Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le canton d'Aubenton : le territoire de la commune de Martigny

Dossier IA02000714 réalisé en 1998

Fiche

Œuvres contenues

Le territoire de Martigny s´étend, au nord du canton d´Aubenton, sur une superficie de 16,96 km2. Il présentait, en 1999, une densité de 27, 12 hab./km2, supérieure à la moyenne du canton.

Le territoire est structuré par la vallée du Thon et par la présence d´une voie ferrée. Il était limité à l´ouest par une haie qui subsiste partiellement.

Le village de Martigny se situe à 6 km d´Aubenton, ce qui représente un trajet à pied d´environ 1h 15 mn. Il est également séparé de Landouzy-la-Ville par une distance de 7,4 km (environ 1h 30 mn), de Leuze par 2,2 km, de Besmont par 3 km et de Jeantes par 9,5 km, au sud de la Haye d'Aubenton (environ 2 h).

La population, qui s´élevait à 817 habitants en 1800, a progressé de 37% durant la 1ère moitié du 19e siècle pour atteindre son maximum (1125 habitants) en 1851 et son seuil le plus bas (450 habitants) en 1982. Martigny comptait 460 habitants en 1999 (date du dernier recensement).

Implantation du bâti

L´habitat est regroupé dans le village, à trame ramifiée, implanté sur le coteau de la vallée, et dans plusieurs écarts isolés, reliés par un réseau de chemins partiellement conservés :

- La Grande-Boulois, qui comptait 20 feux en 1824.

- La Petite-Boulois, qui comptait 10 feux en 1824.

- La Fosse aux Cossains, qui comptait 28 feux en 1824.

- La Grande-Rue-Dame-Jeanne, qui comptait 24 feux en 1824.

- Lorembert, au nord de la route de Charleville, qui comptait 10 feux en 1824.

- Le Pont-à-L´Ecu, qui comptait 16 feux en 1824.

La construction d´une gare dans le hameau de la Rue-d´au-delà-de-l´Eau, a stimulé le développement du bâti au sud-ouest du village.

On observe l´importance des hameaux « en rue », au nord, le long de la route de Charleville (ancienne voie romaine) à La Maison-Michel ou encore aux abords de la voie ferrée (La Fosse).

L'habitat présente quelques isolés au nord, sur le plateau : Lagrange, les Wattines (étudié) et Risquetout.

Artisanat et industrie

La toponymie signale le moulin Oget, au sud de la commune, sur une éminence culminant à plus de 200 m d´altitude.

Habitat

La statistique du contrôle de Vervins de 1830 signale la présence de 243 maisons dans la commune.

Les maisons et les fermes recensées à Martigny

Datation

L'importance du bâti datant du 17e et 18e siècle est relativement significative, particulièrement dans le village même de Martigny et dans le hameau de La Fosse. Cet habitat majoritairement en pierre calcaire est lié à la présence sur la commune de carrières de pierre, aux lieux-dits La Fosse et les Carrières. Ces exploitations sont attestées dès le 17e siècle et servirent en particulier à la construction de l'abbaye de prémontrés Saint-Pierre de Bucilly. Martigny semble avoir en outre conservé un précieux exemple d'habitat en pan de bois et torchis datant du 18e siècle. Une grange porte sur l'essentage d'ardoise de sa demi-croupe une datation en ardoise colorée. Sa date précoce, 1824, en fait l'une des plus anciennes du canton d'Aubenton. De semblables procédés de datation se retrouvent dans les communes de Jeantes (1821) et Iviers (1825). L'une des fermes conserve une datation portée utilisant le calendrier révolutionnaire, "l'an 13" (1804), seul chronogramme de ce type à avoir été repéré dans ce canton. Les autres datations par fers d'ancrage ou inscription gravée sur une dalle de pierre calcaire sont parfois accompagnées des initiales des propriétaires. La qualité et la bonne conservation du bâti de Martigny en fait l'une des communes les plus remarquables du canton, avec Any-Martin-Rieux et Leuze, pour son habitat civil vernaculaire. La destruction d'un pâté de maison au cours de la 2e Guerre mondiale dans le centre du village, devant l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, a entraîné la reconstruction de celui-ci au début des années 1950.

Description

La rivière du Thon forme une frontière entre le nord de la commune, marquée par la prédominance ancienne (et ce jusqu'au milieu du 19e siècle), de l'emploi de la pierre calcaire (parfois utilisé en appareil mixte avec la brique) et la partie méridionale de Martigny. Le sud de la commune et plus particulièrement les hameaux (le Pont à l'Ecu, la Grande-Rue-Dame-Jeanne ou la Grande-Boulhoye) sont en effet plutôt caractérisés par l'emploi du pan de bois et torchis pourvu d'un enduit, remplacé au cours du 19e siècle par de la brique. L'emploi de la pierre bleue pour l'encadrement des ouvertures et les linteaux des baies caractérise surtout l'habitat du 19e siècle, sans toutefois être exclusif. Si le toit en demi-croupe est la norme, son matériau originel, l'ardoise, a été très souvent remplacé par de l'ardoise synthétique. Le nombre d'édifices datés par fers d'ancrage est relativement important et concerne plus spécifiquement l'habitat en brique du 19e siècle. La forme de l'habitat est marquée par la présence des différents types rencontrés sur les autres communes : édifice à corps de bâtiment unique abritant logis et dépendances, logis et dépendances sous le même toit, édifice à plusieurs corps de bâtiment formant cour. La ferme des Wattines est l'une des rares fermes à cour fermée à avoir été repérées dans le canton d'Aubenton.

Aires d'études Thiérache
Adresse Commune : Martigny

Annexes

  • Références documentaires

    Documents d´archives

    AD Aisne. Série B ; B 2082/13 : Visite du moulin sur requête du procureur fiscal (8 mars 1678).

