ; 3 P 1362/4).

  • Plan d'arpentage et d'estimation de l'ancien presbytère de Houdencourt et de ses dépendances, dessin à l'encre, à l'aquarelle et au lavis sur papier par Ségard, agent voyer de la sous-préfecture de Doullens, 9 avril 1907 (AD Somme ; 99 O 1824).

Bibliographie
  • LONGUET, Patrick. Fransu. La mémoire d'un village picard. Tapuscrit, 2000 (non paginé).

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric