Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

L'église paroissiale Saint-Martin de Fleury

Dossier IA00067014 réalisé en 1985

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Martin
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Soissonnais - Villers-Cotterêts
Adresse Commune : Fleury
Adresse : place de la Mairie , rue du Village
Cadastre : 1835 A 1, 2 ; 1984 A2 83, 85

Dans son Histoire de l'abbaye royale de Notre-Dame de Soissons, dom Michel Germain évoque à deux reprises la cure de Fleury, que l'évêque de Soissons Hugues de Pierrefonds (1093-1103) aurait donnée ou dont il aurait confirmé le don à cette abbaye vers 1095. Il s'agit de la plus ancienne mention connue de cette paroisse.

Toutefois, l'église paroissiale Saint-Martin, ne paraît pas antérieure à la fin du 12e siècle, comme en témoignent la forme de ses fenêtres et le feuillage des chapiteaux de l'arc triomphal. En l'absence de documentation, il est impossible de retracer l'histoire architecturale de ce bâtiment. La présence d'arcs bouchés, visibles à l'intérieur de la nef, du côté nord, plaide en faveur de la présence ancienne d'un collatéral ou de chapelles, qui ont été supprimés par la suite. Le tracé incomplet de l'un de ces arcs révèle également que la nef a été raccourcie et sa façade reconstruite. Si l'époque de ces interventions est inconnue, elle est néanmoins antérieure à la fin du 18e siècle, date d'un plan de la nef qui ne présente aucune différence avec l'état actuel. La sacristie a été ajoutée au 18e siècle ou dans les premières années du siècle suivant. En effet, une description rapide de l'église, rédigée par le desservant en 1805, mentionne déjà une sacristie garnie d'armoires.

Le gros œuvre de l'édifice subit de nombreux dommages au cours de la Première Guerre mondiale, comme il ressort de la lecture du devis descriptif dressé après le conflit par l'architecte Frédéric Bertrand. C'est peut-être lors de leur réparation qu'a été refait le clocher, dont la reconstruction date assurément du 20e siècle. L'église, dont les murs s'écartaient sous la poussée de la toiture, a été complètement restaurée en 1981.

Période(s) Principale : 4e quart 12e siècle
Secondaire : 18e siècle , (?)
Secondaire : 1er quart 19e siècle , (?)
Secondaire : 20e siècle

Telle qu'elle se présente actuellement, l'église Saint-Martin de Fleury est un petit édifice de plan allongé (rectangulaire), d'un seul vaisseau, composé d'un chœur et d'une nef. Le cimetière jouxte l'élévation sud de l'édifice.

Le bâtiment est principalement bâti en pierre de taille calcaire. Toutefois, le côté nord de la nef et son élévation occidentale sont construits en moellons, témoignant d'une reprise de la maçonnerie (restauration de la nef, ou réduction de son étendue). Le chœur est voûté d'ogives, tandis que la nef est couverte par le plancher du comble, posé sur des poutres qui restent apparentes. L'église est protégée par un toit à longs pans en tuiles plates, terminé par un pignon découvert à l'est et un pignon couvert à l'ouest. Un petit clocher carré en charpente, entièrement recouvert d'ardoises, domine la nef. La sacristie, rajoutée sur le côté sud du chœur, est surmontée d'un toit à deux pans et croupe en tuiles plates.

Murs calcaire moyen appareil
moellon
Toit tuile plate, ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures flèche carrée
toit à longs pans pignon découvert
pignon couvert
toit à deux pans croupe
États conservations restauré
Techniques sculpture
Précision représentations

Les chapiteaux de l'arc triomphal qui sépare le chœur de la nef sont ornés de feuillages.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aisne. Série B (Cours et juridictions d'Ancien Régime) : B 3779.

    Devis et Memoire Des Bois quil faut Pour Le planché de L'Eglize de Fleury.
  • AD Aisne. Série R (Affaires militaires) ; sous-série 15 R (Dommages de guerre) : 15 R 1337.

    Dossier 6358 : devis descriptif des dommages de guerre causés aux biens de la commune de Fleury.
  • AD Aisne. Série T (Enseignement, affaires culturelles, sports) ; Sous-série 13 T : 13 T 197 (TRICOT, Théophile. Géographie physique, historique et économique de la Commune de Fleury. Canton de Villers-Cotterêts. Arrondissement de Soissons. Aisne. 11 janvier 1884, non paginé).

  • AD Aisne. Série T (Enseignement, affaires culturelles, sports) ; Sous-série 13 T : 13 T 198 (LANGINIER, Louis François Émile. Département de l'Aisne. Canton de Villers-Cotterêts. Commune de Fleury. Monographie et plan. 1888, non paginé).

  • AC Fleury (non coté) : Registre des délibérations du Conseil municipal (25 novembre 1951-21 avril 1982).

    Séances des 2 juillet 1980 (p. 286), 29 octobre 1980 (p. 290-291).
  • A Évêché Soissons. Série F (discipline diocésaine) ; sous-série 3 F : Questionnaire préparatoire à la visite des paroisses (1805). État de la paroisse de Fleury.

Documents figurés
  • Fleury, plan cadastral parcellaire [cadastre napoléonien], section Au du Village (n° 1 à 172), encre sur papier calque, 1835, reconstitué d'après copie par Gaston Hénin, géomètre à Villers-Cotterêts, en avril 1924, 1/2500e (AD Aisne : 3P0366_02).

  • Église de Fleury, dessin au crayon et à l'encre, par Amédée Piette, dessinateur, septembre 1873 (AD Aisne : 8 Fi Fleury 1).

  • FLEURY. Façade S.-E., impr. photoméc., par Étienne Moreau-Nélaton, photographe, 28 août 1911. In : MOREAU-NÉLATON, Étienne. Les Églises de chez nous. Arrondissement de Soissons. Paris : H. Laurens, 1914, t. 2, fig. 336.

  • FLEURY. Le chœur, impr. photoméc., par Étienne Moreau-Nélaton, photographe, 28 août 1911. In : MOREAU-NÉLATON, Étienne. Les Églises de chez nous. Arrondissement de Soissons. Paris : H. Laurens, 1914, t. 2, fig. 337.

Bibliographie
  • GERMAIN, Michel. Histoire de l'abbaye royale de Notre-Dame de Soissons, de l'ordre de Saint-Benoît. Divisee en quatre livres. Avec les preuves, et plusieurs titres, tirez des Archives de cette Abbaye. Paris : chez Jean-Baptiste Coignard, 1675.

    p. 142, 349.
  • HOULLIER, Abbé Pierre. État ecclésiastique et civil du diocèse de Soissons. Compiègne : Bertrand, Imprimeur du Roi ; Paris : Mérigot jeune, Libraire, 1783.

    p. 231-232.
  • LECLERCQ DE LAPRAIRIE, Jules-Henri. Répertoire archéologique de l'arrondissement de Soissons. Canton de Villers-Cotterêts. Bulletin de la société archéologique, historique et scientifique de Soissons, 1862, t. 16, 9e séance, lundi 6 Octobre 1862, p. 178-203.

    p. 183.
  • MELLEVILLE, Maximilien. Dictionnaire historique du département de l'Aisne. Nouvelle édition. 2 volumes. Laon : l'auteur, 1865.

    p. 394.
  • MOREAU-NÉLATON, Étienne. Les Églises de chez nous. Arrondissement de Soissons. 3 volumes. Paris : H. Laurens, 1914.

    T. 2, p. 37.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Riboulleau Christiane