    AD Aisne. Série B ; B 2091 N° 1 : Visite du moulin et usine à bled, état des meules (29 décembre 1692).

    AD Aisne. Série B ; B 2505 : Bail de la ferme et réparations à faire au moulin appartenant au Duché-Pairie de Guise (21 novembre 1719).

    AD Aisne. Série B ; B 2516 : Estimation d´un corps de ferme et de 40 lots de terres situés au Pont à l´Ecu (30 juin 1778).

    AD Aisne. Série B ; B 2517 : Visite de la ferme des Wattines (23 juillet 1735). Procès-verbal de visite de la ferme des Wattines : long descriptif de la ferme (7 septembre 1747).

    AD Aisne. Série E ; E 47 : Terrier, feuillets 14-17 : démembrement de la ferme du Domaine de Martigny, feuillets 17-21 : même démembrement avec un petit plan figuré du château (29 mai 1723).

    AD Aisne. Série E ; E 76/121 : Bail de la ferme de Martigny appartenant à Louis Joseph de Bourbon Condé, à Pierre Goulet laboureur et Louise Bouhours, sa femme (14 octobre 1782).

    AD Aisne. Série Q ; Q 937/3 : Procès-verbal d´estimation de la maison et bâtiments, des terres, prés et bois appartenant à l´émigré Joseph de Castre [...] Lot 3 : une grange contenant 5 espaces, bâtie de bois, couverte d´ardoises, sur environ 1 jallois d´héritage (26 novembre 1793).

    AD Aisne. Série Q ; Q 936/154 : Vente à Jacques Joseph Caron, d´un corps de bâtiment situé à Martigny, bâti en pierre et couvert d´ardoises servant d´écurie, bergerie, remise, étable à vaches, posé sur 5 pugnets environ de terrain planté d´arbres fruitiers (9 ventose an 2 / 27 février 1794).

    AD Aisne. Série Q ; Q 936/155 : Vente à Joseph Rivière, marchand à Martigny d´une maison composée de 4 places compris deux enceintes avec fournil détachées de la dite maison, posée sur 5 pugnets d´héritage environ, plantés d´arbres fruitiers (4 pluviose an 2 / 23 janvier 1794), ce même lot avait été estimé le 26 novembre 1793 (Q 937/3), et alors mis en vente (Q 942/28, Q 938/2). Autres maisons ou fermes mises en vente : Q 936/154, Q 937/3, Q 942/26.

    AD Aisne. Série Q ; Q 941 N 1521 F : Vente du moulin à eau, de ses dépendances et ustensiles, appartenant à Louis Bourbon Condé et affermé à Miette, laboureur, le 12 janvier 1792, à Antoine Nice, laboureur à Martigny (9 brumaire an 4 / 31 octobre 1795),

    procès verbal de vente et d´estimation (Q 343/1495).

    AD Aisne. Archives communales de Martigny : D1. Délibérations du conseil municipal (1806-1848).

    AD Aisne. Archives communales de Martigny : D2. Délibérations du conseil municipal (1855-1878).

    AD Aisne. Archives communales de Martigny : D3. Délibérations du conseil municipal (1878-1906).

    AD Aisne. Série R ; 10 R 46. Dommages de guerre 1914-1918, Martigny.

    AD Aisne. Série R ; 11 R. Dommages de guerre 1940, Martigny.

    AD Aisne. Fonds Piette. Martigny.

    AP Fonds de Besmont. Martigny.

    Documents figurés

    Plan Général des Terres et Prez Dependans de la chastellenie d´Hirson, Terre d´Aubenton et chastellenie de Martigny, Membres du Duché de Guise, Appartenans A Leurs Altesses Serenissimes, Dressé par les soins de Monsieur ME Michel Joseph de Lettres, Bailly général dudit Duché en 1722 et 1723 : par Antoine Lanoise et François Huget Arpenteurs Royaux jurés, résidens au Bourg de Signy et Lesquielle (AN Paris. N I Aisne 1)

    Terrier, feuillets 14-17 : démembrement de la ferme du Domaine de Martigny, feuillets 17-21 : même démembrement avec un petit plan figuré du château, 29 mai 1723 (AD Aisne. E 47)

    Bibliographie

    BERCET, Edouard. Notices sur les communes du canton d´Aubenton, s. l., 1888 (AD Aisne ; 8 1590).

    BRAYER, J. B. L. Statistique du département de l'Aisne. [Impr. de Melleville], 1824

    CHARPENTIER, Henry-Fernand. Notice sur les Seigneuries d´Housseau et Bobigny, Iviers, 1900.

    DAUSSE, Pierre. « Picardie, la recherche des sites fortifiés de la Thiérache », Dossiers de l´archéologie, n° 22, mai-juin 1977, p 130-139.

    FAUCHART G. Notes historiques sur le canton d´Aubenton.

    FOUCHER, Jean-Pascal. « Martigny », La Sauvegarde de l´Art Français, Paris : Picard, 1996, p 116-117.

    MENNESSON, Eugène. « Vente du mobilier de la chartreuse du Val Saint Pierre et des abbayes de Bucilly et de Foigny en 1791 », La Thiérache, Bulletin de la Société archéologique de Vervins, t XVI, 1893, p 39-49.

    MELLEVILLE, Maximilien. Dictionnaire historique du département de l´Aisne, Laon-Paris, 1865, 2 vol. (rééd. Bruxelles : Culture et Civilisation, 1979).

    REJALOT Th. « Journal du père François Humbert, abbé de Bucilly », An. Praem., t 7, 1931, p 143-171 et p 248-249.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Guiochon Xavier-Philippe - Demetz Bernadette - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.